Behind Closed Doors
2018 coucou les BCDiens ! J'ai vu que certains d'entre vous revenaient voir de temps en temps notre bon vieux forum, alors je me suis dit que j'allais vous faire un petit coucou.
J'espère que tout le monde va bien et que tout se passe bien dans votre vie ! ♡
J'vous aime fort et j'pense souvent à vous ! — Mizuki ❤️

Partagez | 
 

 Tonight's gonna be a good night... Or not ~ Miaka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

GoldStar | Admin & Idole

My little secrets
MessageSujet: Tonight's gonna be a good night... Or not ~ Miaka   Mer 26 Sep - 3:20

Tenue

Au milieu de l’après-midi, l’avion attérit au Japon. Franchement, tu te serais vraiment passé de cette émission, mais il le fallait. En tant que leader de ton groupe, il fallait que tu essaies le plus possible d’être populaire. Et puis, cette émission était, d’ordinaire, plutôt amusante, mais dans ton état, tu n’avais plus la force de rire. Mais tu le faisais, parce qu’il le fallait, parce que tu n’avais pas le choix. Tu détestais être ici, en ce moment. Tu aurais eu besoin du support moral de ton meilleur ami. Mais il n’était pas là. Te voilà à attendre au Japon jusqu’au lendemain, début du tournage de l’émission de cette semaine. Ce soir, tu étais donc libre. Tu aurais pu aller voir des amis japonais, mais il faut dire que tu n’étais pas très proche de cette branche. Les groupes y étaient jeunes, trop jeunes en fait. Donc bon, en fait, ce soir, tu avais envie d’aller dans un bar. En plus, avec une paire de lunettes fumées, comme tu n’étais pas connue en terre nippone, tu allais passer incognito et pouvoir boire jusqu’à ce que tu peines à marcher. Ou pas. Tu avais promis à YP de faire attention, d’essayer de ne plus te noyer dans l’alcool. Mais tu avais quand même envie de sortir. Après avoir déposé ta valise dans ta chambre d’hôtel - tu avais bien entendu demandé à être seul - tu enfilas une paire de lunettes et sorti. Cela allait te faire du bien, tu le sentais. Tu interpellas un taxi et lui demandas de te conduire au bar le plus près dans un japonais impeccable. Une fois arrêter, tu sortis de la voiture et entras dans le bar. La musique venait attaquer tes tympans alors que tu dirigeais vers le comptoir.

Le truc chouette que de venir en solo dans ce genre d’endroit, surtout quand on a une belle gueule, c’est que cela ne prit pas de temps avant qu’une fille vienne t’aborder. Tu te composas un sourire alors que tu discutais avec elle. Au travers tes verres fumés, tu la détaillais. Elle était jolie, vraiment. Une taille fille, des formes plus que conséquentes, un joli minois. C’était parfait. Elle n’était pas trop grande, juste assez. Ton sourire s’étira encore plus alors que tu commençais à lui faire des avances. Tu étais maintenant célibataire, tu pouvais faire ce que tu veux. Bien que, en fait, tu noyais ta peine dans l’alcool et essayais de la remplacer par de nombreuses filles. Après quelques verres et une discussion plutôt animé - en plus d’être canon, elle avait de la discussion -, tu lui donnas l’adresse de ton hôtel, lui disant que tu étais libre pour la soirée. Tu avais bu beaucoup de verre en fait, sûrement trop. Mais tu réussis tant bien que mal à prendre un taxi pour rentrer à l’hôtel. Tu étais capable d’avoir l’air moyennement sobre, surtout dans ta démarche, bien que ton cerveau était embrouillé. Le taxi s’arrêta en face de l’hôtel et tu payas ta course avant d’en sortir. Tu avais légèrement mal au cœur, rien d’important. Tu n’avais pas envie de monter à ta chambre tout de suite, donc, d’une démarche fière malgré ton état d’ébriété, tu allas vers le bar de l’hôtel, où tu te pris d’autres verres. Tu achetas aussi une bouteille de rhum épicé que tu pris avant de monter à ta chambre. Peut-être la fille était-elle arriver et t’attendait. Alors que tu voyais ta porte de chambre arrivé, tu voyais, effectivement, une autre fille. « Hey ! Te voilà enfin » lanças-tu. Alors que tu t’avançais vers elle, tu retiras ta veste, laissant apercevoir quelques uns de tes tattoos. Tu avais tout faux, ce n’était pas celle que tu attendais. Mais au fond, tu t’en fichais. C’était une fille et puis, à vrai dire, tu n’en avais pas vraiment conscience que ce n’était pas la même. « Aller, entre » lui dis-tu en ouvrant la porte. Tu la poussas un peu et refermas la porte derrière toi. Tu lanças ta veste sur un sofa et alla vers le comptoir de cuisine qui devait aussi servir de table à manger. Tu pris place sur une chaise. « Tu veux bien me rappeler ton petit nom ? » lui demandas-tu en souriant joliment. Puis, tu allas chercher deux verres et ouvrit la bouteille de rhum. « Tu veux un verre ? » Tu ne savais pas dans quel problème tu étais en train de t’embarquer en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RedStar | Admin & Idole

My little secrets
MessageSujet: Re: Tonight's gonna be a good night... Or not ~ Miaka   Ven 28 Sep - 15:18

La nippone n’aurait jamais pu prévoir qu’elle se retrouverait dans un aussi gros pétrin lorsqu’elle mit les deux pieds dehors ce soir-là. Tout lui semblait pourtant d’une banalité à mourir et elle roulait depuis des heures dans son lit en ne sachant pas quoi faire de ses dix doigts lorsque Kaede lui téléphona soudainement. C’était le seul week-end avant des lustres où Miaka aurait le loisir d’aller passer la nuit chez son père et pourtant il fallut que sa petite sœur lui demande de lui rendre un service. Évidemment, il était hors de question que la chanteuse refuse puisqu’elle ne disait jamais non à la trainee. Ce qui avantagea considérablement la tâche fût qu’elle avait dit à son père qu’elle n’était pas certaine de l’heure où elle arriverait à la maison ni même si elle aurait assez d’énergie pour se lever et rentrer. Elle aurait tout aussi bien pu rester étendue dans son lit à contempler le plafond au lieu de s’habiller et sortir. En grognant un peu, elle fit répéter à Kaede les coordonnées de l’hôtel où logeait Si Woo et enfila une tenue décente avant d’aller prendre le bus. Le truc le plus chouette dans le fait d’être parmi les moins populaires de la RedStar et de la ASE, c’était que peu de gens risquaient de la reconnaître ou de l’associer avec la compagnie, si bien que Miaka était plutôt libre de faire ce qu’elle voulait. Pour le moment du mois… Kaede voulait donner quelque chose à Si Woo qui était au Japon pour le tournage d’All Star Family ce week-end pour qu’il le passe à Ha Neul lorsqu’il rentrerait en Corée. Miaka n’était pas folle de ce type comme tous les autres. La façon dont il avait agi avec Reika la laissait très froide à son égard et franchement elle ne voyait pas ce que tout le monde lui trouvait de si charmant. M’enfin, elle n’avait jamais eu des goûts normaux de toute façon. La preuve, elle était amoureuse de son demi-frère, ce qui était loin d’être dans la norme.

Elle arriva à l’hôtel quelques minutes plus tard, pestant contre sa foutue mémoire sélective. Elle aurait évidemment dû noter le numéro de la chambre même après l’avoir fait répéter à sa sœur. Miaka avait tendance à ne retenir que les trucs auxquels elle accordait une certaine importance, ce qui lui causait beaucoup d’ennuis, surtout à l’école. Perdue dans les couloirs de l’hôtel, elle se dit qu’elle ferait mieux de retourner à l’accueil afin de prendre les informations, mais quelque chose lui dit qu’on refuserait de lui révéler où se trouvait la chambre de Bae Si Woo vu le nombre de filles désespérées qui devaient tenter de s’y rendre. Il lui sembla que le numéro ressemblait à 623… ou peut-être 715? Elle atterrit sur un étage quelconque et commença à marcher avant de s’arrêter près d’une porte, sortant son cellulaire, prête à téléphoner à Kaede. « Hey ! Te voilà enfin » Était-ce le Coréen qui l’avait aperçu? La nippone releva la tête pour découvrir… qui était-ce donc? Il lui disait quelque chose mais elle n’était pas certaine de pouvoir mettre le doigt dessus. Elle lui fit un regard qui signifiait : « Vous devez vous tromper de personne. », mais il ne parût pas comprendre puisqu’il retira sa veste, révélant sa panoplie de tatouages et c’est là qu’elle réalisa enfin. C’était YN des Hei Ye. Étrange qu’elle soit plus à même de le reconnaître lorsqu’il était dévêtu… « Aller, entre » Quoi? Il devait vraiment être dans l’erreur parce que s’il s’attendait à ce qu’elle le suive… sauf qu’il la poussa sans trop de façon à l’intérieur et referma la porte derrière lui. C’était la première fois que Miaka était aussi déstabilisée par l’attitude d’un homme. Est-ce qu’il allait l’agresser ou quoi? Elle se figea et resta silencieuse, se disant qu’il allait bien reparler. « Tu veux bien me rappeler ton petit nom ? » La jeune fille avala sa salive avant de reculer d’un pas. Plus elle l’observait et plus il lui paraissait évident que l’homme était saoul et pas qu’un peu. Tandis qu’il disparaissait un instant pour aller chercher elle-ne-savait quoi, elle en profita pour répondre un faible « Miaka. » S’il connaissait un tant soit peu Nagareboshi – quoi que vu son état c’était discutable – il ne ferait pas le lien puisqu’elle était connue sous le nom de Mia. « Je crois que vous vous trompez de personne. Je ne suis pas la femme que vous croyez. » dit-elle tandis qu’il revenait et déposait deux verres en lui demandant si elle en voulait un. Pourquoi se trompait-il ainsi? Elle voulait bien croire qu’il était saoul, mais au point de la mélanger avec une femme d’âge mûr à qui il aurait donné rendez-vous à sa chambre… oh mon dieu. Ça la frappa aussi lourdement qu’un bus. Est-ce que la femme pour qui il la prenait était là pour coucher avec lui? Elle devait vite s’enfuir mais en même temps, qui sait ce qu’il pourrait lui faire. Depuis quand elle était aussi nerveuse? Peut-être depuis qu’il pointait ses yeux de prédateur sur elle? « Oui, merci. Euh… je ne suis pas venue pour… »

_________________

How do you abuse me, let me count the ways. How many hours in how many days. How does it amuse you, let me count the pain, how many rules breaking, how many games. Go on and take all your stuff, don't even bother to pack, in every way I want you out of my life... but I'll kill you if you don't come back.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

GoldStar | Admin & Idole

My little secrets
MessageSujet: Re: Tonight's gonna be a good night... Or not ~ Miaka   Sam 29 Sep - 3:45

Aujourd’hui, tu commences lentement à remonter la pente. Cela te semble difficile, parce que jamais tu ne te serais cru être capable de vivre sans elle. Mais pour ton meilleur ami, pour ton groupe, pour toi-même surtout, tu devais faire des efforts. Malheureusement, ce soir, tu étais sorti. Tu avais bu, tu avais pris une bonne quantité d’alcool accompagnée d’une jolie demoiselle qui te plaisait. Et semblerait-il, avec la facilité que tu eus à l’inviter à ton hôtel, que c’était réciproque. Arrivé à l’hôtel, cependant, plutôt que de monter directement, tu allas vers le bar, alors que tu étais déjà passablement saoul. Tu pris deux ou trois autres verres, un petit remontant que tu disais, tout en achetant une bouteille de rhum. Une fois la bouteille dans tes mains, tu montas jusqu’à ta chambre. Oh, celle que tu avais invitée était là. Ou du moins, étais-ce bien elle ? Elle était plutôt grande - il te semblait qu’elle était grande - et puis... C’était tout. Tu ne te souvenais même plus que tu avais invité ni pourquoi. Oh ! Et la fille avait de la discussion. Tu avais apprécié discuter avec elle. Ça te changeait les idées, que de boire et de parler de tout et de rien. Elle s’appelait Miaka. Celle que tu avais invitée s’appelait-elle aussi Miaka ? Sûrement, hein, comme elle était devant ta porte ! Tu la poussas vers l’intérieur puis alla te chercher deux verres, déposant la bouteille sur le comptoir. Tu lui en offris un, en n’ayant aucune idée que celle devant toi était mineure. « Un rhum and coke peut-être ? » lui offris-tu. Tu ouvris le petit frigo de la chambre que tu occupais, sortant la bouteille de coca-cola. Tu préparas deux verres et alla en donner un à Miaka, un sourire sur tes lèvres.

Retournant t’assoir sur un sofa, tu sirotas ton verre. Ce n’était pas du tout le premier de la soirée. Et puis, si tu avais envie de garder un semblant de tête et d’intelligence avec la certaine Miaka, il ne fallait pas trop abuser. Bien que tu avais une forte résistance à l’alcool, ton corps avait des limites que tu connaissais très bien. Tu déposas ton verre et regarda celle qui occupait la pièce. « Tu peux aller t’assoir, hein. Je ne suis pas méchant » rigolas-tu. Méchant, toi ? Tu ne l’avais jamais été. Et même si on peinait à te reconnaitre ces derniers temps, tu n’étais pas méchant. Tu te demandas cependant pourquoi elle semblait aussi tendue. Elle ne t’avait pas semblé être comme ça tout à l’heure. C’était le fait de se retrouver seule avec toi ? Peu importe. « Ça t’embête si j’enlève mon t-shirt ? Non parce qu’on étouffe ici. » Au fond, c’était simplement par politesse que tu posas la question, car, sans même attendre la réponse, tu le retiras. Il était bien vrai que l’alcool privait de toute inhibition, quoique, toutes tes fans avaient déjà dut voir au moins une fois ton torse nue et baver pendant des heures en admirant les photos. Il faut dire que tu es pas mal bien foutu, passant beaucoup d’heures par semaine au gym, lorsque tu n’es pas en train de te tuer à l’entraînement. Tu souris encore. Ça fait du bien que de sourire un peu. Tu reprends ton verre après avoir jeté ton chandail un peu plus loin dans la salle et t’avoir étiré, faisant ressortir de la sorte des muscles déjà bien découpés. « Non, sérieusement, ça ne le fera pas si tu restes planter dans l’entré. Ça me stress. Viens donc t’assoir. » Un sourire invitant, un sourire calme. Parce que, vraiment, ça te stressait qu’elle semble aussi mal à l’aise et qu’elle reste plantée devant la porte comme un lampadaire. Lampadaire, quelle belle comparaison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RedStar | Admin & Idole

My little secrets
MessageSujet: Re: Tonight's gonna be a good night... Or not ~ Miaka   Mar 2 Oct - 21:18

« Un rhum and coke peut-être ? » Eh? Eh eh eh eh eh attendez une seconde! Voulait-il vraiment qu'elle boive de l'alcool? Enfin... la jeune fille n'avait encore jamais avalé une seule goutte d'alcool, sauf un peu de saké après avoir supplié son père de la laisser boire une gorgée. Il ne fallait pas oublier qu'elle avait dix-sept depuis seulement quelques mois, que se passerait-il alors si elle buvait un verre de rhum and coke avec un parfait inconnu pas mal plus vieux qu'elle? Cela dit, elle avait encore le choix de se lever et de partir, il ne semblait pas sur le point de l'attacher à sa chaise pour abuser d'elle, mais ses regards insistants étaient inconfortables, tout de même. Elle se retrouva finalement avec le verre dans les mains et elle hocha la tête pour le remercier bien qu'elle ne soit pas certaine que ce soit réellement approprié dans une telle situation. En temps normal, Miaka aurait usé de toute la répartie dont elle était capable pour l'envoyer bouler et se sauver vite fait, mais sans savoir pourquoi, elle restait plantée là comme une idiote à ne pas être capable d'aligner deux mots. Elle n'osa même pas boire le liquide, restant figée sur place et une chance qu'il lui parlait parce que sinon la situation serait parfaitement ridicule. Le leader fini par lui dire qu'elle pouvait venir s'asseoir et qu'il n'était pas méchant... ouais, ben ça elle n'avait aucun moyen d'en être certaine pour l'instant, ça restait à prouver! Elle réussit tout de même à s'approcher un peu, signe qu'elle se détendait petit à petit... dire qu'elle n'avait même pas touché à l'alcool encore...

Finalement, Miaka se décida à boire une gorgée, un peu trop longue vu sa nervosité. « Ça t’embête si j’enlève mon t-shirt ? Non parce qu’on étouffe ici. » Elle passa près de s'étrangler avec le liquide qu'elle n'avait pas encore complètement avalé, incapable de donner au Chinois une réponse audible et quelque peu intelligente. Elle devait avoir l'air de la dernière des idiotes, c'était une chance que l'homme soit trop saoul pour s'en apercevoir. Oh god, il était vraiment tatoué ce type! La nippone, qui trouvait normalement les hommes tatoués repoussants, devait avouer que ça rendait Yong Nian beaucoup plus attirant qu'avant. Enfin, qui n'avait jamais vu les Hei Ye torse nu? Il semblait à la jeune fille qu'ils passaient plus de temps à moitié nus à l'écran que complètement habillés, ce qui n'était pas pour déplaire à ses yeux curieux même si elle faisait semblant de trouver ça ridicule. Bref, elle savait bien que le Chinois n'avait pas de tatouages avant... ou pas autant en tout cas... c'était sexy... elle secoua légèrement la tête comme pour se réveiller. Il ne fallait tout de même pas qu'elle se laisse déconcentrer par le torse d'un homme! Il lui demanda encore une fois de venir s'asseoir et cette fois elle s'exécuta, prenant place à une bonne distance sur le sofa, croisant ses longues jambes et prenant le moins de place possible. « C'est vrai qu'il fait chaud... » dit-elle, parlant pour la première fois depuis un bon bout de temps. En vérité, elle ne savait pas quoi dire du tout... elle se contenta donc d'une seconde gorgée du rhum and coke, ce qui serait plus tard une grosse erreur, mais comment pouvait-elle savoir comment ça se terminerait? « Pourquoi m'avez-vous invitée, au fait? » Elle redoutait la réponse, mais si elle ne la posait pas elle avait l'impression que le choses ne bougeraient pas. Miaka n'avait pas envie de passer la nuit ici, quand même...

_________________

How do you abuse me, let me count the ways. How many hours in how many days. How does it amuse you, let me count the pain, how many rules breaking, how many games. Go on and take all your stuff, don't even bother to pack, in every way I want you out of my life... but I'll kill you if you don't come back.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

GoldStar | Admin & Idole

My little secrets
MessageSujet: Re: Tonight's gonna be a good night... Or not ~ Miaka   Sam 13 Oct - 3:20

Tu étais torse nu, assis au beau milieu de la chambre d’hôtel, sans même prendre en compte que tu mettais mal à l’aise la femme en face de toi. Ou, enfin, la jeune demoiselle, comme elle n’était toujours pas majeure. Mais, ça, c’était quelque chose que tu ignorais. Parce que, tu étais persuadé qu’elle était celle que tu avais ramenée du bar. Et, pour rentrer dans un bar, il faut nécessairement être majeur. Donc, dans ta tête, elle l’était. Tu déposas ton verre sur la table à côté de toi, t’étirant pour détendre tes muscles. Muscles assez bien développés, il fallait se le dire. Comme tu passais des heures au gym ou encore à t’entraîner à la boxe, tu avais le corps qui allait avec tes entraînements. Tu adressas un large sourire à la demoiselle qui te faisait face, Miaka si ta mémoire ne te faisait pas défaut. Ouai, Miaka, il t’avait bien semblé que cela avait été son nom. Tu lui proposas de s’assoir, parce que, la voir débout te rendait un peu nerveux. Tu voulais une ambiance détendu, tu voulais qu’elle se sente à l’aise. Et puis, tu ne voulais pas la brusquer, pas du tout. Que ça finisse dans un lit ou non, au fond, tu voulais juste te changer les idées.

Au final, elle vint te rejoindre, ce qui te détendit du même coup. Tu te calas un peu plus dans le sofa, prenant une gorgée de rhum and coke. Tu avais une forte tolérance à l’alcool, cependant, tu avais depuis longtemps dépassé le seuil que te permettais ton corps. Mais bon, une gorgée de plus ou de moins, dans ton état, n’allait pas changer grand-chose. Son commentaire t’arracha un sourire. Oui, bon, elle semblait toujours aussi tendue, ce qui t’embêtait un peu, mais bon, peut-être était-elle seulement intimidée par ta présence. Parce que bon, certes, tu devais savoir que ta présence intimidait certaines filles. Ce n’était pas tous les jours qu’elles pouvaient être avec le plus sexy des leaders de l’ASE. Toi, ça t’amusait, tu aimais bien les faire rougir, t’amuser à leurs dépends. Tu ne devais cependant pas dépasser la limite, sinon, la jolie Miaka allait fuir. Ou enfin, au vu de comment elle semblait mal à l’aise, c’était l’idée qu’elle te donnait. « Met-toi à l’aise » répondis-tu simplement lorsqu’elle approuva le fait qu’il faisait chaud. C’était une façon indirecte que de dire qu’elle pouvait enlever son t-shirt si ça lui chantait, ce n’était pas du tout comme si cela allait te déranger. Bon, c’était surtout ses longues jambes qui t’intéressaient, mais ça, c’était une autre histoire.

Sa question t’étonna. Surtout que tu ne savais quoi répondre. Tu ne voulais pas passer pour un gros lourd obsédé, par question. Donc, tu fis mine de réfléchir et bus une gorgée de ta boisson. « Je t’ai invité et tu as accepté. Doit-il toujours y avoir une raison lorsqu’on invite une jolie demoiselle ? » Surtout que, d’un homme saoul, cette excuse pouvait être parfaitement valable. Tu n’étais qu’un homme qui cherchait la compagnie d’une femme et plus si affinité. Tu lui fis encore un de tes charmants sourires. Tu l’incitas aussi à boire - ce qui était mauvais comme elle était mineure, mais ça, tu ne le savais pas -. Assis confortablement dans ton sofa, tu étais plutôt déçu qu’elle soit assise aussi loin de toi. Quoique, l’idée de prendre un sofa à une place n’était pas une superbe idée. Je me levai donc pour venir m’assoir à côté d’elle. Tu n’avais pas l’air menaçant ni rien, tu souriais même doucement et tenais tranquillement ton verre dans tes mains. Tu allongeas les jambes pour les poser sur la table basse en face du sofa. « Tu fais quoi de bien dans la vie ? » t’enquis-tu, loin de te douter qu’elle était chanteuse des Nagareboshi.

_________________

I may not get to see you as often as I like. I may not get to hold you in my arms all through the night. But deep in my heart I truly know, you're the one that I love, I can't let you go. And I go crazy because of you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RedStar | Admin & Idole

My little secrets
MessageSujet: Re: Tonight's gonna be a good night... Or not ~ Miaka   Ven 19 Oct - 15:50

Sa réponse fût loin d’être satisfaisante aux yeux de la jeune fille. Même si Yong Nian était une idole de plus en plus connue en Asie, ce n’était pas une raison pour le considérer comme une autre chose qu’un parfait inconnu. Si on ajoutait à cela le fait qu’il était saoul, de plusieurs années son aîné, à moitié nu et maintenant assis beaucoup trop près d’elle… il avait répondu vaguement, mais pour Miaka la vérité était claire comme de l’eau de roche, maintenant. Il voulait coucher avec elle. Ou alors il y avait des caméras cachées de planquées partout et les autres membres de Hei Ye allaient bientôt apparaître de derrière les fauteuils, prêts à se moquer d’elle pour les cinquante prochaines années. De plus en plus nerveuse, la chanteuse se risqua à tourner la tête vers l’arrière et regarder s’il n’y avait personne de caché là. Préférait-elle l’option où Yong Nian était une espèce de pervers sur le point de lui bondir dessus ou celle où des imbéciles s’amuseraient à ses dépens? Elle devait sincèrement y réfléchir parce que dans les deux cas, sa dignité en prenait un coup. Parlant de prendre un coup, l’alcool servi par le leader devenait de plus en plus tentante sauf qu’elle n’était pas totalement certaine de vouloir y goûter. Serait-ce trop déplacé de lui demander s’il avait mis de la drogue dans son verre, ou… « Je suppose que les raisons sont floues vu votre état, mais… » Il ne fallait pas qu’elle parle trop au risque de le vexer. Vexer un homme en état d’ébriété était rarement la chose à faire, sauf qu’elle ne voyait pas comment elle allait se sortir de cette impasse. Courir vers la sortie? Il lui demanda qu’est-ce qu’elle faisait dans la vie et Miaka déglutit, très mal à l’aise. S’il découvrait qui elle était, est-ce que ça suffirait à ce qu’il la laisse partir? La lueur dans les yeux du Hei Ye était inquiétante… « Euhm… je fais des études en euhm… j’aime beaucoup la musique. » Elle voulait vraiment se jeter par la fenêtre, maintenant. Était-ce ce genre de situations que ses amies qualifiaient d’humiliation ultime? Lorsqu’un garçon les déstabilisait assez pour qu’elles aient envie de disparaître sur-le-champ?

Elle inspira profondément, ferma les yeux et attrapa son verre pour en prendre une longue gorgée. En fait, elle en but tout le contenu d’un trait, grimaçant légèrement par manque d’habitude. Elle sentit le liquide chaud descendre dans sa gorge et curieusement, ça faisait du bien. Encore quelques minutes et elle serait parfaitement détendue… ce qui était une très mauvaise idée, s’entend. Tous les moyens étaient bons pour être moins nerveuse, après tout, il n’avait jamais eu l’air méchant… peut-être que Miaka avait sous-estimé sa naïveté, finalement. Si ses frères apprenaient ça, ils la tueraient… ou peut-être que Ha Neul ne ferait qu’hausser les épaules, comme avec tout ce qui ne concernait pas Kaede? Ouff, l’alcool faisait ressortir les rancunes, ce n’était pas un mythe finalement! Qu’elles soient fondées ou pas, les frustrations de la jeune fille étaient soudainement en train de remonter à la surface. Elle utilisa sa main pour se ventiler le visage avant de lâcher un petit rire. « Décidément, on étouffe ici… il vous reste encore de... ça? » dit-elle en pointant son verre, incapable de nommer la boisson. Avec un peu de chance il ne verrait pas que c'était la première fois qu'elle buvait en l'absence d'un parent responsable...

Spoiler:
 


_________________

How do you abuse me, let me count the ways. How many hours in how many days. How does it amuse you, let me count the pain, how many rules breaking, how many games. Go on and take all your stuff, don't even bother to pack, in every way I want you out of my life... but I'll kill you if you don't come back.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

GoldStar | Admin & Idole

My little secrets
MessageSujet: Re: Tonight's gonna be a good night... Or not ~ Miaka   Mar 23 Oct - 2:53

Vu ton état. Tu haussas un sourcil. Il avait quoi, ton état ? Outre peut-être le fait que tu étais en état d’ébriété passablement avancer. Tu haussas les épaules. Pour toi, la raison n’était pas floue. Elle était sympa. Jolie. Et il t’avait semblé qu’elle avait de la discussion, au bar. Bon, si tu pouvais l’amener dans ton lit finirait ta soirée en beauté, mais tu n’étais pas de ces salopards. Il fallait qu’elle soit consciente que cela n’allait pas être plus qu’une nuit. Mais bon, tu n’en parlais pas. Tu verras tout simplement si la situation portait à ce que la soirée finisse d’une telle façon. Sinon, et bah, tu iras dormir bredouille. Peu importe, au moins, tu étais en ce moment même en compagnie d’une jolie jeune femme. Tu étais venu t’assoir à côté d’elle, marre d’être si loin. Cependant, tu avais toujours ce sourire avenant, rien en toi de semblait menaçant. Tu n’étais tout de même pas un prédateur sexuel ! Et puis, si elle ne voulait rien savoir, tu savais que beaucoup d’autres filles donneraient tout pour être à sa place. Donc, tu n’avais pas réellement à te plaindre. Ni même à brusquer la demoiselle au doux nom de Miaka. Hors de question de la brusquer. Qui vivra verra, il faudrait voir où vous mènerait la soirée qui venait tout juste de débutée.

Finalement, elle t’annonça qu’elle étudiait en musique. Tu lui fis donc un magnifique sourire, du genre le beau sourire du sexy leader d’Hei Ye. « Oh, en musique ? C’est intéressant. On a peut-être plus de points en commun que je ne le pensais » dis-tu en souriant encore. Tu bus le reste de ton verre, te disant que tu pourrais très bien aller t’en faire un autre. Mais pas même temps. Tu attendrais que la demoiselle à tes côtés ait fini son verre. « Moi je travaille dans ce domaine. Je suis même le leader d’un groupe très populaire en Chine, tu savais ? » Parce que tu n’avais aucune idée de qui elle était. Tu ignorais complètement qu’elle était l’une des chanteuses des Nagareboshi, tout nouveau groupe de filles. Comme tu ignorais qu’elle était mineure. Tu t’étiras, ne voulant pas être fatigué. Ce serait moche que d’être à moitié endormi alors que tu étais en si charmante compagnie. « Ouai, je suis un leader ! Le sexy leader YN, des Hei Ye ! Surprenant hein ? Moi je rap. Et puis, mon meilleur copain, il danse. Han, on est vraiment les meilleurs. J’te ferai peut-être écouter de ce qu’on fait ! » racontas-tu. Tes propos restaient au moins cohérent, c’était déjà ça de gagner. Seulement, bon, tu parlais aussi un peu de tout et n’importe quoi. Surtout qu’elle savait pertinemment de qui tu étais, ne serais-ce qu’en reconnaissant ton torse bien découpé, mais surtout, pas mal tatoué.

Voilà qu’elle venait de finir son verre. Même qu’elle t’en redemandait un autre. Tu souris en te levant, attrapant son verre au passage. « Tout pour mademoiselle ! » Tu allas au comptoir pour lui refaire le même genre de boisson, mettant cependant beaucoup plus de rhum dans le verre que précédemment. Pas que tu comptais la saouler ou... Si, en fait, inconsciemment - et sûrement consciemment aussi -, tu espérais peut-être la voir dans le même état que toi. Pour ta part, tu te fis un autre verre, avec moins d’alcool dans le tien que dans le sien, histoire d’être conscient plus longtemps. Tu lui donnas son verre et revint t’assoir près d’elle, plus proche d’elle qu’avant. Même que ton bras frôlait le sien. « Et puis, si tu trouves qu’on étouffe, tu n’as qu’à retirer ton t-shirt. Aucune gêne, je te le dis ! Met-toi à l’aise ! » Tu étais vraiment trop saoul pour penser correctement. Seulement, tu gardais toujours ce sourire rassurant, parce que tu ne lui voulais pas de mal. Tu n’étais pas de ces vieux obsédés qui pensaient qu’à la sauter dans l’instant suivant. Mais non. Il y avait quand même quelques étapes à suivre. Et puis, tout dépendrait d’elle surtout. Si tu le voyais complètement distante et nullement encline à ce que ça se finisse dans ta chambre, soit, ce serait ton choix. Tu pris une autre longue gorgée de ton verre. « Est-ce que tu as un copain ? » Parce que, bon, hors de question que de faire des avances à une femme en couple. Ça ne se faisait tout simplement pas ! Et puis, tu étais un mec bien, si on oubliait le fait que tu étais complètement saoul et que tu étais en train de rendre une fille mineure dans le même état que toi.

_________________

I may not get to see you as often as I like. I may not get to hold you in my arms all through the night. But deep in my heart I truly know, you're the one that I love, I can't let you go. And I go crazy because of you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RedStar | Admin & Idole

My little secrets
MessageSujet: Re: Tonight's gonna be a good night... Or not ~ Miaka   Mer 24 Oct - 17:50

Était-il réellement en train d’exposer vos points communs? Avec autant d’alcool dans le corps? Décidément, Han Kyung avait raison, la boisson pouvait rendre un homme complètement débile. Yong Nian avait toutefois l’avantage d’être sexy comme un dieu et son image un peu bad boy lui plaisait beaucoup plus qu’elle ne voulait le croire. Ce n’était pas facile d’accepter qu’un homme bourré lui fasse de l’effet, aussi mince soit-il. Évidemment, le Hei Ye la rendait beaucoup plus méfiance qu’excitée, mais c’était une toute autre histoire qu’elle avait déjà expliqué en long et en large. Elle hocha brièvement la tête lorsqu’il lui dit qu’il était leader d’un groupe populaire, parce que même si elle préférait garder son statut de parfaite inconnue, il lui semblait qu’une femme qui l’avait soit disant abordé dans le bar serait probablement au courant de son identité. Du moins… elle n’avait pas les idées claires alors ses réflexes étaient peut-être complètement stupides, mais elle n’y pouvait rien, c’était la faute de l’alcool. L’homme partit dans une tirade à propos de son rap et de son meilleur ami, détails dont Miaka se fichait éperdument et qui la firent lever les yeux au ciel en se demandant s’il allait finalement lui resservir un autre verre. Il finit par s’exécuter à son plus grand soulagement et elle lui fit un petit sourire en le remerciant, avant de le boire lui aussi d’un seul trait. Était-ce la nervosité qui la poussait à agir avec autant d’imprudence? Parce que même si elle doutait que les intentions du leader soient aussi mauvaises qu’elle l’avait cru au départ, la possibilité était tout de même présente. En tout cas, s’il jouait un rôle, il méritait un oscar parce que jusqu’ici il faisait un sans-faute… il vint se rasseoir à côté d’elle, la frôlant assez pour déclencher une vague de frissons dans tout le corps de la pauvre adolescente. Il y avait longtemps qu’elle ne s’était pas sentie autant attirée par quelqu’un, physiquement parlant bien entendu. Parce que niveau sentimental, disons qu’elle n’avait que faire dans sa vie d’un mec qui invitait des mineures dans sa chambre d’hôtel parce qu’il était trop saoul pour faire la différence.

Il lui proposa d’enlever son chandail, mais elle ne réagit pas immédiatement. L’alcool faisait lentement son chemin, mais les effets n’étaient pas assez brutaux pour qu’elle se montre aussi débauchée. Curieusement, son sourire sembla plutôt rassurant et Miaka se surpris à penser qu’il avait l’air très gentil… non, il était forcément peu recommandable, il ne fallait pas qu’elle se laisse berner! Heureusement pour lui, toutefois, la chanteuse reculait rarement devant le danger, préférant foncer tête première et voir jusqu’où ça la mènerait. Cette nuit, ce serait probablement entre les draps de l’idole… sa question suivante fit sursauter Miaka. Si elle avait un copain? Si on posait la question à son cœur, alors oui, probablement, mais officiellement… « Non. Et je n'ai pas envie d'en parler. » L’alcool frappa comme un marteau et soudainement, toute la pièce se mis à tourner autour d’elle. La dernière fois qu’elle s’était sentie aussi assommée, c’était après avoir passé quarante-huit heures sans dormir à la suite d’un pari idiot avec Kuma. C’était sans savoir l’impact que pouvait avoir l’alcool… elle perdit totalement le contrôle de la situation, incapable de distinguer ses véritables sentiments de ceux provoqués par la présence de l’homme. Soudainement, il lui semblait deux fois plus attirant que tout à l’heure et elle avait envie de… se rapprocher de lui. Seulement, elle se mit à rire en se reculant légèrement, levant les bras pour retirer son t-shirt, révélant ainsi son soutien-gorge noir assez banal, mais Yong Nian ne voyait plus clair de toute façon. « C’est mieux comme ça, non? » Elle ne prit aucune autre initiative après ça, décidant que c’était au charmant monsieur de faire le reste. « Et si vous passiez aux choses sérieuses, maintenant? » lui demanda-t-elle, un petit sourire au coin des lèvres. Elle décida de se servir un troisième verre dont elle ne prit qu’une seule gorgée, curieuse de savoir ce que ferait Yong Nian maintenant.

_________________

How do you abuse me, let me count the ways. How many hours in how many days. How does it amuse you, let me count the pain, how many rules breaking, how many games. Go on and take all your stuff, don't even bother to pack, in every way I want you out of my life... but I'll kill you if you don't come back.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

GoldStar | Admin & Idole

My little secrets
MessageSujet: Re: Tonight's gonna be a good night... Or not ~ Miaka   Sam 27 Oct - 2:59

Le cerveau imbibé par l’alcool, tu ne prenais pas en compte tout ce que ta bouche disait. Déjà que ta tête pensait peu, il fallait qu’en plus que tes lèvres bougent sans que tu ne leur en donnes l’ordre. Un sourire vint cependant se tracer sur tes lèvres alors que tu la vis boire d’une traite le verre que tu venais de lui donner. Et dire que tu avais augmenté la quantité d’alcool qu’il y avait. Cela n’allait sûrement pas prendre beaucoup de temps avant qu’elle ne vienne rejoindre l’état dans lequel tu étais. Puis, tu lui demandas si elle avait un copain. Hors de question que de toucher une fille qui était déjà en couple. Parce que, même saoul et totalement attiré par la fille qui te faisait face, tu étais tout de même un chic type. Et puis, tu savais que l’alcool faisait perdre tout inhibition et contrôle sur les actes, tu ne voulais pas donc qu’elle fasse quelque chose qu’elle regretterait. Bon, elle le regretterait tout de même très sûrement... Quoique, avoir la chance que de partager le lien du sexy leader d’Hei Ye, c’était presqu’un privilège. Bref, tu ne voulais pas toucher une fille en couple si tu avais la chance que de savoir si elle l’était ou pas. « Bon, si tu n’as pas envie d’en parler... Tu n’as qu’à oublier » dis-tu d’un ton qui sous-entendait trop de chose. Un sourire charmeur vint finalement se placer sur tes lèvres. Elle était célibataire. Elle semblait mal le vivre selon ce qu’elle t’avait dit. Et puis, si elle avait accepté que de rentrer dans ta chambre d’hôtel, c’est que, au fond, tu devais sûrement lui plaire. Tu n’étais pas du genre à abuser des femmes saoules. Seulement, tu étais passablement trop affecté par cette substance, tu ne pensais donc plus normalement. Ce qui était sûrement son cas.

La suite te surpris quelque peu. Pas que cela t’ait déplu ou non. Parce que, bon, tu avais tout de même une belle jeune femme devant toi qui venait que de retirer son t-shirt. Tu lui jetas un regard presque lubrique, direction les formes que faisaient joliment sa poitrine. Passer aux choses sérieuses... Si c’était ce qu’elle voulait. Souriant doucement, tu passas un bras autour de sa taille pour la soulever un peu et venir la placer sur tes genoux. Tu glissas une main contre sa fine taille, caressant sa peau claire. Tu vins aussi glisser tes lèvres contre son cou, ne faisant que frôler sa peau. Tu n’avais très certainement pas besoin qu’elle t’en dise plus en fait. Après tout, c’était elle qui voulait passer aux choses sérieuses. Tu ne faisais qu’exécuter ses désirs, en gentilhomme que tu étais. Tu remontas une main, glissant contre son dos, jouant avec l’agrafe de son soutif avec toujours ce sourire aux lèvres. Puis, tu trouvais cela plutôt indécent que de rester sur un sofa. Parce que, bon, pas qu’il y avait des gens qui rentraient, comme ça, dans les chambres d’hôtels, mais voilà. La chambre restait un lieu beaucoup plus confortable. Tu places donc une de tes mains sous ses jambes pour la soulever alors que tu te redressais. Elle ne toucha même pas le sol une seule fois entre la distance qui séparait le sofa que de ta chambre. Tu refermas la porte derrière toi et ne trouvas pas l’utilité que d’ouvrir la lumière. Tu ne fis que l’allonger sur le lit, la rejoignant plutôt rapidement. Lorsque les autres disent que l’alcool faisait faire des conneries... Tu allais sûrement faire la pire de ta vie, ne serais-ce que parce que celle qui se trouvait sous tes mains était mineure. Qu’elle avait six ans de moins que toi. Et elle était saoule, par ta faute. Pour le moment, rien de tout cela n’avait de réelle importance. Demain matin, cependant, ce serait une toute autre histoire.

_________________

I may not get to see you as often as I like. I may not get to hold you in my arms all through the night. But deep in my heart I truly know, you're the one that I love, I can't let you go. And I go crazy because of you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RedStar | Admin & Idole

My little secrets
MessageSujet: Re: Tonight's gonna be a good night... Or not ~ Miaka   Mar 30 Oct - 16:39

« Bon, si tu n’as pas envie d’en parler... Tu n’as qu’à oublier » c’était exactement ce qu’elle avait l’intention de faire, ou du moins ce que la version saoule d’elle-même avait envie de faire. Vider son esprit de toutes ses pensées néfastes était beaucoup plus difficile en étant à jeun qu’avec trop d’alcool dans l'organisme et c’était d’autant plus vrai pour une jeune fille comme Miaka qui n’avait jamais bu sérieusement auparavant. La pièce ne tournait pas encore au point qu’elle s’effondre si jamais elle se mettait debout, mais juste assez pour que le goût de fuite la quitte complètement et qu’elle ne pense plus assez clairement pour comprendre l’ampleur de ce qu’elle s’apprêtait à faire avec un parfait inconnu. Elle pourrait difficilement accuser le jeune homme de quoi que ce soit après-coup vu qu’elle venait carrément de l’inviter à faire l’amour en enlevant son t-shirt, mais qui savait de quoi la chanteuse était capable lorsqu’elle décidait de pourrir l’existence de quelqu’un? Certainement pas Yong Nian, le pauvre… le regard que l’homme lui lança fut suffisant pour que son excitation grimpe d’un cran. L’impression de plaire, d’être désirée, tout ça la détendit et la mit en totale confiance tandis que le Hei Ye s’approchait dangereusement d’elle. Elle ferma les yeux et lui laissa une liberté complète, s’accrochant à son cou et renversant la tête vers l’arrière à la seconde où son souffle chaud vint rencontrer sa peau, peau dont la sensibilité fût décuplée. Incapable d’effectuer le moindre son, Miaka se laissa totalement contrôler pour la première fois de sa vie, ne réalisant jamais qu’elle était sur le point de coucher avec un parfait étranger, même lorsqu’il la souleva doucement pour la mener jusqu’à son lit et qu’il la déposa avant de grimper par-dessus elle. Elle était dans un univers parallèle, dans son propre monde où cet homme était remplacé par celui qu’elle désirait réellement. Le visage d’Ha Neul dans sa tête était tel un fantôme venu la hanter, lui donnant l’impression que c’était lui qui la caressait et la serrait fermement dans ses bras. Mais tout ça était trop beau, évidemment…

Lorsqu’elle ouvrit les yeux aux premières lueurs du jour, la Nagareboshi clignant des paupières en tentant de s’habituer à la clarté, puis roula sur le dos en s’étirant discrètement. Lorsqu’elle voulut se redresser légèrement, elle fut prise d’un violent mal de tête qui l’obligea à se recoucher. Mon dieu, mais pourquoi avait-elle bu autant la veille? Un camion lui serait passé sur le corps que selon elle, l’effet aurait été le même. Ce n’est que lorsqu’elle sentit un mouvement à ses côtés qu’elle réalisa qu’elle n’était pas seule et c’est avec horreur qu’elle découvrit le leader paisiblement endormi et, ma foi, dans toute sa splendeur, pour ne pas dire qu’il était nu. Cette vision l’aurait sans doute amusé si Miaka ne s’était pas réveillé dans le même lit que lui et ne venait pas de constater qu’elle aussi n’avait qu’un drap pour la couvrir. Lorsque l’information parvint finalement à son cerveau, l’adolescente lâcha un cri strident et bondit hors du lit en emportant le drap avec elle pour l’enrouler autour de son corps. « Uso uso uso uso uso uso uso c’est pas possible. OI! Réveille-toi! Tout de suite! » elle s’approcha à petits pas vers le lit et prit un oreiller qu’elle balança au visage de l’idole sans aucune considération. « Pourquoi je suis toute nue? Qu’est-ce que t’as fait? NE? Qu’est-ce que t’as fait? T’as posé tes sales pattes sur moi c’est ça hein? Regarde-moi quand je te parle! » hystérique était un mot assez faible pour décrire l’état dans lequel la nippone se trouvait présentement. Le malheureux chinois n’avait aucune idée de ce dans quoi il s’était embarqué…

_________________

How do you abuse me, let me count the ways. How many hours in how many days. How does it amuse you, let me count the pain, how many rules breaking, how many games. Go on and take all your stuff, don't even bother to pack, in every way I want you out of my life... but I'll kill you if you don't come back.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

GoldStar | Admin & Idole

My little secrets
MessageSujet: Re: Tonight's gonna be a good night... Or not ~ Miaka   Dim 16 Déc - 2:13

Doucement endormi, tu n’avais toujours pas conscience de ce qui se déroulait autour de toi. Tu sentais simplement une douce chaleur émaner de quelque chose à côté de toi. Ou plutôt quelqu’un. Oui, il y avait quelqu’un allonger contre ton flan. Toujours perdu dans ton sommeil léger, tu aurais presque eu l’impression qu’Ai Lin se trouvait à côté de toi. Après tout, tu avais passé pas loin de quatre ans avec sa présence rassurante à tes côtés. Tu avais eu pour habitude de te réveiller en voyant son visage. Nécessairement, le fait qu’il y avait une présence à tes côtés te faisaient imaginer des choses, te faisaient revivre des douloureux souvenir. Alors que tu pataugeais encore dans les brumes du sommeil, un cri strident te fit ouvrir les yeux beaucoup trop rapidement. La lumière t’aveugla, tu grommelas quelque chose d’inintelligible, alors que la mince couverture qui te recouvrait disparu en quelques secondes. Puis, un violent mal de tête t’assomma et tu restas quelques instants couché sur le dos, les yeux fermés, avant d’entendre une voix que tu ne reconnaissais pas débiter un flot de paroles à une vitesse hallucinante. Ton premier réflexe fut de te recouvrir avec l’autre drap, puis, de te redresser lentement en entrouvrant les yeux. Bon, tu écarquillas rapidement les yeux en voyant celle qui se trouvait devant toi. Tu voulais vainement croire que ce n’était pas ce que tu pensais. Malheureusement, se qu’elle ajouta ne fit que confirmer tes doutes.

« Woh, on se calme » lui lanças-tu alors qu’elle devenait de plus en plus hystérique. Ton cœur frappait contre tes tempes alors que tu essayais de reconstituer les souvenirs de la veille. Souvenir trop flou, embaumé d’une forte dose d’alcool. Tu avais toujours sut que l’alcool pouvait faire faire des conneries, mais jamais tu n’aurais cru pouvoir faire une telle connerie. Tu avais eu beaucoup de coup d’un soir. Mais jamais avec une fille mineure. Tu l’avais reconnu, bien évidemment, comme tu étais sobre. Chanteuse des Nagareboshi. Mineure. Mineure. Illégal. L’envie d’aller te fracasser la tête contre un mur se fit soudainement très plaisante. « Premièrement, ce n’est pas ce que J’AI fait mais ce qu’ON a fait » dis-tu en te massant doucement la tempe. Tu jetas un rapide coup d’œil à la pièce pour voir vos vêtements sur le sol. Te levant - en prenant bien soin de te couvrir pour ne pas choquer la mineure avec qui tu venait de passer la nuit -, tu fouillas dans l’armoire prêt du lit pour enfiler une paire de boxer. Un peu de décence quand même. Bon, certes, elle avait fait plus que te voir nu, mais elle avait été saoule. Et maintenant, elle était sobre. Tu avais donc décidé de te couvrir un peu. « Si t’étais pas aussi conne que de rentrer dans la chambre d’hôtel du premier homme à moitié saoul venu, on en serait pas là. Donc, ne remet pas la faute que sur moi, merci. »

Te retournant vers elle, tu lui lanças la couverture dont tu n’avais plus besoin, au cas où si elle voudrait se couvrir encore plus. Tu passas ensuite une main sur ton visage, l’air légèrement désespérer. Tu ignorais dans quoi tu t’avais embarqué, mais tu te doutais que ce n’était pas joli joli à vrai dire. Surtout au vu du ton de ton interlocutrice qui semblait atteindre trop rapidement les aigües. Un lit vous séparait. Tu trouvais cette distance raisonnable. Elle semblait soudainement prête à te sauter à la gorge. « Deuxièmement, tu veux que j’te dise quoi ? ON a fait une connerie, et voilà. Et me demande pas de m’excuser, car tu étais parfaitement consentante et tu y as aussi pris ton pied. » Toi, de mauvais poil lorsque tu es réveiller trop tôt après une nuit arrosée d’alcool ? Vraiment. Surtout que... La gamine - étais-ce un terme à utiliser au vu de la situation ? - venait presque de te faire une scène en gueulant à tes oreilles. Charmant réveil. Donc oui, tu étais de très mauvais poil, trop irritable et beaucoup trop chiant. Ce qui était sûrement une très mauvaise idée, comme elle t’était supérieure dans la situation actuelle. Elle était la mineure qui n’avait eu aucun contrôle sur les actions précédentes et tu étais l’adulte irresponsable qui l’avait saoulé. Et tu le savais que trop bien. Et tu te savais dans la merde.

_________________

I may not get to see you as often as I like. I may not get to hold you in my arms all through the night. But deep in my heart I truly know, you're the one that I love, I can't let you go. And I go crazy because of you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RedStar | Admin & Idole

My little secrets
MessageSujet: Re: Tonight's gonna be a good night... Or not ~ Miaka   Lun 21 Jan - 15:24

Yong Nian avait commis deux énormes erreurs ce jour-là. La première avait évidemment était de coucher avec Miaka. Pas seulement parce qu’elle était mineure, mais bien parce qu’elle possédait un caractère qui ne signalait rien de bon du tout. Devant les caméras, elle ressemblait aux autres adolescentes de son âge, quoi qu’un peu plus dynamique. L’idole adorait le sport et avait ce côté téméraire qui plaisait à certains et déplaisait à d’autres. Sauf qu’une fois les caméras éteintes… il ne fallait pas la chercher au risque de s’en mordre les doigts une vie entière. Le cher Hei Ye n’avait pas choisi la bonne mineure avec qui s’envoyer en l’air et il le regretterait beaucoup plus qu’il ne devait le penser. Sa deuxième erreur était d’essayer de la contredire et de la faire se sentir coupable. Non seulement ça ne fonctionnerait pas parce que Miaka ne se reprocherait rien du tout, mais ça ne ferait qu’approfondir sa fureur et la rendre plus mesquine encore. La jeune fille s’était montrée plutôt timide la veille, mais cette gêne n’avait plus raison d’être maintenant qu’elle s’était réveillée nue avec lui dans ce lit. Il n’allait pas en croire ses yeux en réalisant qu’il s’agissait de la même fille… il commença par préciser qu’il n’était pas le seul fautif dans l’histoire en mettant l’accent sur le « on » et la nippone décida de lui laisser une chance de se rattraper en ne répliquant rien, plutôt occupée à détourner le regard tandis qu’il s’habillait. Elle en profita pour scruter le sol à la recherche de ses propres vêtements. Elle ne trouva pas tout du premier coup, mais rassembla quelques morceaux et te releva au moment où Yong Nian prenait la parole. Ses souvenirs n’étaient plus très clairs, mais elle se rappelait très exactement ce qui s’était passé avant qu’elle n’entre dans la chambre d’hôtel et malheureusement pour le leader, cette partie du récit ne jouait pas en sa faveur, pas du tout même.

Un sourire malveillant éclaira son visage lorsqu’elle s’en rendit compte et elle secoua la tête. « Non seulement tu m’as prise pour la quelconque traînée avec qui tu flirtais un peu plus tôt, mais tu m’as légèrement forcé la main, je te ferais remarquer. TU m’as poussé à l’intérieur et TU m’as mise mal à l’aise en me faisant des avances. Je suis désolée de n’avoir pas réagi, j’étais terrorisée et je ne suis pas habituée à me faire assaillir de la sorte alors OUI, j’ai figé et j’ai presque cru que tu allais m’attaquer si j’essayais de sortir. En temps normal je t’aurais probablement flanqué un coup de poing, mais un homme saoul… ça peut être dangereux. T’es vraiment un triple connard de me rejeter la faute dessus, c’est toi l’homme majeur ici, c’est toi qui m’a offert à boire et je n’étais plus en état de distinguer le bien du mal. C’est TA faute, à toi et à toi seul! Tu crois que tu vas t’en sortir comme ça? Vraiment? ». Un rire faux s’échappa de la gorge de Miaka qui attrapa la couverture que l’homme lui lançait et se fit une sorte de barricade afin de s’habiller vite fait bien fait. Elle se débarrassa des couvertures et les jeta sur le lit, reculant encore de quelques pas comme si elle craignait inconsciemment cet homme. Consciemment, toutefois, elle se savait être dans la position la plus avantageuse pour l’instant. À moins que Yong Nian soit quelqu’un de violent qui menacerait de lui faire du mal, ce dont elle doutait, la Japonaise savait très bien qu’elle pouvait lui faire vivre un véritable enfer s’il voulait éviter que sa réputation soit détruite à tout jamais. Chose qui allait très certainement l’amuser au plus haut point. « Je dis ça pour ton bien, Chen Yong Nian de Hei Ye, mais si j’étais toi je me mettrais à genoux pour me fondre en excuses, parce que je ne pense pas que les médias et la compagnie accueille joyeusement le fait que tu aies saoulé une mineure et couché avec elle alors qu’elle n’était plus en état de faire un choix éclairé. TU es l’adulte responsable. Je ne suis qu’une enfant… »

Elle croisa les bras et le toisa un long moment, pour lui laisser le temps de bien assimiler ses paroles. « Je suppose que tu n’as pas envie que cette histoire se retrouve dans les journaux. Ou qu’elle parvienne aux oreilles de qui que ce soit. Laisse-moi te dire une chose et rentre-toi bien ça dans le crâne. C’est mon tour de faire les règles. Tu as mal choisi ton adolescente, mais si tu fais un seul truc de travers, je frapperai fort et si vite que tu ne verras pas le coup venir. Je peux claquer des doigts et détruire ta carrière. Alors tu vas faire exactement ce que je te dis à partir de maintenant. On se comprend bien? » Il s’en voudrait probablement toute sa vie, le pauvre… Miaka s’en voulait probablement plus à elle-même qu’elle lui en voulait à lui, mais le jour où elle l’admettrait n’était pas encore arrivé.


_________________

How do you abuse me, let me count the ways. How many hours in how many days. How does it amuse you, let me count the pain, how many rules breaking, how many games. Go on and take all your stuff, don't even bother to pack, in every way I want you out of my life... but I'll kill you if you don't come back.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



My little secrets
MessageSujet: Re: Tonight's gonna be a good night... Or not ~ Miaka   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tonight's gonna be a good night... Or not ~ Miaka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

+

 Sujets similaires

-
» Tonight gonna be a good night [Nicho]
» tonight's gonna be a good night - Blake&Shoshana
» N°2 ; Tonight gonna be a good night [Dora]
» [with Mike] That tonight’s gonna be a good night ♫
» and tonight gonna be a good good night (ft matthew)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors :: Japan - Tokyo :: Shinjuku :: Skyscrapper District-