Behind Closed Doors

Partagez | 
 

 Today it's a good day. Today it's party time ! ~ Na Yoon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

RedStar | Admin & Idole

My little secrets
MessageSujet: Today it's a good day. Today it's party time ! ~ Na Yoon   Mar 25 Sep - 2:31

Tenue

Aujourd’hui, j’avais congé. En fait, le groupe ne faisait pas grand-chose cette saison-ci. Un peu plus et je me serais cru en saison repos. Si ce n’était pas de We Are Singer, émission auquel je participais depuis son tout début et à mon entrée dans We Are Family, je trouvais mes semaines vraiment longues. J’étais souvent rendu seul dans la salle d’entraînement, à chanter jusqu’à ce que ma voix ce casse, simplement pour être le meilleur. J’avais un but. Celui d’être reconnu. Celui de devenir populaire. Celui que mon nom soit sur toutes les lèvres. C’était mon but de nouvelle idole, le but que je comptais atteindre. Étant le plus jeune du groupe, je savais que j’allais être celui qui allait rester le plus longtemps dans le groupe. J’espérais, un jour peut-être, pendre la place d’Hiroshi lorsqu’il viendrait qu’à graduer. Bref. Pour en revenir à aujourd’hui, j’avais congé. Comme un peu tous les jours de cette semaine. Parfois, je m’entraînais avec le groupe, mais la majorité du temps, j’étais enfermé dans une salle. Ou sinon, j’essayais de passer le plus de temps possible avec ma charmante copine, soit Izumi. Cette adorable jeune demoiselle que je pouvais affirmer en tant que ma copine. Je l’aimais vraiment, elle hantait mes pensées et mes rêves. Il était rare les moments où je ne pensais pas à elle. Même avec le groupe, pendant nos répétitions, mes pensées se tournaient automatiquement vers elle, me demandant ce qu’elle faisait. Ou encore comme en ce moment, alors que, sac à la main, j’entrais dans le taxi. Oui, en cette journée de congé, je quittais le Japon pour partir vers un autre pays éloigné. Le Corée. Je savais que ça embêtait plutôt ma copine jalouse et possessive, que je parte deux jours là-bas, mais elle devrait s’y faire, que j’avais des amis dans les trois branches de l’ASE. Bon, lui annoncer que je rendais visite à une fille lui plut encore moins, mais j’allais certainement passer rendre visite à Alexandre au passage.

Saluant le chauffeur de taxi, toujours armé de mon sac, j’entrai dans l’aéroport. Je détestais ce genre d’endroit, surtout seul. Mais, lorsque je décidais de partir comme ça, peu de personne était disponible de partir avec moi. Izumi s’était bien entendu proposé - je soupçonnais qu’elle veuille simplement me surveiller - mais comme elle avait quelque chose de prévu avec les AI ❥ JUN, donc j’avais du la convaincre que de rester au Japon pour ne pas avoir de problème avec son groupe. Je passé les douanes, j’allai m’assoir sur un banc. Ou enfin, s’assoir, c’était un grand mot. Disons plutôt laisser tomber sur le banc. Mon sac sur le bas à mes côtés, j’ouvris l’une des poches pour en sortir mon mp3 et mon casque. J’ouvris le mp3 et le mis en marche, écoutant la musique et fermant les yeux. Il me restait encore une heure avant l’embarquement, j’avais donc en masse de temps pour somnoler et écouter ma musique doucement. Si ce n’était pas de mon casque, j’aurais entendu les voix qui murmuraient derrière moi. « Oh, regarde, c’est Kei des Kū★sō » lança une voix derrière moi. Mais je gardai les yeux fermés, la musique à fond dans mes oreilles. J’avais hâte d’être en Corée, de revoir certaines personnes. En fait, j’y allais surtout pour féliciter en face une de mes très bonnes amies, soit la nouvelle leader d’U.V, Na Yoon. J’y avais pensé. Si j’avais attendu, si je n’avais pas débuté chez les Kū★sō, aurais-je eu le poste de leader chez l’un des groupes indies japonais ? Peut-être Negai, c’était plutôt dans mes cordes. Peut-être même plus que le groupe où j’étais en ce moment. Mais je ne regrettais rien. Parce qu’un jour, j’allais me lancer dans une carrière solo. Un jour, je serai le grand Kei, reconnu internationalement pour sa voix sans égale. Bon, d’accord, j’en mets peut-être un peu trop, mais c’est avec l’espoir qu’on avance !

L’heure passa plutôt rapidement. Je me levai en même temps que tout le monde, éteignant ma musique et la rangeant dans mon sac. Je me dirigeai vers la porte pour l’embarquement alors qu’une dame validait mon billet. Puis, j’allai prendre place dans l’avion, au siège qui m’était désigné, en première classe. Je pris place sur le siège, bouclant ma ceinture et rangeant mon sac sous le banc. Je branchai mes écouteurs dans l’endroit prévu à cette effet et une fois que l’agente de bord eu fini de parler, posai mon casque sur ma tête et choisi un film dans ceux proposai. Bien calai sur mon siège, je m’endormis finalement. Ce fut l’agente de bord qui vint me réveiller, m’annonçant qu’on atterrissait dans cinq minutes. Je rangeai mon casque, fermai la télévision et attendis simplement qu’on atterrisse. Une fois l’avion poser et la porte ouverte, je bondis presque hors de l’avion, enthousiasme à l’idée de revoir mon amie. Il était environ huit heures du matin. Oui, je m’étais lever tôt, vraiment tôt, voulant passer le plus de temps possible avec elle comme on avait peu de chance de se voir. Je sortis de l’aéroport, subissant moins de regard qu’au Japon. Ici, j’étais presque un inconnu. Certains grands fans de l’ASE semblaient me reconnaître, mais je me fondais rapidement dans la masse. Bon, fondre est un grand mot, compte tenu de mon mètre quatre-vingt pour mes dix-sept ans tout juste commencé. Je m’approchai de l’abribus et me décidai à prendre le bus plutôt que le taxi. Je connaissais le chemin, en autobus, jusqu’à l’agence, ce ne devrait pas être trop mal.

L’autobus arriva et je montai à l’intérieur, tenant mon sac contre moi. Je m’assis à nouveau, encore. J’en avais marre d’être assis, j’avais l’impression de ne faire que ça. Être assis, encore et encore. Une chance que c’était pour une bonne cause. Encore une demi-heure et je débarquais. C’était affreusement long, surtout que j’étais passablement fatigué. J’envoyai un message à ma chère copine, lui disant que j’étais sain et sauf dans le bus, que j’allais bientôt être rendu. Puis, finalement, au bout des trente minutes, j’aperçu les bâtiments de l’AllStar Entertainment. Une fois arrivée devant, je descendis, ce qui me valut les regards de plusieurs occupants. Ce n’était pas n’importe qui qui débarquait devant la plus grande agence de l’Asie. J’entrai dans les bâtiments, sachant parfait où je me dirigeais. Ou non. Je ne devais plus aller vers le dortoir des trainees mais bien celui des indies. Comme tous les bâtiments étaient faits pareil, je trouvai rapidement l’aile approprié. Bon, un mec du côté des filles, c’est toujours mal vu. Mais la majorité me connaissait. Souriant, je cognai à la porte du dortoir et ouvrit la porte. Au moins, je tombai face à la charmante leader. « Na Yoon ! C’est une belle surprise, hein ? » Je lui fis un de mes larges sourires reconnus pour leur charme avant d’entré et d’enlever mes chaussures. J’allai m’assoir sur l’un des sofas, déposant mon sac dans l’entrée. Je ne pris même pas la peine d’enlever mon manteau. Cela faisait vraiment longtemps que je n’étais pas venu ici. « Tout d’abord, félicitation ! » m’écriais-je avant de fouiller dans mon sac. J’en sortis une boite emballée de façon un peu... Spécial. « Bon, je n’ai aucun talent pour emballer les cadeaux, mais je t’ai préparé des gâteaux pour fêter ton passage en tant qu’indies ! » C’était une bonne intention tout de même, non ?

_________________


Hiroyuki Daisuke
Only a young boy who doesn't want to hurt her
Wake up at the morning. Smile. Don't care about pain. Don't care about everything else. Just smile, laugh and live your life. It is more easy to ignore something, to don't care about some people. Don't care about her. About pain. More easy to run away. Laugh to forget. Smile to ignore. Just run away and pass over what hurting you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Modo | Indies Korea

My little secrets
MessageSujet: Re: Today it's a good day. Today it's party time ! ~ Na Yoon   Dim 30 Sep - 13:05

Tenue

« J'en ai marre... »

Na Yoon se trouvait dans la chambre qu'elle partageait avec les autres membres du groupe. Les autres filles étaient parties traîner en ville, alors qu'elle avait décidé de rester dans la chambre pour emballer le cadeau destiné à son ami. Cet ami en question n'était autre que Hiroyuki Daisuke des Kū★sō. Il avait eu dix-sept il n'y a pas très longtemps, la demoiselle l'avait même réveillé aux alentours de minuit-une heure, la vilaine fille. Il lui avait d'ailleurs demandé si elle pouvait descendre la semaine de son anniversaire, chose qu'elle n'a jamais pu vraiment faire, trop prise par les entraînements et compagnie. Cela lui avait donc laissé quand même un bon temps pour trouver quoi acheté à l'idole, ce ne fût pas facile. Choisir un cadeau n'est jamais facile même quand on connaissait la personne. Na Yoon avait donc été confronté à une dure réflexion sur le choix du cadeau de son ami. Elle avait fait plus d'une dizaine de boutique sans vraiment savoir quoi prendre. Lui qui aimait le shopping comme elle, la coréenne avait donc pensée à des amis, mais elle ne connaissait pas la taille que portait l'homme, bien qu'il ne soit pas très épais. Donc elle avait abandonné cette idée, en plus côté habit il avait sûrement son placard remplis voir qui débordait. De la nourriture ? Ça ne tenait pas vraiment. Donc son choix s'était porté sur quelque chose de simple et enfantin, montrant à quel point elle en avait baver pour trouver quelque chose qui lui plairait. Bon s'il n'aimait pas tant pis c'était l'intention qui comptait, non ? Elle avait donc opté pour une simple peluche qui lui avait attiré l'oeil dès qu'elle fût passée devant la boutique. C'était un mignon petit singe, il avait une bouille qui avait tout de suite plut à la jeune femme, en plus il avait un petit ruban autour du cou pouvant faire rappeler celui qu'on mettait sur les cadeaux. Elle espérait tout même qu'il soit touché. Elle avait bien essayé de faire un gâteau, mais l'oubliant totalement celui-ci avait fini par brûler et rejoindre la poubelle. Na Yoon n'était pas très bonne cuisinière voir même très mauvaise, elle avait vraiment besoin de s'améliorer sinon on pouvait plaindre son futur mari dans quelques années, enfin si elle se marie, pour le moment ce n'était pas quelque chose à quoi elle pensait seule sa carrière comptait à ses yeux. Elle voulait briller sur scène, briller pour elle, sa mère. Elle devra d'ailleurs aller à l'hôpital pour voir comment elle allait, bien que la réponse semblait évidente : son état avait sûrement encore chuté.

« Pas comme ça. »

Elle arracha le papier cadeau pour rejoindre l'autre déjà à la poubelle, voilà plus d'une quinzaine de minutes qu'elle était sur l'emballage de son cadeau. Il faudrait qu'elle prenne des cours, car ce n'est pas encore ça. Elle arrivait avec une boîte carré ou même rectangle, mais quand il s'agissait de quelque chose de ce genre, il était plus difficile de faire quelque chose de jolie. Na Yoon était légèrement perfectionniste surtout quand il s'agissait du travail et de ce genre de cas où à défaut de ne pas avoir vraiment su quoi lui prendre, elle devait au moins présenter un joli paquet, même si on s'en fiche pas mal de l'emballage. D'ailleurs parlons de celui-ci, il était noir avec des petites étoiles argenté, le ruban que Na Yoon avait choisi était de la même couleur que les étoiles voir un gris argenté légèrement plus clair assez large pour faire à la fin un beau noeud. Elle reprit le rouleau de papier pour faire un nouveau paquet, heureusement qu'elle avait prévu le coup en prenant un plus qu'il fallait.

« Je n'ai pas le droit à l'erreur sinon je n'ai plus de papier. »

Pour le coup après avoir recommencé deux fois, il ne lui restait plus grand-chose, juste assez pour une troisième tentative. Il ne fallait pas qu'elle se loupe pour ce coup. Assit sur son lit, la coréenne prit son temps pour essayer de faire quelque un peu près potable, seul la forme du noeud du ruban plut à la demoiselle qui se recula de celui-ci pour l'observer de loin et juger qu'elle ne pouvait décidement pas faire mieux. Elle lâcha un soupire, elle observa l'heure sur sa montre, qu'allait-elle bien pouvoir faire. Rejoindre les filles ? Pourquoi pas ? Elle chercha du regard son portable, mais ne le trouva pas. Où avait-elle bien pu le mettre. Elle chercha tout d'abord vers la table de nuit commune de la chambre, mais rien, alors vers son lit, mais pareil. Sous le lit ? Elle mit genoux à terre pour se pencher et regarder en dessous mais rien.

« Mais où-est-ce que je l'ai mis ? »

Elle quitta la chambre du groupe pour rejoindre le salon, mais où pouvait-il être. Elle s'approcha d'un des sofas, tâtant le dessus en espérant le trouver. Si son frère était là, il lui dirait sûrement : ton portable on va te l'attacher au cou comme ça tu ne le perdras plus. Il n'avait pas tort surtout que la demoiselle avait l'habitude de le poser à un endroit, partir ailleurs et ne plus se souvenir où elle avait bien pu le poser. Oui Na Yoon était un peu tête en l'air. Cherchant encore, jusqu'à ce qu'elle entendit quelqu'un toqué à la porte. Elle dirigea son regard sur celle-ci se demandant bien qui ça pouvait être, oubliant la recherche de son portable, elle se dirigea vers celle-ci, mais la personne de l'autre côté pris l'initiative de l'ouvrir sans permission. Une fois entièrement ouverte, Na Yoon pût voir la silhouette de cette personne qui ne lui était pas un inconnu, d'ailleurs l'expression de surprise que son visage affichait, alors que l'homme lui parlait en lui disant que c'était une belle surprise.

« Omo qu'est-ce que tu fais là ? »

Il enleva ses chaussures avant de s'avancer un peu plus dans l'espace, il se dirigea vers l'un des sofas pour s'asseoir alors que Na Yoon ne bougeait pas, le suivant juste du regard. Ce n'est qu'après qu'il l'a félicita qu'elle décida de s'approcher et de s'asseoir également sur l'un des sofas, celui face à Kei. Il fouilla dans son sac quelque chose, il en sortis une boîte emballée. D'ailleurs en le voyant elle ne put m'empêcher de penser à son emballage également qui y ressemblait presque voir en format à peine plus gros, un sourire sur ses lèvres s'affichaient à cette pensée. Tendant les mains pour prendre ce petit cadeau de la part de son ami, des gâteaux, elle allait vraiment bien se régaler quoiqu'elle devait maintenant faire attention à ce qu'elle mangeait.

« Il ne fallait pas, mais merci tout de même. Je suis vraiment contente de voir. Je reviens je vais chercher ton cadeau. »

Elle se leva laissant donc quelques instants son ami pour rejoindre sa chambre et prendre le paquet qu'elle cacha derrière son dos alors qu'elle quittait la pièce pour revenir auprès de Daisuke. Une fois proche de lui, elle tendit le cadeau et avoua également qu'elle n'avait pas vraiment de talent en emballage.

« Comme tu vois, moi non plus, je n'ai pas de grand talent pour emballer. J'espère qu'il te plaira. J'ai bien essayé de te faire un gâteau, mais il a fini par brûler dans le four, donc j'ai abandonné l'idée. »

Il fallait vraiment qu'elle remarque que ses talents en cuisine était vraiment nul. Elle se remit assit sur le sofa face au garçon, lui laissant le choix de déballer celui-ci maintenant ou plus tard.

« Je suis désolé, je n'ai pas pu du tout venir te l'apporter au Japon. Tu ne m'en veux pas ? Ah puis encore désolé pour le message. »

Ce fameux message pour lui souhaiter un joyeux anniversaire, un message qu'elle avait envoyé très tard et qui avait réveillé son ami.

« Tu veux boire quelque chose ? On peut déguster les gâteaux que tu as emmené, ça te va ? »

Des gâteaux c'est bon, mais les manger tout seul ce n'était pas drôle, à deux s'était mieux voir même à plusieurs. Na Yoon pouvait toujours partager avec les autres membres du groupe, mais elle ne pensait pas qu'il y en aurait assez pour tout le monde.

_________________


COREENMANDARINJAPONAIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RedStar | Admin & Idole

My little secrets
MessageSujet: Re: Today it's a good day. Today it's party time ! ~ Na Yoon   Sam 13 Oct - 0:26

Le voyage avait été long. Ou, enfin, l’impatient en moi l’avait trouvé long. Mais bon, la raison valait le déplacement. Après tout, j’allais finalement revoir une de mes très bonnes amies que je n’avais pas vu depuis un bon moment déjà. Depuis mon début d’idole, il était un peu difficile que de m’accorder du temps pour me rendre en Corée. Mais, il fallait tout de même que je m’y rendre. Mes deux coréens préférés, à savoir Na Yoon et Alexandre, venaient de devenir indies. Ils avaient finalement quitté le monde des trainees pour passer un autre cap, même s’ils n’étaient pas, à proprement parler, des idoles. Il n’en restait pas moins que je voulais aller les félicités face à face. Arrivé en Corée, ma première destination fut le dortoir féminin des indies. Il m’était pratiquement impossible de me perdre, comme tous les bâtiments de l’ASE, que ce soit en Chine, en Corée ou au Japon, étaient presque tous identiques, à quelques différences près. Rendu devant la porte voulue, je l’ouvris sans même m’y faire inviter, voulant faire une belle surprise à mon amie. Sa réaction fut plus que satisfaisante, ce qui m’arracha un sourire joyeux. « Tu verras bien assez tôt ! » lui répondis alors que j’allais m’assoir sur l’un des sofas, comme si je vivais ici. J’ouvris grand mon sac, cherchant quelque chose à l’intérieur. J’en sortis un cadeau plus ou moins emballer tant j’étais nul pour ça. Des gâteaux fait maison. J’avais passé des heures à cuisiner, avec la recette, ne voulant rien manquer. J’avais aussi reçu de l’aide de leader, parce que, autant rester franc avec soi-même, je n’ai aucun talent en cuisine. Mais j’étais plutôt satisfait du résultat. Ils étaient beaux. Plus qu’à espérer que cela goûte aussi bon qu’il était beau. Et bien, s’ils n’étaient pas satisfaisant, je n’aurais qu’à m’excuser à la jolie demoiselle qui me faisait face.

Je me demandai, pendant quelques instants, pourquoi elle était allée chercher un cadeau. Avant de réaliser que ma fête était passée sans qu’elle puisse m’offrir quoique ce soit. À vrai dire, avoir des cadeaux ou non m’importait peu, si seulement les autres pensaient à moi cette journée-là. J’eus un sourire amusé lorsqu’elle me présenta mon cadeau, tout aussi mal emballé que la boîte qui contenait les gâteaux. « Une chance que j’ai pensé à faire des petits gâteaux, neh ? Tu peux le dire, je suis le mec le plus merveilleux que tu n’ais jamais rencontré » annonçais-je en rigolant doucement. Bien entendu, je plaisantais, car je ne me considérais pas comme le mec le plus merveilleux. Mais j’aimais bien le dire, sur un ton de plaisanterie. Je donnais une allure légèrement narcissique, même si, tous ceux me connaissant un tant soit peu, pouvaient voir que ce n’était que des blagues souvent de mauvais goût. Mais je ne faisais que me complimenter. Jamais je n’irais jusqu’à insulter les autres pour une simple plaisanterie. Je reste tout de même un mec sympathique et respectable. Je pris le cadeau entre mes mains, l’inspectant sous tous les angles, haussant un sourcil. Mais qu’est-ce que c’était ? « Non mais, je comprends que je ne suis pas assez important pour que tu daignes te déplacer jusqu’au Japon pour moi » lui dis-je en lui faisant un clin d’œil complice. En d’autres mots, c’était ma façon de lui dire que je lui en tenais pas rigueur, que je la savais occupée, surtout avec son nouveau début chez les U.V. Je grimaçais légèrement alors qu’elle s’excusait pour le message qui m’avait réveillé, le jour de ma fête. Mais il m’avait fait plaisir. Parce que, mon amie était tout de même restée éveiller simplement pour m’envoyer ce petit message. Et ça, ça pouvait équivaloir tous les cadeaux du monde.

Sa proposition était plus qu’alléchante, je pris mon cadeau et la boîte avec les cadeaux pour aller rejoindre la cuisine. Je me laissai tomber sur une chaise, attendant qu’elle vienne prendre place face à moi. Puis, regardant une dernière fois mon cadeau, j’entrepris de le déballer. « Na Yoon ? Qu’est-ce que c’est ? Est-ce que c’est mignon ? » lui demandais-je alors que j’enlevais les couches de tissus. Il faut savoir, j’adore tout ce qui est mignon. Les peluches, les oreillers, les petits gâteaux adorables, les boulettes de riz avec de petits visages dessus, les cosplay, les enfants… Bref, tout ce qui est mignon, adorable et qui sourit. Je finis de déballer le cadeau et laissai échapper une exclamation de surprise. Un adorable petit singe me regardait, tout mignon. Je le levai à la hauteur de mes yeux et le fixai en retour, l’air parfaitement enfantin. Oui, j’étais encore un enfant. Un adolescent proche de l’âge adulte avec une allure toujours très enfantine. Mais c’était ce qui faisait mon charme et me caractérisait. Et puis, Izumi aimait ce côté totalement puéril et mes amis aussi, donc, je n’avais pas à changer. Et si ça embêtait les autres, et bien, ils n’avaient qu’à m’éviter, je ne comptais pas changer. « Kawaiiii ! » m’exclamais-je en japonais – sachant que je parlais toujours en coréen lorsque j’étais ici – parce que je trouvais le terme plus qu’approprié. Même si le japonais était ma langue maternelle, je parlais très bien le coréen. Seul le mandarin me faisait un peu défaut, même si, après avoir passé près d’un mois à Taiwan, je m’étais légèrement amélioré, simplement pour ne pas faire honte à mon groupe. « Le cadeau est vraiment ADORABLE » dis-je en insistant sur le adorable. J’étais véritablement content du cadeau, sérieusement, j’allais l’afficher sur mon lit tous les jours. Il fallait maintenant que je lui trouve un nom. Je réfléchis un moment. « Uhm… Saru ! » Originalité 101. Ce n’était pas du tout le mot singe en japonais. Pas du tout. Je lui fis un large sourire et déposai la peluche à côté de moi.

Poussant la boîte à moitié mal emballer vers mon amie, j’insistai pour qu’elle l’ouvre. Ce n’était que deux petits gâteaux au riz au chocolat, fait avec toute la motivation que je pouvais avoir, faute d’avoir le talent nécessaire. Je la regardai déballer le cadeau et ouvrir la boîte et le fixai l’ai suspicieux, attendant impatiemment une réaction de sa part. « Alors ? Tu en penses quoi ? C’est beau ? Tu aimes ? » Je lui posai plusieurs questions en même temps, impatient de savoir. Parce que, oui, je suis un mec impatient. J’ai toujours été comme ça, je déteste attendre. Puis, je me levai, allant chercher dans les armoires deux assiettes et deux fourchettes. Je retournai à la table, déposant une assiette devant elle et une fourchette. « J’espère qu’ils vont être bon, car, je t’avoue mon atroce secret aujourd’hui… Je ne sais pas cuisiner. Ou presque pas. Mais, j’ai tout suivi à la lettre et ai eu l’aide de leader, donc, ça devrait être bon ! » Je lui fis encore un adorable sourire, attendant qu’elle en prenne un de deux pour me servir. Je n’avais pas eu assez d’ingrédient pour en faire trois, histoire de goûter avant de servir. Donc, cela allait être une sorte de test, à savoir si j’étais capable de cuisiner de simples gâteaux au riz. Après qu’elle s’en soit prit un, je pris l’autre de la boîte pour le déposer dans mon assiette. « Itadakimasu ! »

_________________


Hiroyuki Daisuke
Only a young boy who doesn't want to hurt her
Wake up at the morning. Smile. Don't care about pain. Don't care about everything else. Just smile, laugh and live your life. It is more easy to ignore something, to don't care about some people. Don't care about her. About pain. More easy to run away. Laugh to forget. Smile to ignore. Just run away and pass over what hurting you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Modo | Indies Korea

My little secrets
MessageSujet: Re: Today it's a good day. Today it's party time ! ~ Na Yoon   Dim 21 Oct - 15:13

Oui s'était une chance qu'il ait pensée à faire de bons petits gâteaux, surtout qu'en étant devenue indie, le régime restait stricte et Na Yoon n'avait pas le droit de craquer, mais pour le coup aujourd'hui serait un jour spécial, donc elle allait faire une petite entorse à la règle. La suite de sa phrase fit sourire la demoiselle qui ne pût s'empêcher de dire par la suite.

« Ou plutôt tu es le mec dont les chevilles doivent sûrement gonfler en ce moment-même. »

Elle fit un petit rire moqueur, mais pas bien méchant au point qu'il la boude vraiment. Na Yoon regardait son ami observer cette chose qu'elle avait emballé, se demandant sûrement l'identité du cadeau à travers le papier cadeau noir. Il lui fit aussi comprendre que pour son message envoyé très tard pour lui souhaiter son anniversaire, il ne lui en voulait pas. Ce qui soulagea tout de même la coréenne qui garda toujours ce même sourire tracé sur ses lèvres qui la rendait radieuse. Après avoir proposé d'aller manger ces fameux petits gâteaux, Kei ne répondit rien, mais plutôt se leva pour se diriger vers la cuisine, s'installant sur une chaise, la jeune demoiselle prit le pas pour aller s'asseoir sur la chaise face au japonais. Les coudes contre la surface de la table, tandis que ses mains recueillirent son visage pour observer son ami, qui semblait toujours se poser des questions sur ce mystérieux cadeau. D'ailleurs il la questionna et ne voulant donner aucun indice à celui-ci, la seule réponse qu'elle prononça.

« Surprise. Surprise. »

Puis avait-elle vraiment besoin de lui donner un indice, alors que celui-ci avait déjà commencé à déballer son cadeau. Na Yoon avait choisi ce cadeau, car elle n'avait pas pût résister face à la bouille du petit singe en peluche et puis comme elle aimait les choses mignonnes, elle s'était dit que cela allait peut-être plaire à Kei. Enfin c'est ce qu'elle espérait en tout cas, sinon elle n'était vraiment pas doué pour trouver des cadeaux. Il est vrai qu'il n'est pas simple de trouver un cadeau pour quelqu'un, surtout quand on n'est pas vraiment sûr de ses goûts. Le cadeau était maintenant déballé, sur le coup Na Yoon pensa que le cadeau ne plaisait pas à l'homme avec son expression de surprise.

« Tu n'aime pas ? »

Elle avait perdu le sourire, pensant que finalement son cadeau était un mauvais choix, le regard baissé ne remarquant plus ce que faisait son ami jusqu'à ce qu'il lance un long « Kawai ». Son regard se reposa sur le visage de son ami avec cette expression assez enfantine qui lui allait bien. Apparemment le cadeau lui plaisait énormément, Na Yoon lâcha un soupire de soulagement tandis que son sourire apparaissait à nouveau, contente que son cadeau plaise à Kei. Alors lui aussi aimait les choses mignonnes. Ce n'est pas pour rien que les deux asiatiques s'entendaient si bien. Il trouvait le singe vraiment adorable, ce que Na Yoon ne pouvait que confirmer bien entendu.

« Je suis heureuse qu'il te plaise. J'avais vraiment peur d'avoir fait le mauvais choix. Quand je l'ai vu en vitrine, je n'ai pas pu résister et je me suis dit que cela ferait un bon cadeau pour ton anniversaire. »

Il se tût un moment semblant réfléchir, la coréenne se demandait bien à quoi pensait-il jusqu'à ce qu'il dit : « Saru ». Elle en jugea que c'était le nom qu'il avait donné à la peluche, un nom vraiment mignon et doux à l'oreille.

« Ce nom lui va à ravi. Un nom mignon pour un petit singe tout mignon. »

Il reposa doucement la peluche à côté alors qu'il poussait dans la direction de l'indie la boîte contenant les petits gâteaux que Kei avait confectionné pour féliciter la demoiselle de son entrée dans la cour des grands. Bon pas en tant qu'idole, mais indie était une très bonne opportunité. Lâchant son visage, la demoiselle déballa donc ces fameux petits gâteaux, à la vue de ceux-ci Na Yoon en avait presque des étoiles dans les yeux. Deux gâteaux, cela tombait bien, ils étaient que deux, donc au moins pas de jaloux. En tout cas la vue de ses deux gâteaux, réveilla son appétit. Puis Kei se mit à lui poser plein de question en même temps, obligeant la demoiselle alors de bien écouter ce qu'il avait dit pour y répondre à toute.

« Ce que j'en pense, c'est que ça m'a ouvert l'appétit, il me tarde de les savourer. En plus avec le régime strict de l'agence, je vais me faire un petit plaisir, car c'est un jour spécial comme tu es là, donc je vais faire une petite entorse à la règle. Ce n'est pas grave. »

Gardant toujours les yeux rivés vers les deux gâteaux, Na Yoon ne fit pas vraiment attention lorsque son ami japonais se leva pour aller chercher quelque chose. Elle le remarqua que lorsqu'il déposa une assiette devant elle et une fourchette par la même occasion. Bien qu'elle avait faim, il fallait tout de même rester correcte, lorsqu'il était question de manger.

« Thank you !!! »

Lorsqu'il avoua son secret de ne pas savoir cuisiner, Na Yoon se mit à rire, Kei était vraiment comment elle. Il aimait les choses mignonnes, ne savait pas emballer des cadeaux, ne savait pas cuisiner. Dans ses trois choses, Na Yoon s'y retrouvait. Elle qui était une très mauvaise cuisinière, parfois elle met le four trop chaud ou laisse les aliments trop sur le feu, ça finit par cramer, dans l'autre cas tout ce qu'elle prépare et vraiment immangeable, même avec un livre de recette, elle n'y arrive pas.

« Bienvenue au club alors. Moi non je ne sais pas cuisiner et ce n'est pas faute d'essayer. »

Après avoir fini de rire, la jeune coréenne prit l'un des gâteaux qu'elle emmena jusqu'à l'assiette d'un geste assez lent pour éviter de le faire tomber à côté. Bon après sa révélation Na Yoon était quand même un peu méfiante sur le goût que pouvait avoir le gâteau au riz au chocolat dans son assiette. Mais parce qu'il avait été fait par Kei, elle allait tout de même y goûter, sinon ça ne serait pas poli de sa part. Il déposa le gâteau dans son assiette et souhaita un bon appétit en japonais, ce que Na Yoon fit aussi.

« Itadakimasu ! »

Elle planta donc doucement sa fourchette dans le gâteau pour en extraire un bout. Déjà celui-ci avait une belle apparence qui donnait envie, après est-ce que le goût allait être le même. Mystère... Elle approcha la fourchette jusqu'à sa bouche qu'elle ouvrit pour prendre le petit morceau en bouche et le savourer. Na Yoon n'eut pas vraiment de réaction, elle avala finalement le morceau après avoir bien été mâché et reste quelques minutes silencieuses avant de dire :

« C'est vraiment bon Kei. Bravo, tu as réussi ton gâteau. Je t'envie de réussir à progresser. Ce n'est pas mon cas, au contraire j'ai l'impression que cela empire. »

Comme la dernière fois elle avait voulu faire de simple ramen, ce qui n'est pas forcément difficile en soi, mais autant pour la coréenne c'est une dure épreuve. Résultat de cet essai, direction la poubelle, car c'était vraiment immangeable. Etait-elle un cas désespérée ? Sûrement. Prenant une autre bouchée pour ensuite l'avalée, Na Yoon continua la conversation.

« Tu repars ce soir ? Tu as prévu quoi pour ta journée en Corée ? »

Elle préférait le questionner pour un peu savoir pendant combien de temps pouvait-elle encore profiter de la présence de son ami.

« Tu as prévu de voir d'autre personne de l'agence ? »

Oui Na Yoon était aussi curieuse de savoir qui le japonais pouvait-il aller voir à part elle, même si elle savait un peu qui il irait voir sûrement.
Spoiler:
 

_________________


COREENMANDARINJAPONAIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RedStar | Admin & Idole

My little secrets
MessageSujet: Re: Today it's a good day. Today it's party time ! ~ Na Yoon   Ven 26 Oct - 16:02

Sur le coup de la surprise, je peux avouer que mon visage était resté figé. Je fixais le singe qui reposait dans mes mains, surpris du choix du cadeau. Pas que cela me déplaisait, pas du tout. J’étais, à vrai dire, surpris qu’elle connaisse se point de ma personnalité. Ce n’est que lorsqu’elle me demanda si j’aimais que je remarquai que je fixais toujours le singe sans afficher la moindre expression. Un large sourire vint donc décorer mon visage alors que j’hochai énergiquement de la tête. Bien sur qu’il me plaisait ! Il était réellement adorable en plus. Hors de question qu’il quitte mon lit à partir d’aujourd’hui. Ou, enfin, lorsque je serai de retour au Japon et que je l’aurai posé sur les draps tirés. Il était réellement trop adorable. J’étais content. Ne serais-ce que parce qu’elle avait pensé à moi pour mon anniversaire. Elle aurait aussi bien pu ne rien m’acheté que cela ne m’aurait pas posé de problème. Mais j’étais tout de même content qu’elle m’ait acheté cette petite peluche. J’hochai de nouveau de la tête alors qu’elle me disait qu’elle était contente qu’elle me plaise. « Tu n’aurais pas pu trouver mieux en fait ! Il est vraiment trop adorable. Et puis, tu as bien fait que de te laisser avoir par ses yeux doux. » Je le reposai sur la table, me demandant soudainement quel nom j’allais bien pouvoir lui donner.

Une sorte d’éclair de génie traversa mon regard. Saru serait son nouveau nom. Ce n’était pas du tout le mot singe en japonais, pas du tout voyons. J’avais beaucoup plus d’imagination que ça... Quoique non, je n’avais jamais été doué pour les noms. Et c’est sûrement pour ça que je n’ai jamais voulu d’animal de compagnie. Parce que je ne trouvais jamais de nom satisfaisant. Mes chiens se seraient appeler Chien et mes chats auraient eu comme nom Chat. Voilà. Je manquais tant d’originalité pour ça que s’en était presque pathétique. À défaut d’avoir un animal de compagnie, j’avais maintenant un petit singe en peluche, ce qui était tout aussi bien. Surtout que ça ne demandait pas autant d’entretient qu’un animal vivant. Beaucoup moins. « Mon singe c’est le plus mignon de tous les singes, parce qu’il m’a été offert par la plus mignonne de toutes les filles. » J’adressai un large sourire à Na Yoon. Bon, si Izumi m’avait entendu parler, elle m’aurait sûrement fait la gueule pour les deux prochains jours. Je l’aimais vraiment, d’un amour sincère. Le seul problème était sûrement sa jalousie presque maladive. J’avais du insister pour qu’elle ne vienne pas en Corée. Et, en fait, ce fut seulement la tournée de son groupe qui eut raison de sa volonté de faire. Et aussi le fait que je lui ai promis qu’il n’y avait que elle que j’aimais et que, j’avais besoin, de temps à autre, de voir mes amis, seul avec eux.

Je poussai vers elle la boite avec les deux gâteaux aux riz chocolatés que j’avais pris des heures à cuisiner avec mon leader. Cela avait été long et laborieux, mais j’étais presque sur qu’ils étaient réussis. Du moins, ils avaient une belle apparence, plus qu’à espérer que le goût soit identique à ce que celui que j’avais souhaité. Je me levai pour aller chercher ustensile et assiette, que je déposai devant moi et Na Yoon. J’allais la laisser se servir en premier, après tout, ils avaient été cuisinés pour fêter son passage en tant qu’indies. De plus, elle avait été nommée leader d’un groupe. Je me demandais parfais si, ne pas avoir débuté Kū★sō quelques mois plus tôt m’aurait permis d’être leader d’un groupe. Negai sûrement, parce que je ne m’aurais nullement vu membre de Typhoon. J’étais un chanteur et un danseur, un mec fait pour être sur scène et allumé la foule. Pas pour tenir un instrument dans mes mains comme mon meilleur ami, Takumi, qui était bassiste. Et un excellent bassiste en plus. Je rigolai doucement alors qu’elle mentionna le régime strict de l’agence. Je faisais parti de ces chanceux qui mangent beaucoup et ne prennent pas un gramme. Métabolisme rapide qu’ils disent, les médecins. « Han ! Soit donc jalouse de moi, Na Yoon. L’agence ne me mettra jamais au régime. Parce que je mange pour trois mais je m’entraîne pour quatre, neh. » Ça, c’était un fait. Quand je n’étais pas en studio de pratique, j’étais en salle de danse. Et si je n’y étais pas, c’est que j’étais dans le gym en train de faire de la musculation ou encore en train de courir autour de l’agence. Garder la forme, c’est ce qu’il faut. Et puis, on ne se le cachera pas, je suis un mec en forme. Mais c’est le cas pour toutes les idoles à vrai dire.

Puis vint les aveux. Je lui avouai n’avoir aucun talent en cuisine. En fait, j’avais toujours peur d’empoissonner les autres lorsque je me mettais devant un fourneau. C’était leader qui s’occupait de la nourriture chez le groupe. Pas moi. Et puis, j’étais le plus jeune, le moins mature et le moins responsable. Me confier ce genre de tâche serait qu’un pur suicide, sachant que je pourrais tuer tout le monde en ratant une recette. Bon, je n’étais peut-être pas si mauvais, mais j’étais bien loin d’être un cordon bleu. Au moins, mon amie semblait être comme moi. Plus j’apprenais à la connaître, plus je me découvrais de point en commun avec elle. Et je trouvais cela vraiment plaisant. « En espérant avoir réussi à t’épater alors. » Je pris un de deux gâteaux et lui souhaita bonne appétit avant de piquer dans mon gâteau. Je pris une bouchée en même temps qu’elle. Finalement, j’étais satisfait du résultat. Le gâteau était mangeable. Il était même bon ! Miracle ! J’allais croire aux miracles, à partir de ce jour. « En fait, je suis sur que leader y a ajouté un ingrédient magique... Ou alors qu’il a tout refait pendant que je dormais. » Cette idée me fit sourire et cela ne m’aurait même pas surpris de lui, s’il était convaincu que j’avais raté la recette.

Je pris une seconde bouchée, franchement satisfait du résultat. Si je repartais ce soir ? Je ne savais pas trop en fait. Techniquement, le manager m’avait laissé deux jours ici. Je comptais bien en profiter au maximum. Mais bon, je savais que je ne devrais pas trop tarder, ne serais-ce parce que je savais que je devais encore m’entraîner. Quoique, en fait, on avait une saison plutôt relaxe... Bon, j’allais profiter de mes deux jours ici sans me poser de question quant au groupe. J’avais moi aussi le droit à des congés, non ? « Je ne rentre pas ce soir, ça c’est sur. En fait, je dois partir d’ici deux jours, j’ai donc plein de temps ici ! » Après, qui je comptais aller voir... Je n’en savais rien en fait. Bon, Alexandre, c’était sur. J’irais peut-être voir aussi le génial leader qu’était Siwoo. Et quelques autres personnes à vrai dire. J’haussai donc des épaules. « Je ne sais pas trop... Je compte peut-être aller squatter le dortoir d’Alexandre ce soir. Et puis peut-être aller voir comment Jae Hyuk se porte, comme il est rentré. Et puis... Quelques autres personnes je crois bien. » Je lui fis un large sourire tout en continuant de manger le gâteau que j’avais finalement réussi à cuisiner. « Mais bon, tu vas devoir me supporter pour le reste de la journée ! »

Toujours souriant, je pris un morceau de gâteau sur ma fourchette et l’approcha de la peluche. « Alors Saru, tu en veux une bouchée ? » J’éclatai de rire avant de manger ce qu’il y avait sur l’ustensile. Puis, je tournai la tête vers Na Yoon, un adorable sourire sur les lèvres. « Va donc falloir que tu trouves ce qu’on va bien pouvoir faire de notre journée ! »

_________________


Hiroyuki Daisuke
Only a young boy who doesn't want to hurt her
Wake up at the morning. Smile. Don't care about pain. Don't care about everything else. Just smile, laugh and live your life. It is more easy to ignore something, to don't care about some people. Don't care about her. About pain. More easy to run away. Laugh to forget. Smile to ignore. Just run away and pass over what hurting you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Modo | Indies Korea

My little secrets
MessageSujet: Re: Today it's a good day. Today it's party time ! ~ Na Yoon   Mar 30 Oct - 11:41

Elle était vraiment heureuse que son cadeau lui fasse autant plaisir, il est vrai que la demoiselle n'avait pas pu résister face à ses yeux doux, des peluches comme celle-ci sont vraiment irrésistibles. Dommage qu'il n'y avait pas eu un deuxième modèle de ce genre, car Na Yoon aurait sûrement pris aussi un petit singe en peluche. Ce qui était bien avec les peluches c'est qu'on pouvait les câliner sans qu'elle rechigne, il n'y avait pas d'entretien et puis il y avait toute forme de peluche aussi diverse les unes que les autres. De quoi laisser de la joie pour tous. Kei reprit la parole en vantant joyeusement que son singe était le plus mignons de toutes son espèce, ce qui me fit sourire, puis il ajouta parce qu'il avait été offert par la plus mignonne de toutes les filles. Na Yoon sourit face à ce compliment et lui fit remarquer.

« La plus mignonne de toutes les filles ? Heureusement que ta petite amie n'est pas là pour t'entendre dire ça, elle te ferais sûrement la tête. »

La plus mignonne ? Na Yoon n'y croyait pas vraiment, mais un compliment fait toujours plaisir à entendre. C'est pour cela que la coréenne remercia tout de même quelques secondes après qu'elle est finie sa phrase.

« Mais merci du compliment. »

Le fait que Kei est préparé quelque chose de lui-même toucha son amie, surtout s'il n'avait aucun talent particulier, il avait fait l'effort tout de même de préparer quelque chose et c'était gentil de sa part. En tout cas si ceux-ci était réussi, elle pourrait l'applaudir et ainsi se donner l'espoir de peut-être un jour arriver à faire quelque chose de semblable pour les autres membres du groupe. Après tout en tant que leader, elle devait bien s'occuper de chacun de ses membres, cuisiner en faisait partie, mais ses compétences étaient vraiment horribles en la matière. Enfin heureusement qu'elle avait l'aide de quelques personnes pour s'améliorer comme Hye Sun, une membre du groupe qui lui donnait des cours de cuisine afin de s'améliorer, mais aussi grâce à Kyuhyun avec qui elle s'entraînait pour essayer de s'améliorer. Bien qu'elle ne sache pas cuisiner, il était toujours agréable de le faire avec les autres et puis c'était beaucoup plus amusant de le faire à deux ou plus que tout seul. La coréenne fit la référence sur le fait qu'elle devait suivre le régime de l'agence. Il est vrai qu'elle avait tendance à prendre plus vite en faisant de trop gros écart, mais elle ne se privait pas pour autant des bonnes choses, en faisant attention tout de même de ne pas trop en abuser. Après qu'elle est finie de parler, Kei se mit à la narguer sur le fait que lui il ne prenait pas un gramme, grimaçant légèrement en serrant des dents, Na Yoon serrant le poing, faisant mine de le frapper sans pour autant le faire. Elle n'oserait jamais frapper un ami.

« Aish... Tu veux mourir ? »

Bien évidemment la petite menace de Na Yoon n'était pas bien méchante, elle baissa son bras tout desserrant son poing. Oui, elle était jalouse qu'il ne prenne pas un gramme, pouvant alors dévorer tout ce qu'il voulait. Elle en soupira rien que d'y penser, pourquoi la vie était ainsi. La vie pour devenir célèbre n'était pas chose simple, il fallait faire des compromis pour réussir, même s'ils sont durs. La coréenne avait beaucoup de mal à se retenir face à quelque chose qui lui fait envie, mais déterminer à emmener son groupe au sommet, elle y renonce avec beaucoup de mal. Après les aveux sur le fait que tous les deux n'avaient vraiment aucun talent en cuisine, Kei espérait pouvoir épater tout de même son ami avec ces deux gâteaux de riz au chocolat. Na Yoon se servit en premier suivi de Kei par la suite, ils prirent une bouchée en même temps de celui-ci et la réflexion de Na Yoon fût positive. Le gâteau était vraiment bon. Il l'avait réussi et la demoiselle ne pût s'empêcher de le féliciter en l'applaudissant. Puis il ajouta qu'il était sûr que son leader avait ajouté quelque chose ou qu'il l'avait refait ce qui fit rire quelques secondes la jeune demoiselle avant de parler.

« Je suis sûr que non. En tout cas bravo pour ton gâteau, vraiment bon. »

Oui, vraiment bon, au point que Na Yoon avait presque mangé la moitié par gourmandise en savourant néanmoins chaque bouchée. Pour éviter le silence, la jeune indie avait relancé la conversation en demandant jusqu'à quand il restait, curieuse de savoir pendant combien de temps, elle allait pouvoir profiter de la compagnie de son ami qu'elle ne voyait pas souvent. Pourtant, la Corée et le Japon ne sont pas si loin, mais leurs emploies du temps, ne le permettait pas de faire le voyage régulièrement pour se voir. Il lui donna une réponse à sa question. Il ne partait pas ce soir, ce qui fit encore plus sourire la demoiselle, ajoutant qu'il partirait dans deux jours. Bon deux jours c'est court, mais c'était vraiment mieux que rien et comme ça il allait pouvoir voir tous ses autres amis vivant en Corée. Puis il continuant en disant qu'il squatterait le dortoirs de Alexandre pour ce soir, ce qui fit rire Na Yoon. Il continua en parlant de Jae Hyuk, à son nom Na Yoon eu une petite grimace, elle eut un air assez peiné au nom de celui-ci, mais bien vite elle sourit pour éviter de trop penser à cet homme à qui elle avait fait beaucoup de mal.

« Je pleins mon pauvre petit Alex, il va devoir te supporter. »

Elle dit cela sur un ton moqueur. Kei était quelqu'un dont la compagnie était vraiment appréciable et Na Yoon aimait passé de son temps en sa compagnie. Prenant l'avant dernière bouchée du gâteau, il continua en disant qu'elle devra le supporter pour le reste de la journée. Ce qui fit sourire la demoiselle qui continua dans son petit jeu moqueur, mais pas méchant.

« Oh mon dieu. Je vais devoir te supporter toute la journée. Help me ! »

Suite à ça, elle rigola joyeusement. Elle était vraiment heureuse de passer tout le reste de la journée en compagnie de son ami et elle comptait bien en profiter. Mais il fallait qu'elle établisse un programme, car il n'allait sûrement pas rester dans l'appartement, si ? Enfin avant de s'en aller, il serait bien si la demoiselle retrouve son portable qui était pour l'instant perdu. Le japonais prit une bouchée avec la fourchette et la présenta juste devant la bouche de la peluche en lui demandant s'il en voulait. Une action vraiment mignonne, un vrai petit enfant. La pensée de Na Yoon était qu'il devait vraiment être mignon quand il était petit. Il finit par manger la bouchée, alors qu'elle avait fini son gâteau avec le dernier morceau, ne laissant vraiment aucune miette. Il continua en disant qu'il fallait qu'elle trouve ce qu'ils allaient bien pouvoir faire de leur journée. C'était vraiment une bonne question. Elle n'en savait rien pour le moment.

« Je pense qu'on ne va pas rester enfermé dans le dortoirs. Ça te dit de sortir un peu ? »

Rester enfermée n'était pas forcément une bonne chose, respirer le grand air était bien mieux et puis Na Yoon voulait un peu bouger, mais avant tout de chose c'était de retrouver son portable. Il était vraiment hors de question qu'elle parte sans lui.

« Mais avant, il faut que je retrouve mon portable. Je ne sais plus du tout où je l'ai mis. »

Elle regarda son ami avec un sourire, lui pouvait l'aider à le retrouver en l'appelant tout simplement ainsi elle pourrait entendre la sonnerie de son portable et trouver où il se niche.

« Tu peux essayer de m'appeler. Comme ça je le trouverais plus rapidement. »

Elle attendit une réponse de sa part ou un geste, elle se leva pour déjà se mettre à la recherche de son portable. Après qu'elle l'aura trouver, elle lavera la vaisselle, puis ils pourront alors sortir.

_________________


COREENMANDARINJAPONAIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RedStar | Admin & Idole

My little secrets
MessageSujet: Re: Today it's a good day. Today it's party time ! ~ Na Yoon   Dim 16 Déc - 0:44

Un rire s’échappa de mes lèvres suite à son commentaire. Je secouai doucement la tête, comme si elle avait tord. « Non mais, il faut exclure Izumi. Sinon, ce serait injuste, comme il est clair qu’elle est en tête de toutes les catégories. » Au moins, si ce que j’avais dit venait à monter à ses oreilles, je pourrais au moins me justifier. Bon, je n’avais pas peur de ses crises de jalousie, après tout, je n’avais rien à me reprocher. Et puis, je savais que les compliments plaisaient toujours aux filles, donc, j’en avais fait un à ma bonne amie. Surtout que cela faisait un moment que l’on ne s’était pas vu. J’étais particulièrement content de me retrouver en Corée, en ce moment même, dans la résidence des indies coréens. Parfois, je regrettais presque d’être tombé idole en début d’année. Qui sait, peut-être me serais-je vu offerte la place de leader des Negai, le seul groupe, autre celui dont je faisais parti actuellement, qui correspondait à mon style. Bon, je n’avais pas à me plaindre, j’appréciais tout de même ma place chez le seul groupe idole masculin japonais. Le seul problème était sûrement l’ambiance, mais ça, je n’y pouvais rien. Je ne m’entendrai jamais avec Shun. Jamais.

Vint ensuite le moment où je rendais jalouse la coréenne en face de moi. Parce que j’étais grand, musclé mais presque sans une once de gramme. Et pourtant, tous ceux me connaissant savaient que je mangeais comme quatre homme et trois ogres quoi. J’aimais manger. C’était plaisant, manger. Surtout quand la nourriture était bonne. Et donc, pas cuisiner par moi. Je savais que j’étais chanceux d’être de constitution rapide. De pouvoir manger comme je voulais, de m’empiffrer dans le sucre sans devoir suivre le régime serré de l’agence. Tant que je restais au mieux de ma forme, que je continuais de m’entraîner comme je le faisais, il ne devrait pas y avoir de problème. J’étais quelqu’un qui aimait prendre soin de son apparence. C’était le cas pour la majorité des idoles, seulement, pour les gars, c’était presque mal vu de passer plus de cinq minutes devant un miroir. Mais j’aimais être bien, j’aimais être préparé lorsque je sortais. Et puis, il fallait bien que j’ais une peau parfaite, non ? Je suis une idole après tout, un exemple, quelqu’un que beaucoup - trop - de personne regarde. Il fallait donc que je sois à mon meilleur, quitte à passer une demi-heure dans la salle de bain quoi. Donc, bref, j’aimais prendre soin de moi et de mon apparence. Il était donc évident que je me souciais de mon poids, même si ça ne paraissait que très peu, comme je savais que j’arrivais toujours à perdre ce que je mangeais. « Désolé, je préfèrerais rester vivant. Après tout, tu ne voudrais tout de même pas abimer un si joli visage ? » Je lui tirai la langue tout en éclatant de rire. Je n’étais pas narcissique ni présomptueux. Disons simplement que j’adorais plaisanter sur un ton sarcastique, un peu comme de l’autodérision que je faisais en exagérant mes qualités.

Le gâteau au riz au chocolat fut un franc succès. Du moins, je trouvais qu’il était bon et mon amie avait émis des commentaires positifs. Et une bonne chose de faite, j’avais réussi mon - banal - gâteau au riz ! C’était génial. Je n’étais peut-être pas si désespérer que je le croyais en cuisine. Je ne pus cependant pas m’empêcher de mentionner que mon leader l’avait peut-être refait pendant la nuit, pour que je n’amène pas quelque chose d’immangeable pour fêter les débuts de la coréenne. C’était tout à fait possible, le connaissant. Surtout qu’il connaissait mes piètres performances culinaires. Bon, si c’était le cas, c’était sympa de sa part, même si ça affectait mon orgueil. Au moins, je dégustais un bon gâteau au riz au chocolat préparé peut-être par moi. Et ça me suffisait. « Plus j’y pense et plus ça me semble logique. Non mais, j’ai déjà raté une pizza où tout ce qui fallait faire, c’était la sortir du congélateur et la mettre au four. Donc... Si je suis un excellent chanteur et un très bon danseur, on peut oublier la cuisine pour moi. »

La discussion la mena à ma demander ce que j’allais faire de ma journée et si je dormais en Corée. Effectivement, parce que, déjà que le trajet en avion était long, j’allais en profiter pour rester ici un petit moment. J’allais sûrement aller squatter les dortoirs indies masculins, comme c’était là où résidait mon bon ami Alexandre. « YAH ! C’est pas sympa » lui dis-je en m’esclaffant, manquant de m’étouffer avec la bouchée que je venais tout juste de prendre. Le pire était sûrement à venir, son autre réplique fut encore pire. C’était certes des plaisanteries, après tout, Na Yoon avait toujours été une de mes bonnes amies. Mais je fronçai les sourcils et pris un air faussement vexé. C’était peu réussi, compte tenu de mes piètres talents en acting. Quoique supérieur à celui que j’avais en cuisine. « La prochaine fois, j’ajouterai du cyanure dans ton gâteau » marmonnais-je sais pouvoir m’empêcher de rire. Je finis mon assiette avec un large sourire, avant de demander à Na Yoon ce qu’on allait bien pouvoir faire de notre journée. « Sortir ? Toujours voyons ! » J’étais toujours prêt à sortir quelque part avec mes amis. L’avantage était que je n’étais pas particulièrement connu en Corée et que, comme elle était indies, il n’y avait pas de possibilité à ce qu’elle aille un scandale sur elle si on la voyait avec un mec.

Son commentaire me fit encore rire. Être avec Na Yoon pouvait presque me rendre immortel. Ne dit-on pas que rire fait vivre plus vieux ? Je secouai la tête, l’air un peu décourager. C’était pourtant normal, chez elle. Je la reconnaissais bien. Tête en l’air, à perdre un peu tout et n’importe quoi. Même si j’étais terriblement gamin et immature par moment, j’étais au moins quelqu’un de très responsable et assez terre à terre. Je savais parfaitement où se trouvaient toutes mes affaires. « Je crois que le jour où tu sauras où sont toutes tes choses, va falloir en faire une journée fériée. » Je lui tirai la langue alors qu’elle se levait en ajoutant que je pouvais l’appeler pour qu’elle puisse le retrouver plus facilement. Je me levai à mon tour pour aller m’appuyer contre un mur, l’air nonchalant tout en croisant mes bras sur mon torse. Si elle croyait que j’allais lui rendre la vie facile. Un sourire moqueur vint border mes lèvres. « Ah bah ça, non. Ce serait beaucoup moins amusant et distrayant. » Bon, si dans cinq minutes elle ne l’avait pas retrouvé, j’allais l’aider.

Je marchai jusqu’au sofa où je me laissai tomber en souriant toujours. J’aimais bien passer du temps en Corée. C’était dommage de ne pas voir toutes ces personnes qui ponctuaient ma vie de moments agréables aussi souvent que je le voulais. Eux avaient leurs horaires, moi les miens. Et il était fort rare qu’ils concordent. Donc, dès que j’avais des journées de congés où je pouvais filer en vitesse en Corée pour une journée ou deux, j’en profitais. Je m’étendis de tout mon long, posant mes pieds sur le bras du sofa, les bras recroisés derrière ma tête. « Bon, aller, tu te magnes ? Je n’ai pas que ça à faire. » J’éclatai d’un rire franc tout en m’attendant à recevoir un oreiller en pleine tête. Mais c’était marrant que de me moquer d’elle. Et mes amis me connaissaient. J’étais - trop - souvent ainsi, à aimer taquiner et me moquer d’eux. Jamais méchamment, toujours avec ce sourire adorable aux lèvres. Qui aime bien châtie bien dit-on.

_________________


Hiroyuki Daisuke
Only a young boy who doesn't want to hurt her
Wake up at the morning. Smile. Don't care about pain. Don't care about everything else. Just smile, laugh and live your life. It is more easy to ignore something, to don't care about some people. Don't care about her. About pain. More easy to run away. Laugh to forget. Smile to ignore. Just run away and pass over what hurting you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Modo | Indies Korea

My little secrets
MessageSujet: Re: Today it's a good day. Today it's party time ! ~ Na Yoon   Dim 23 Déc - 0:01

Ce mec avait de quoi jalousé plus d'une personne, pouvoir manger tout ce que l'on désirait sans soucier de prendre un gramme, il en avait de la chance. Oui Na Yoon était bien jalouse de son ami en ce moment même, en plus celui-ci ne se gênait pas pour la narguer à ce sujet-là. S'il continuait, elle pensait bien découper en rondelle son ami et le donner à manger au cochon. Enfin faut-il encore que les cochons mangent de la viande humaine. Peut-être était-ce le cas, ou non ? Qui le sait vraiment. Il continua sur cette lancée en continuant de taquiner la coréenne en disant qu'il préférait resté vivant et qu'il ne fallait pas abîmer son beau visage. À cette phrase la demoiselle ne pût s'empêcher de rire, son ami était vraiment un bon moyen de retrouver le moral par sa façon d'être et de parler. Eh ben il devait être serré dans ses chaussures à autant se vanter de cette façon. Comment pouvait-on en vouloir à quelqu'un comme lui ? Il était la joie incarnée. Na Yoon n'avait pas la souvenance d'avoir déjà vu son ami mélancolique ou même énervé, elle l'avait toujours connu aussi joviale et de bonne humeur. Il était un brin de soleil dans ce monde et il savait rendre de bonne humeur les gens, enfin c'est ce que pensait Na Yoon. Après peut-être n'avait-elle pas tout à fait juste. En guise de réponse à sa question, l'indie décida d'ébouriffer les cheveux de son ami à la place de le tuer, au moins son visage allait rester intact, mais ce qui en ait de ses cheveux cela sera autre chose. Un sourire satisfait de son geste, elle se décala un peu du Kuso pour éviter toute vengeance de sa part, s'il osait toucher au moindre de ses cheveux, elle était près à le mordre. Ouais comme dans les mangas, le mordre à la main, ce genre de scène avait d'ailleurs toujours beaucoup amusé la demoiselle. Ils venaient de finir le gâteau au riz au chocolat qui avait marqué des points auprès de l'indie qui s'était vraiment régalé avec le chef-d'oeuvre de son ami pourtant mauvais en cuisine. Enfin l'hypothèse qu'il avait eu comme quoi c'était son leader qu'il avait fait était bon à prendre, mais il y avait toujours la possibilité que cela ne soit pas le cas et que c'était bien évidemment Daisuke qui avait réalisé cette pâtisserie. En tout cas qu'importe la présence du japonais en Corée était la plus importante, la demoiselle était vraiment heureuse de voir son ami à nouveau, il n'était vraiment pas facile de se voir lorsque l'on ne vivait pas sur le même territoire.

Il continua de parler. Il semblait convaincu à l'idée que son learder s'était occupé de faire ses gâteaux de riz pendant qu'il n'était pas là afin de les remplacer par ceux que Kei aurait pu faire. Il conta son expérience avec la pizza ratée, ah ça elle pouvait le comprendre. Ce genre d'expérience lui était déjà arrivé, sauf que Na Yoon avait bien failli mettre le feu et ça chez son grand-frère où elle avait passé trois jours de vacances, mais autant dire qu'elle avait enchaîné les catastrophes, au point que son frère avait décidé de la bannir de sa cuisine à tout jamais. Si elle y mettait les pieds, elle savait que son frère allait la punir avec une de ses fameuses punitions qui allaient la mettre KO en quelques secondes si elle risquait d'enfreindre cette règle. Elle l'avait déjà vécu une fois et elle avait su à quoi s'en tenir avec lui, c'est qu'il pouvait vraiment se montrer sadique envers sa petite soeur chérie.

« On ne peut exceller en tout malheureusement. Il faut bien avoir des faiblesses. »

La remarque de la demoiselle eut l'effet escompté, la réaction de Daisuke était vraiment mignonne et encore plus drôle lorsqu'il faillit s'étouffer avec le morceau qu'il avait prit en bouche. Ne jamais respirer tout en mangeant sinon vous risquez bien de vous étouffer. Il prit une bouille vexé qui amusait encore plus son amie et la remarque qu'il fit gonfler les joues de la demoiselle, comment ça la prochaine fois il allait ajouter du cyanure, oserait-il la tuer vraiment ? Bien sûr que non, elle savait que c'était par pure taquinerie et il était amusant de jouer avec celui-ci.

« Alors la prochaine fois, je ne mangerais pas ce que tu m'offres, comme ça je suis sûre de ne pas mourir empoissonné. »

Kei tira à nouveau la langue alors que Na Yoon s'était levé lui demandant par la même occasion son aide pour retrouver son portable en proposant de l'appeler, mais le garçon en décida autrement. Il refusa sous prétexte que cela était moins amusant, se tournant vers lui la demoiselle fit une moue déçu. C'est bien beau l'amitié, elle avait l'impression d'être une sorte d'attraction à ce moment même. Bon ben tant pis s'il ne voulait pas l'aider, elle allait chercher elle-même. En tout cas qu'il ne compte pas sur le fait qu'elle lui offre quoique ce soit lorsqu'ils iront se balader, il ne le méritait pas vu qu'il ne voulait guère lui venir en aide. Il bougea pour se diriger vers le sofa où il se laissa tomber ce qui attira quelques secondes l'attention de Na Yoon qui à genoux cherchait en dessous du sofa et des sièges si son portable ne s'y trouvait pas. Elle ne porta pas son attention sur lui trop longtemps vu qu'il était feignant de l'aider. Lorsqu'il reprit parole, la demoiselle prit le premier coussin présent pour lui balourder dessus, non mais en plus il osait se moquer. Elle se leva pour prendre un nouveau coussin et lui envoyer un nouveau coup.

« Tu veux vraiment mourir ? »

Elle lâcha son coussin pour finalement décider de laisser tomber ses fesses sur le japonais en y mettant tout son poids, elle espérait bien l'écraser ainsi et l'obliger à passer un appel sur son portable pour l'aider à retrouver le sien. Elle le fixa avec un regard qui essayait d'être persuasif.

« Je te laisses une dernière chance de m'aider. Sinon je devrais employer la manière forte. Je compte à trois. Alors trois. »

Quel genre d'attaque allait-elle bien pouvoir faire si celui-ci après le décompte refusait toujours de l'aider ? Mystère... La demoiselle décompta lentement tout en abaissant lentement ses doigts l'un après l'autre, finalement elle arriva à un et demanda une nouvelle fois.

« Un... Tu es sûr de ne toujours pas vouloir m'aider ? Attention c'est ta dernière chance avant de mourir. »

Plus qu'un doigt levé, si la réponse du kuso était négative alors elle baisserait le doigt et il subirait le terrible châtiment de Na Yoon, s'il acceptait elle le libérait de ce poids qui était sur lui.

_________________


COREENMANDARINJAPONAIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RedStar | Admin & Idole

My little secrets
MessageSujet: Re: Today it's a good day. Today it's party time ! ~ Na Yoon   Mar 1 Jan - 5:47

Un sourire espiègle trônait sur mes lèvres alors que j’avais annoncé à la coréenne que je mettrais du cyanure dans le prochain repas que je lui ferais. Ça lui apprendra à ce moquer de moi ! Moi qui avais été assez sympa pour partir du Japon et venir jusqu’ici simplement pour passer un peu de temps avec elle. Et avec d’autres amis aussi, mais principalement elle. Il fallait aussi que je la félicite en bonne et dut forme pour son passage en tant qu’indies, non ? Elle avait travaillé fort pour en arriver là, c’était donc la moindre des choses. Elle et moi avions sorti un solo. Elle lorsqu’elle n’était alors que trainee. Et moi, peu avant ma fête. Je l’avais aussi félicité pour son solo, parce qu’il était vraiment génial. Mon amie avait beaucoup de talent et j’étais fier d’être son ami ! Après tout, être avec de la belle Na Yoon, maintenant leader des U.V... C’est quand même très bien, non ? Bon, si ma copine m’entendrait penser, elle me piquerait sûrement encore une crise de jalousie pour avoir pensé que mon amie était particulièrement jolie. Mais c’était vrai quoi. J’étais chanceux comme mec. J’avais une adorable et merveilleuse copine et une magnifique demoiselle comme bonne amie coréenne. Me voilà bien entourer.

Voilà qu’elle offrait l’idée de sortir. J’étais toujours partant pour sortir, n’étant pas quelqu’un qui aime rester à rien faire et à fixer un mur. Cependant, elle me demanda de l’aider à chercher son téléphone. Un sourire narquois vint orner mes lèvres. Si elle croyait que cela allait être aussi facile. J’aimais bien taquiner mes amis. Et m’amuser au dépend des autres. Mais toujours gentiment. Si elle avait vraiment été dans le besoin, je l’aurais aidé à coup sur. Cependant, elle venait de me donner une bonne raison de me moquer un peu d’elle. J’étais comme ça. Adorable adolescent doté d’une joie de vivre indéniable qui adorait se moquer gentiment des autres. Du moins, de ses amis. Après tout, je n’irais pas enquiquiner un parfait inconnu quoi. La dernière fois que j’avais osé faire ça, peu de temps après, je me retrouvais plaquer contre un mur avec un poing qui menaçait de m’atterrir sur le visage. Stupide Shun et son sens de l’humour à deux balles. Ce mec, même pas capable de rire ! C’est principalement pour cette raison qu’il nous ait impossible de nous attendre. Il réagit toujours au quart de tour, dès que j’essaie d’être sympa ! Car oui, pour moi, être sympa, c’est me moquer gentiment des autres. C’est une marque d’affection. Pauvre gamin chiant en fait.

Pour en revenir à la nouvelle leader des U.V, je venais de m’étendre de tout mon long sur le sofa de la résidence, lui adressant un sourire amusé. En fait, en ce moment, l’indies était devenue pour moi une sorte de distraction. De quoi rendre encore plus amusante ma journée. Quoique, une journée en Corée avec mes amis ne pouvait jamais être ennuyante. J’avais toujours quelque chose à faire, j’avais toujours des personnes avec qui rire. C’était simplement dommage que l’agence soit séparée en trois branches et que je ne puisse pas côtoyer ces personnes autant que je l’aurais voulu. Mais, au moins, cela faisait que j’attendais toujours impatiemment de revoir mes amis et que chaque moments passés en leur compagnie m’étaient précieux. Alors que j’allais ajouter encore quelque chose, je reçus un oreiller en pleine tête. Je me retournai vers Na Yoon pour en prendre un second. Yah ! Ce n’était pas du jeu ça ! Certes, j’aurais bien du m’y attendre, venant de sa part, que ce serait un moyen d’attaque efficace. Mais je lui lançai un regard mi-vexé mi-joueur. Je me retins de justesse d’éclater de rire. Il fallait tout de même que je reste un minimum sérieux !

J’allais me redresser lorsqu’elle vint s’assoir sur moi. « Je n’aurais pas du te donner du gâteau, Na. Tu as pris de poids je crois. » Oui, je voulais vraiment mourir. Déjà, refuser de l’aider et faire mon feignant en m’allongeant sur le sofa lui donnait des envies de meurtre. Mais là, affirmer haut et fort qu’elle avait pris de poids - alors que ce n’était pas vrai - je pouvais dire adieu à ce monde et me préparer mentalement à mourir. J’essayai de me tortiller pour qu’elle se lève mais rien à y faire. J’étais prisonnier d’elle qui venait de se poser sur moi. Je soupirai donc. J’étais condamné. « Et tu comptes me tuer comment ? M’étouffer entre deux de tes bourrelets ? » J’éclatai de rire. Je savais que j’y risquais ma vie, mais c’était beaucoup trop facile. Cependant, j’avais un peu de difficulté à rire, comme elle m’écrasait le vendre. Mais elle l’avait cherché. Et puis, elle savait que je disais ça simplement pour plaisanter. Et me moquer gentiment d’elle. Je la regardai faire le décompte avec ses doigts. J’avais bien hâte de voir quelle torture elle me préparait.

Attendant ma sentence avec résignation, je l’entendis me demander une nouvelle fois confirmation. J’avais toujours la chance de revenir en arrière. Malheureusement, c’était mal me connaître. Quand je me lançais dans une idée, j’y allais jusqu’au bout. Quitte à me faire tuer au passage. « Je suis tout de même très intéresser de voir comment tu comptes t’y prendre pour me tuer. Je fais tout de même une tête de plus que toi et je fais pas mal plus de musculation que toi. » Pour confirmer mes propos, je me relevai soudainement, la portant dans mes bras. J’étais de nouveau debout et libre alors qu’elle, elle était prise dans mes bras. La replaçant, je la fis tomber contre mon épaule, la trainant ainsi comme une poche de patate, un sourire satisfait aux lèvres. « Désolé Na. Mais si tu penses un jour ma vaincre, va falloir d’entraîner plus. » Surtout que là, maintenant, alors qu’elle avait la tête vers le sol, autre me frapper le dos, elle ne pouvait pas faire grand-chose. Je rigolai donc doucement, avec un large sourire coller au visage. « Bon, alors... C’est à moi de te menacer maintenant, non ? »

_________________


Hiroyuki Daisuke
Only a young boy who doesn't want to hurt her
Wake up at the morning. Smile. Don't care about pain. Don't care about everything else. Just smile, laugh and live your life. It is more easy to ignore something, to don't care about some people. Don't care about her. About pain. More easy to run away. Laugh to forget. Smile to ignore. Just run away and pass over what hurting you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Modo | Indies Korea

My little secrets
MessageSujet: Re: Today it's a good day. Today it's party time ! ~ Na Yoon   Mar 1 Jan - 22:46


À peine assit sur lui et le voilà encore à faire une remarque moqueuse sur Na Yoon, bien évidemment pas bien méchante venant de sa part. Heureusement que la coréenne n’étant pas le genre de personne à tout prendre au premier degré sinon cela ferait bien un moment qu’elle ne serait plus amis avec le japonais. Elle l’aurait même tué depuis un moment, enfin elle arrivait toujours à se vexer pour se prendre au jeu de Daisuke, mais elle savait tout de même ce qu’il pensait… Enfin elle espérait sinon il signait son arrêt de mort. À ses paroles la coréenne gesticulait doucement tout en mettant son poids, elle allait lui montrer si elle avait pris du poids, non mais. Et puis d’où elle aurait pu prendre du poids, son ventre était aussi plat qu’une planche à pain, elle n’allait pas se vanter d’avoir une silhouette parfaite, mais elle avait quand même tout pour plaire. Enfin pour le moment aucun homme lui tournait vraiment autour, enfin si un en particulier avec qui elle jouait un peu au chat à la souris, mais ils ne s’étaient jamais réellement parler, juste des regards ou des gestes, mais pas plus un simple jeu. Elle grimaça levant le poing pour simple menace de le frapper s’il continuait à se moquer d’elle ainsi et de parler de son poids qui était tout de même un sujet dont la demoiselle n’aimait pas parler. En même temps quelle fille aimerait qu’on parle de son poids ou autre chose ayant un rapport avec, pas beaucoup en tout cas. Elle reprit la parole le menaçant de le punir s’il continuait ainsi à se moquer d’elle, ce à quoi il répondit par la question de quelle manière allait-elle s’y prendre, suivit d’un exemple qui eut son petit effet. Elle ne pût s’empêcher de le frapper avec son poing au niveau de l’une de ses jambes sans y mettre beaucoup de force.

« Si seulement j’avais des bourrelets pour pouvoir t’étouffer. »

Si seulement, mais ce n’était pas le cas. Un fin sourire sur les lèvres, Na Yoon était nullement vexé par les propos de Kei, au contraire elle aimait bien ses petits moments avec lui à se chamailler un peu de façon gentille. Et puis qui châtie bien s’aime bien comme dit le proverbe et la coréenne appréciait beaucoup le Kuso qui lui ressemblait beaucoup. Bien qu’elle n’ait pas cette manie d’embêter ses amis de la même façon qu’il le faisait. Il essayait de rire, mais ce n’était pas très pratique avec une personne assisse sur le ventre, enfin elle espérait tout de même ne pas lui faire mal, car ce n’était pas du tout son but. Après sa menace, elle commença à faire le décompte à l’aide de ses doigts, les baissant le plus lentement possible pour finalement garder plus qu’un seul doigt levé montrant ainsi au japonais qu’il ne lui restait qu’une seule et unique chance de ne pas subir le courroux de la demoiselle. Il refusa cette chance en disant qu’il était curieux de voir de quel façon allait-elle pouvoir le tuer vu qu’il était plus grand qu’elle, chose qu’elle ne pouvait bien évidemment pas contredire, car l’homme faisait bien une ou deux têtes de plus qu’elle. Mais également qu’il était musclé, à ça la demoiselle ne pût s’empêcher de rire et de rétorquer.

« Des muscle, toi ? Hahahaha. »

C’est vrai qu’en le regardant Kei ne semblait pas très muscle du moins c’est ce que pensait Na Yoon, après les apparences sont parfois trompeuses et peut-être est-ce dû au faite de porter des vêtements que la coréenne ne voyait pas. Enfin elle le croyait, mais s’était également une façon de le taquiner comme lui il la taquinait en ce qui concernait son poids. Enfin il ne tarda pas à confirmer qu’il était musclé, la demoiselle ne comprit pas du tout ce qui se passa. Mais elle arriva assez rapidement sur l’épaule de son ami en mode sac à patate, elle mit quelques temps avant de comprendre dans quelle position elle était, alors que sa tête était en bas. Il la narguait encore une fois, la réaction de celle-ci fût de le frapper avec ses poings dans le dos pour qu’il la lâche sans pour autant essayer de lui faire mal.

« Lâche-moiiiiii. Je suis pas un sac à patate. »

Il rigolait et continuait à parler en posant une question qui sonnait plus comme une affirmation. Voilà c’était elle qui se trouvait en position d’infériorité ce n’était pas juste. D’un coup elle en voulait à ses parents d’avoir fait d’elle une fille, après que le garçon aura quitté les terres coréennes, elle allait se mettre à la musculation, comme ça elle ne se laissera plus faire. Elle continua à le frapper, à continuer ainsi elle allait tout de même lui démolir le dos et ce ne serait sûrement pas une bonne chose pour lui.

« Tu va me menacer avec quoi vilain pas beau, hein ? »

Il avait parlé de menace, mais l’indie ne savait pas du tout la nature de la menace qu’il avait eu ou non en tête et puis qu’il la menace, elle n’avait pas peur, car avec ses câlins tueurs, elle comptait bien anéantir son ami. Enfin s’il continuait ainsi jamais ils n’allaient mettre le nez dehors et bouger du dortoir. Tant pis pour son portable s’il ne voulait pas l’aider, elle ne l’emmènerait pas, tout ce qu’elle espérait c’est que personne ne l’appelle pendant le temps qu’elle passera avec son ami.

« T’as pas le droit, c’est pas juste. Je te boude. »

Ouais l’arme ultime de la coréenne était de boudée les gens, oui une vraie boudeuse toujours à faire du boudin quand ce genre de moment arrivait, enfin elle était aussi bien connue pour ne pas faire longtemps la gueule et vide reparler à la personne qu’elle boudait. Na Yoon ne frappait plus le dos de celui-ci, mais plutôt se cramponnait à l’aide de ses bras autour de lui pour éviter de tomber, car mine de rien ça pouvait faire peur dans un sens être dans cette position.

_________________


COREENMANDARINJAPONAIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RedStar | Admin & Idole

My little secrets
MessageSujet: Re: Today it's a good day. Today it's party time ! ~ Na Yoon   Sam 12 Jan - 15:18

Me voilà avec un poids qui appuyait contre mon ventre. Pourquoi avait-elle eu l’idée de s’assoir sur moi aussi ? Je me retrouvais avec une incapacité de rire, ce qui était assez désagréable en soit. Moi, bon vivant, qui adorait rire de tout et de rien, c’était assez déplaisant. Mais bon, c’était Na Yoon, je lui pardonnais donc. Et puis, je l’avais cherché, même si son moyen de vengeance était peu commun. Je l’avais simplement légèrement provoqué, en lui disant que ce serait assez distrayant de la voir chercher son téléphone alors que je me reposais gentiment sur son canapé. J’aurais certes, pu l’aider. Après tout, je n’avais qu’à la téléphoner et la sonnerie nous indiquerait où ce trouvait ledit téléphone. Mais, franchement, c’était franchement moins amusant. Je la vannai cependant allégrement au sujet de son poids. Bon, je savais qu’elle ne prendrait pas mes insultes au sérieux. Depuis quand étais-je sérieux en fait ? Elles étaient rares les fois. Même avec mon groupe, même en interview, je trouvais toujours le moyen de rire, de placer une moquerie ici ou là. J’étais reconnu pour ça. Et les fans m’adoraient d’autant plus. Oui, j’étais sérieux dans ce que je faisais et responsable. Sinon, on ne m’aurait pas nommé idole. Mais même ne public, je riais légèrement, je plaisantais lorsqu’on abordait un sujet qui se voulait sérieux. Et c’était généralement ce qui me méritait des regards courroucés de Shun. Mais ce mec avait un balais dans le cul, je n’en avais rien à faire de son avis.

Je fis mine d’être vexé alors qu’elle semblait douter de ma masse musculaire. Certes, je n’étais pas bien gros, mais il y avait bien des abdos découpé sous ce chandail et d’autres muscles tout aussi découpés. Je n’étais pas un abandonner de la salle de gym pour rien. J’aimais m’entraîner en fait. Ça me vidait l’esprit et me permettait de ne plus trop penser lorsque quelque chose me tracassait. Une bonne heure d’exercice physique et tout pouvait aller pour le mieux. Soit je dansais, soit je faisais de la musculation ou alors j’allais courir dehors à l’air frais. Mais je faisais toujours au minimum une heure d’entraînement par jour, histoire de garder la ligne. C’était souvent en me levant le matin, ou sinon, en fin d’après-midi avant le repas du soir. Alors, qu’elle ne vienne pas dire que je n’étais pas musclé. Je m’en sentirais réellement vexer. Ou pas. Je n’étais pas d’un naturel susceptible cependant, même si j’aimais m’amuser en faisant la moue du jeune homme blessé dans son orgueil mal placé. Mais bon, il fallait bien que je me venge pour ce qu’elle venait de dire. Et lui prouver aussi du même coup qu’elle avait tord, que je m’entraînais bien plus que ce qu’elle pouvait le penser. « Tu serais surprise, hein ? » lui dis-je alors que je me relevais, la soulevant du même coup. Je la posai contre mon épaule, l’obligeant ainsi à avoir la tête vers le sol. Oh, elle allait souffrir, Na Yoon. Mais gentiment, bien sur.

Affichant un sourire narquois, je pensai à voix haute. Ou plutôt, je lui posai une question rhétorique. Simplement pour qu’elle comprenne que les situations étaient inversées. Qu’elle ne pouvait plus me menacer, ainsi pendue sur contre mon épaule. Je m’avançai dans le salon, la tenant toujours fermement. J’eus un sourire énigmatique tout en faisant mine de la laisser tomber, la rattrapant de justesse. « Tu sais, Na Yoon, lorsqu’on est prise en otage, mieux vaut éviter de provoquer celui qui te retient, non ? Simple instinct de survis » lui dis-je en souriant. Après tout, j’avais le dessus, c’était bien évident. Les pieds de la demoiselle ne touchaient plus le sol et tout ce qu’elle se contentait de faire c’était de frapper mon dos, comme si cela allait m’affecter. « Vilain pas beau neh... Je me sentirais presque insulter. Et puis, comme j’ai l’avantage, je peux te menacer de tout ce que je veux. » Ah, il ne faut pas provoquer un Hiroyuki. Surtout lorsqu’il s’appelle Daisuke et qu’il adore taquiner ceux qu’il aime bien. Parce que, évidemment, ce n’était que parce que je taquinais Na Yoon qu’elle se retrouvait dans une telle position. Surtout que, du haut de mon mètre quatre-vingt-six, elle devait sûrement trouver ça haut.

Vint la phrase ultime. Elle me boudait. J’haussai un sourcil - chose qu’elle ne pouvait pas voir -, alors qu’elle se cramponnait à mon dos. Si elle croyait que j’allais la relâcher simplement parce qu’elle me boudait. J’étais devenu immuniser à ce genre de tactique. Simplement parce que c’était celle préféré d’Izumi. Autant essayer de la prendre à son propre jeu. Faire mine de me sentir affecter avant de rire. J’eus un léger sourire, l’air légèrement coupable. « Na Yoon, ne me boude pas. Tu sais bien que c’est parce que je t’aime » lui dis-je. Puis, je fis mine de la faire redescendre au sol. Lui donner l’espoir que le salut pouvait arriver. Avant d’éclater de rire et de la reposer sur mon épaule. « Et tu dois surtout savoir que ce n’est pas aussi facile avec moi, neh ? » Souriant toujours, je décidai de me promener dans la résidence des indies féminins coréens. « Pour que je te libère, c’est à toi de t’excuser. Tu t’es quand même assise sur moi et m’a menacer. Donc, si tu t’excuses, je consentirai à te déposer au sol. »

Continuant de marcher lentement en souriant, je me dis que j’avais bien fait de venir en Corée. J’aimais venir ici, revoir des amis qui m’étaient chers. Na Yoon était sûrement l’une des personnes avec qui j’étais le plus proche, compte tenu de l’affinité que j’avais avec celle-ci. Un caractère semblable, ce plaisir de s’amuser - quoique moi c’était surtout au dépend des autres -. Je savais que cela agaçait Izumi, que je sois aussi proche de certaines personnes de la gente féminine. Mais Na Yoon était pour moi une très bonne amie, une personne que j’adorais taquiner et avec qui je riais beaucoup. Rien de plus en fait. « Alors, tu t’excuse ou tu as décidé de passer la journée sur mon épaule ? »

_________________


Hiroyuki Daisuke
Only a young boy who doesn't want to hurt her
Wake up at the morning. Smile. Don't care about pain. Don't care about everything else. Just smile, laugh and live your life. It is more easy to ignore something, to don't care about some people. Don't care about her. About pain. More easy to run away. Laugh to forget. Smile to ignore. Just run away and pass over what hurting you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Modo | Indies Korea

My little secrets
MessageSujet: Re: Today it's a good day. Today it's party time ! ~ Na Yoon   Sam 19 Jan - 15:24

Suspendue à son épaule tel un vulgaire sac à patate, voilà dans quel situation se trouvait Na Yoon actuellement alors que l’homme qui la transportait ainsi semblait être en position de vainqueur aimant particulièrement embêter son amie. Il fit mine de la laisser tomber, mais la rattrapa avant même qu’elle ne puisse bouger ses bras pour essayer de se retenir. Il parlait, comme il disait en ce moment même l’indie coréenne apparaissait comme un otage avec par contre aucun instinct de survie préférant se rebeller contre son ravisseur. Et puis elle connaissait bien le japonais quand même, il n’oserait pas lui faire de mal… Enfin c’est ce qu’elle pensait après était-ce vrai ? Lui martelant le dos à coup de poing sans pour autant y mettre toute sa force, ne cherchant pas à lui faire mal tout de même. L’insultant même de pas beau alors que bien évidemment ce n’était pas le cas, Kei avait un beau visage et il était grand, il avait vraiment tout pour plaire, cette petite insulte n’était pas bien méchante venant de la part de la citoyenne coréenne qui aimait autant taquiner son ami que lui aimait la taquiner. Oui il avait l’avantage et la demoiselle comptait bien se venger d’une façon ou d’une autre lorsqu’elle aura remis les deux pieds au sol, enfin fallait-il encore qu’elle y arrive et pour le moment c’était loin d’être gagnée pour elle. Être percher sur son épaule avait tout de même quelque chose d’assez impressionnant, après tout Na Yoon n’était pas bien grande pour une asiatique, c’est pour cela que bien souvent elle trichait en mettant des talons plus ou moins grand afin de rehausser sa hauteur. Elle ne faisait que un mètre soixante-deux après tout, Kei devait au moins en faire une vingtaine de plus et encore. Pourquoi était-elle si petite ? Ce n’était vraiment pas du jeu… Ne trouvant aucune menace pouvant changer les choses, comme à son habitude Na Yoon choisit la facilitée, décidant tout simplement de bouder le garçon et de ne plus rien dire pour le moment. Suite à ça il parlait semblant finalement regretter de l’avoir abandonner alors que son corps glissa doucement de son épaule, indiquant ainsi qu’elle allait pouvoir redescendre, un sourire victorieux sur les lèvres, elle s’apprêtait à dire yes lorsqu’il la remonta sur son épaule en lui faisant comprendre qu’elle n’allait pas l’avoir comme ça. Tant pis elle avait essayé au moins. Oui rien n’était facile avec lui que cela pouvait en devenir énervant dans un sens, mais comment pouvait-elle s’énerver contre lui ? Il montrait son affection pour elle d’une façon qui lui était propre et elle ne pouvait décidemment pas lui en vouloir pour ça. Il se promenait dans la résidence avec elle sur son épaule, elle avait vraiment l’impression d’être un coli ainsi. Il continua à parler, il voulait qu’elle s’excuse pour s’être assit sur lui et l’avoir menacé. Elle ne pût laisser échapper un petit rire…

« Pourquoi je devrais m’excuser ? »

Enfin si elle s’excusait l’homme allait peut-être la laisser remettre pied au sol, mais l’idée de s’excuser pour ça alors qu’il n’avait pas voulu l’aider et l’avait tout de même un peu cherché pour qu’elle décide de s’asseoir sur lui. Non, mais sérieusement Na Yoon était en train de réfléchir à la meilleure solution. La balance penchait d’un côté puis d’un autre, elle ne savait pas du tout faire un choix entre s’excuser et descendre de son épaule ou alors rester sur son épaule et espérer qu’il en ait marre au final de la transporter ainsi. Dur dur… Les minutes filèrent et finalement il lui demanda si elle avait enfin choisi, se mordant la lèvre se refusant de dire ce qu’elle avait choisi. Elle lâcha un soupire et finalement murmura doucement.

« Je m’excuse… »

Il ne semblait pas l’avoir bien entendu, donc elle s’obligea à prononcer encore un fois ses mots un peu plus forts.

« Je m’excuse… Voilà t’es content, maintenant repose-moi au sol sinon je vais vomir le gâteau de riz au chocolat. »

C’est que son estomac commençait à mal supporter d’être suspendu comme ça tête en bas surtout vu la hauteur assez impressionnante. Kei était vraiment une grande perche comme garçon. Elle attendit qu’il décide de lui-même de la descendre au sol, une fois cela fait cela lui fit tout bizarre d’être à nouveau sur deux pieds, elle manqua même de perdre l’équilibre. Elle le regardait en faisant une petite moue pas du tout contente de s’être plié à sa demande, son regard dévia sur sa montre.

« On va y aller, non ? Tant pis pour mon portable alors, j’espère que je ne recevrais tout simplement pas d’appel d’urgence. Sinon je t’en tiendrais pour principal responsable. »

Oui elle l’en tiendrait responsable, car il n’avait pas voulu aider son amie à le retrouver, elle quitta quelques secondes son ami pour prendre son sac et revenir vers lui deux minutes plus tard. Elle prit ensuite ses petite bottines à talon permettant ainsi de rehausser sa taille, se positionnant à côté du Kuso. Bon elle était encore bien loin de le dépasser, mais ce n’était pas mal déjà, elle se sentait légèrement moins petite que lorsqu’elle était sans chaussure.

« Ce n’est pas juste pourquoi tu es aussi grand ? On t’a trop nourri quand tu étais petit. »

Oui c’était sûrement ça, elle ajusta son sac sur son épaule en réglant la lanière qui le tenait pour la mettre à bonne hauteur, balayant la pièce du regard ne se sentant pas tout à fait prête à sortir. Et oui il manquait son portable et sans portable sur elle Na Yoon avait l’impression de se sentir nue, ouais elle avait cette sensation bizarre à chaque fois. Il pouvait donc y aller, enfin elle le pensait. Elle ne savait pas trop où ils allaient pouvoir traîner pour la suite de la journée, mais enfaîte qu’importe le lieu, en compagnie de Kei cela ne pouvait être que bien. En plus cela faisait tout de même un moment qu’elle n’avait pas pu profiter de son ami.

« On y va ? »

_________________


COREENMANDARINJAPONAIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RedStar | Admin & Idole

My little secrets
MessageSujet: Re: Today it's a good day. Today it's party time ! ~ Na Yoon   Sam 2 Fév - 3:46

Ce fut avec une facilité déconcertante que je réussis à inverser nos rôles. Elle qui me tenait sous son emprise, quelques instants plus tôt, se balançait doucement sur mon épaule, la tête en bas. Un sourire victorieux trônait sur mes lèvres alors que j’annonçais fièrement que c’était à moi de la menacer, comme j’étais actuellement en position de force. Je sifflais gaiment tout en me promenant dans la résidence des indies coréennes. Autant dire que je m’amusais beaucoup. Oh, ce n’était rien de bien méchant, mais elle avait osé se moquer de moi et dire que je n’avais pas de muscles. Hors, je m’entraînais souvent. Très souvent. Presque tous les jours en fait. Je devais donc lui faire payer pour ce qu’elle avait dit. Finalement, je lui annonçai que c’était à elle de s’excuser. Elle m’avait quand même vexé han ! Je sais que ça ne parait pas tant que ça, que je m’entraîne, mais tout de même ! Bon, je n’étais pas réellement vexé. S’il y a bien quelqu’un de pas susceptible, c’est bien moi.

Cependant, c’était marrant de faire comme si. Marrant de faire semblant d’être insulter par les propos de mon amie, alors qu’il n’y avait pas lieu d’être insulter. Mais bon, c’était notre petit jeu à nous. Se lançant des piques, faisant mine d’être offusquer. Cela se terminait généralement en grand éclat de rire. C’était ce que j’aimais bien, chez Na Yoon. Il n’y avait aucune prise de tête, simplement des paroles lancer en l’air et du rire garanti. Oh, je savais que je pouvais me confier à elle si le besoin était. Mais souvent, j’avais simplement besoin de me détendre et rire un bon coup. Elle n’était pas ma jumelle de caractère pour rien. Un peu comme un sosie au féminin. C’était pour cela que j’appréciais grandement la compagnie de la coréenne, qui était plus que plaisante. Et aussi pour cela que je venais de lui réserver sa journée, m’imposant ainsi à son horaire en débarquant comme une fleur en Corée. Je savais qu’elle ne pourrait pas me dire non, de toute façon. Elle m’aime beaucoup trop pour ça.

Finalement, elle abdiqua. C’était certainement la meilleure chose à faire, pour elle. Parce que, pour moi, j’aurais pu continuer à me balader ainsi, elle avait le poids d’une plume. Rien de bien pesant en somme. J’eus donc un sourire parfaitement angélique en la redéposant sur le sol. « Je ne t’ai pas déposé parce que tu t’es excusé. Seulement, je n’ai pas voulu que tu salisses mon chandail, tu comprends ? » Toujours aussi chiant. Oh, allez, on m’apprécie comme ça. Ce n’est jamais bien méchant, de toute façon. Et Na Yoon est et sera toujours une cible de rêve pour mes piques. Chose que j’adore en fait. En même temps, je pouvais la comprendre. Être perché à l’envers pouvait sûrement entraîner quelques protestations au niveau de l’estomac. Et puis, je suis quelqu’un de sympa. J’allais bien finir par la ramener sur le sol, un jour ou l’autre. Sûrement plus tard que tôt à vrai dire, mais bon. Souriant, l’air d’un parfait gamin, je marchai d’un pas léger jusqu’à l’entré. Bon, il faudrait peut-être penser à sortir, si on voulait avoir le temps de se promener. J’avais encore la journée devant moi, c’était déjà ça de gagner. Quoique, je venais de penser qu’il faudrait aussi que je passe voir ShinHae, sympathique partenaire de We Are Singers. Ah ! Le problème d’avoir bien des amis. Que voulez-vous, je suis quelqu’un de sociale et de foncièrement gentil, bien que taquin et un tantinet emmerdeur. J’attire les gens, vous voyez ?

« Yah ! Tu savais que si tu n’avais pas égaré ton téléphone, tu l’aurais en ce moment avec toi. » Oh, félicitation, captain obvious. Évidemment, si elle n’avait pas égaré son téléphone, elle ne serait pas prise à le chercher avant de sortir. Bon, c’était plutôt mauvais comme introduction de sujet, je le confirme. Mais bon, je ne suis pas toujours brillant et génial. « Donc, ce n’est aucunement de ma faute. Tu ne peux pas me tenir comme principal responsable comme je n’ai rien à voir avec la perte de ton téléphone. Je suis innocent sur toute la ligne. » Souriant à pleine dents, j’enfilai mes souliers pour pouvoir sortir à l’extérieur. Le temps était doux, assez pour ne pas être obliger de s’emmitoufler dans un manteau. L’hiver ne tarderait cependant pas à arriver. Hors, je détestais le froid. Je préfère de loin l’été, les bermudas et les débardeurs. Ouai, c’est bien les débardeurs. On peut ainsi voir la musculature de mes bras. Et, ainsi, Na Yoon n’insinuerait pas que je ne suis pas quelqu’un de musclé et de bien entretenu. Je prends soin de moi hein ! « Mais oui ! On peut y aller. Si jamais on a besoin de faire un appel d’urgence, MOI, j’ai mon téléphone. Car MOI, je fais attention à mes choses. »

Je la regardai se monter sur une paire de soulier que je trouvais vertigineuse. J’aurais sûrement peur des hauteurs, si, à ma grandeur, je me perchais aussi sur des talons hauts. Je ne comprenais pas le complexe des filles d’être plus petites que les hommes. C’est normal en fait. Personnellement, je préfère les filles petites. Comme Izumi en fait, que je dépasse d’une bonne vingtaine de centimètres. J’ai l’impression de me sentir plus grand, plus fort. De pouvoir la protéger de tous les maux du monde. « Ouai, mais c’est que je mangeais beaucoup d’épinards ! Je suis donc devenu un grand jeune homme, beau et musclé. » Je lui adressai un clin d’œil entendu avant de l’attraper par le bras et de l’entraîner hors de la résidence des indies.

J’avais aucune idée d’où aller, je n’étais clairement pas dans mon élément. Mais je voulais passer ma journée avec la coréenne, ailleurs, quelque part, visiter la ville. Je ne savais pas trop, et, au fond, je lui laisserai la charge de trouver l’endroit. Tant que je pouvais m’amuser. « Bon, alors, comme je ne suis qu’un pauvre gamin perdu dans cette ville trop grande que je ne connais pas, je te donne donc la mission de nous trouver un endroit sympa où passer la journée. Je propose... Karaoké, salles de jeux vidéo... Quelque chose pour s’amuser en somme ! » Même avec ses talons, j’étais toujours vachement plus grand qu’elle. Je lui fis un large sourire avant d’ébouriffer ses cheveux. « En fait, ce n’est pas moi qui suis trop grand. T’es vachement petite comme fille. » Je rigolai doucement. Cela faisait du bien d’être avec Na Yoon.

_________________


Hiroyuki Daisuke
Only a young boy who doesn't want to hurt her
Wake up at the morning. Smile. Don't care about pain. Don't care about everything else. Just smile, laugh and live your life. It is more easy to ignore something, to don't care about some people. Don't care about her. About pain. More easy to run away. Laugh to forget. Smile to ignore. Just run away and pass over what hurting you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Modo | Indies Korea

My little secrets
MessageSujet: Re: Today it's a good day. Today it's party time ! ~ Na Yoon   Dim 17 Fév - 11:29

Na Yoon abandonna… Oui, elle qui avait eu dans l’idée d’être têtue et ne pas céder à ce que lui demandait Kei. Pourtant, elle s’était rendue. Avoir la tête en bas l’avait fait réfléchir, il faut dire que ça ne doit pas être très agréable de garder la tête en bas à un bon mètre du sol pendant plusieurs minutes. On finit par se sentir bizarre. En tout cas c’était le cas pour l’indie coréenne. Une fois les deux pieds au sol, la demoiselle soupira de soulagement tout en posant sa main au niveau de son estomac. Heureusement qu’elle n’avait pas renvoyé le gâteau au riz au chocolat, sinon elle aurait été déçu d’avoir mangé celui-ci pour ne pas le digérer. Le regard posé sur son ami dont le sourire l’énervait un peu, il croyait ressembler à un ange, c’était tout le contraire. L’envie d’attraper ses joues avec ses mains et de les tirer lui traversait l’esprit, mais pour le coup, elle se retenait. Elle n’avait pas envie de se retrouver une seconde fois sur l’épaule de son ami suspendu comme un sac à patate. Il l’avait déposé seulement parce qu’elle lui aurait sali son chandail, elle gonfla les joues. Heureusement qu’elle ne prenait pas au premier degré ce que lui disait son ami, sinon ça ferait bien longtemps qu’ils ne s’adresseraient plus du tout la parole. S’envoyer des pics ou alors se moquer de l’un et de l’autre était une façon pour eux d’exprimer leur amitié, certes cela pouvait sembler un peu étrange, mais c’était comme ça que Daisuke et Na Yoon fonctionnaient. Il avançait d’un pas vers l’entrée, ce qui l’obligea à lever les yeux vers l’horloge accroché sur le mur pour ainsi connaître l’heure. Il ne fallait pas non plus qu’ils restent trop longtemps dans le dortoir sinon ils n’auraient pas beaucoup de temps à passer dehors ensemble. La voix de Kei attira son attention, mais comme il fallait s’attendre, il lui fit un reproche, loin d’être méchant et bien vrai. Si elle n’avait pas perdue son portable, elle l’aurait sur elle, là. Enfin c’était logique, elle soupira ne préférant même pas répondre à ce qu’il venait de dire. Déjà parce que sa phrase était logique et qu’il avait raison à quoi bon répliquer. Il continuait… Elle soupirait, il n’avait pas tort c’était la seule fautive après tout, c’est elle qui l’avait paumé et non Daisuke, bien qu’elle ait rejeté une part de responsabilité sur Après tout, il pouvait tout de même l’aider, surtout que son portable n’était pas en mode vibreur, donc s’il l’appelait, elle aurait la facilité de le retrouver. Mais faut croire que le Kuso n’avait pas du tout envie de se montrer sympathique avec elle. Bon tant pis… Tout ce qu’elle espérait c’était que l’hôpital ne l’appel pas au sujet de sa mère. Il continua en disant que s’il y avait une urgence on avait qu’à l’appeler, car lui ne perdait pas ses affaires. Na Yoon eut une petite grimace et donna un coup de poing dans le bras de son ami.

« Tu as bien de la chance de ne pas perdre tes affaires… »

Oui, il avait de la chance. Enfin si on n’arrivait pas à la joindre ce ne sera pas grave, la coréenne prendrait le portable de son ami pour appeler l’hôpital pour savoir si l’état de sa mère ne s’était pas aggravé et c’est tout. Il s’était déjà chaussé, ce que la demoiselle ne tarda pas à faire aussi, enfilant une paire de talon afin de rehausser sa taille par rapport à son ami qui était vraiment très grand. Non Na Yoon n’avait pas vraiment un complexe de sa taille, disons qu’elle n’aimait pas être trop petite par rapport à quelqu’un et puis elle aimait porter des talons alors pourquoi s’en priver. Face à la remarque que la jeune femme fit à son ami sur sa grande taille, il répondit en disant qu’on l’avait nourris d’épinard et que c’était pour ça qu’aujourd’hui qu’il était beau et fort. Une réponse qui fit sourire moqueusement la coréenne.

« C’est bon, tu n’es pas trop serré dans tes chaussures ? »

Elle fit cette remarque seulement, parce que Kei s’était vanté et ce n’est pas la première fois qu’il le faisait d’ailleurs, Na Yoon y était habituer, mais elle aimait bien sortir de temps à autres des phrases montrant sa façon de se vanter. Il l’avait pris par le bras pour l’entraîner en-dehors de l’appartement des indies, elle le suivit sans résistance, fermant la porte derrière eux et commençant à se diriger vers la sortie de l’agence. La UV n’avait pas encore d’idée où ils pourraient aller s’amuser, enfin ils pouvaient trouver quoi faire sur le tas ce n’était pas un problème. Enfin Kei ne tarda pas à donner des idées à la coréenne en parlant de salle de jeux vidéo et de karaoké, ce qui était d’excellente idée. Na Yoon voulait également un endroit où ils pourraient s’amuser et passer du bon temps comme lorsqu’elle était allé au Japon pour son année d’étude et ainsi lorsqu’elle était revenue voir ses amis là-bas.

« Salle de jeux vidéo et karaoké… Hmmm intéressant. Et si on faisait les deux, non ? »

Les deux tentaient l’indie, alors pourquoi pas faire les deux, en plus vu l’heure, ils avaient tout de même le temps de faire les deux. Ils continuaient à avancer, jusqu’à ce que Kei fasse la remarque que ce n’était pas lui qui était trop grand, mais elle qui était petite. Elle s’arrêta dans sa marche et gonfla les joues.

« Fait gaffe à ce que tu dis, sinon je t’abandonne dans cette grande ville que tu ne connais pas. »

Elle reprit le pas passant à côté de lui alors qu’elle fit de grande foulée laissant derrière elle le jeune homme. Comment ça elle était vachement petite ? Pfff, tout ce qui est petit et mignon, non ? Pendant tout le long du chemin jusqu’à la sortie, la demoiselle avait marmonné des choses presque incompréhensible, mais c’était sûrement par rapport à ce que Kei avait bien pu lui dire. Une fois à l’extérieur, elle se tourna vers son ami en gardant une moue vexée.

« Taxi ou bus ? On va aller à la salle de jeux vidéo avant. »

Une fois à la salle de jeux vidéo la demoiselle avait bien l’intention de faire mordre la poussière à son ami, oui elle allait se venger pour l’avoir pris comme un sac à patate, mais également d’avoir dit qu’elle était petite pour une fille. Elle était déterminée.

_________________


COREENMANDARINJAPONAIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



My little secrets
MessageSujet: Re: Today it's a good day. Today it's party time ! ~ Na Yoon   

Revenir en haut Aller en bas
 

Today it's a good day. Today it's party time ! ~ Na Yoon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

+

 Sujets similaires

-
» What 's the date today ?
» Today it's a good day !
» GEMMARD ✖ i hurt myself today, to see if i still feel
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» President Clinton on Meet the Press today

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors :: South Korea - Seoul :: BlueStar Agency :: BlueStar 소녀 :: Résidences :: Dortoirs des Indies-