Behind Closed Doors

Partagez | 
 

 {Flashback} Et si tu arrêtais un peu de flirter? ft. Ji Sung Wook

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

RedStar | Idole

My little secrets
MessageSujet: {Flashback} Et si tu arrêtais un peu de flirter? ft. Ji Sung Wook   Mar 23 Oct - 3:28

La tête accotée dans le creux de sa main, Noa écoutait à moitié le contenu de son cours. De sa main libre, elle dessinait dans son cahier de note. Elle ne dessinait pas grand-chose, de simples motifs comme des cœurs, des soleils, etc. Le cours était plutôt ennuyant et Noa était plutôt fatigué puisqu’elle avait passé une bonne partie de la nuit à s’entraîner. Et puis, elle avait d’autres choses en tête. La semaine dernière, le professeur de ce cours avait donné le projet qu’ils allaient devoir rendre dans quelques semaines. Le projet se faisait en équipe de deux. Dès qu’elle avait entendu cela, la jeune femme avait lancé un regard à Sung Wook, son petit copain. Ils se mettaient toujours ensemble en équipe. Ils travaillent bien ensemble puisqu’ils se connaissaient bien. Et puis, Noa savait que son copain voulait autant avoir des bonnes notes qu’elle. Ils formaient une équipe parfaite, il n’y avait rien à redire là-dessus. Or, cette fois, le professeur avait décidé autrement. C’était lui qui allait former les équipes. Malheur. Pourquoi fallait-il que les professeurs s’entêtent à les mettre en équipe? Ça ne marchait jamais ces trucs. La coéquipière de Noa était une fille qu’elle n’aimait pas d’avance. Si elle se fiait au score du dernier test, elle n’avait pas eu très haut. Chouette, elle allait devoir tout faire toute seule pour être certaine d’avoir une bonne note. Sung Wook avait lui aussi une coéquipière. Le seul problème, c’était que cette dernière était plutôt jolie et assez intelligente. Elle savait que ça n’envisageait rien de bon ce travail d’équipe. Et elle avait raison. Son petit copain avait passé la semaine avec cette fille pour ce travail d’équipe. Il avait passé plus de temps avec elle qu’avec Noa et cela énervait franchement la jeune femme. Aujourd’hui, ce serait la même chose. Après la pause, ils allaient travailler sur leur projet. Elle allait devoir supporter de voir son copain en compagnie d’une fille plus jolie qu’elle. Super, elle s’en réjouissait d’avance.

La période allouée pour le projet se révéla être aussi pénible qu’elle se l’imaginait. Sa coéquipière était bel et bien une cruche qui ne savait pas faire grand-chose. Noa allait devoir faire la majorité du travail seule et elle allait devoir réviser tout ce que cette idiote allait faire. Ils travaillèrent en silence la plupart du temps et lorsque Noa parlait, c’était pour donner des instructions. De toute façon, elle n’avait pas la tête à ça. La jeune femme était plutôt concentrée sur son copain qui flirtait ouvertement une autre fille devant ses propres yeux. Il le faisait sans gêne et il ne semblait même pas réaliser que Noa lui lançait des éclairs avec ses yeux. La Japonaise savait parfaitement que Sung Wook était un don Juan, cependant, ce n’était pas une raison pour flirter les filles devant sa petite copine. Il n’avait pas honte franchement? En plus, cette fille répondait clairement à ses avances. Sung Wook et elle avaient décidé de garder leur relation secrète et donc, cette fille ne pouvait pas savoir que son coéquipier était en couple. Or, elle n’aurait probablement rien fait si Sung Wook lui-même ne l’avait pas dragué.

Le cours se termina enfin et Noa ramassa ses choses en vitesse. Elle était énervée et elle ne voulait pas passer une seconde de plus en compagnie de cette fille. Franchement, elle avait passé son temps à lui poser des questions idiotes et Noa ne pouvait pas la supporter davantage. Elle se leva, mit son sac sur son épaule et attendit que Sung Wook finisse de ramasser ses choses pour qu’ils puissent aller manger ensemble comme ils avaient l’habitude de le faire. Malheureusement, ce dernier prenait tout son temps. Il continua de parler avec la fille pendant un moment qui lui parut une éternité. Lorsqu’ils arrêtèrent finalement de se parler, presque tout le monde avait quitté la classe. Il s’avança alors vers elle, mais Noa se retourna et sortit dans le couloir. Il n’avait qu’à rester avec cette fille s’il l’appréciait tant. Elle pouvait très bien manger seule. Ou bien se trouver un mec avec qui manger. Après tout, elle était plutôt populaire à l’école et elle refusait les avances de tous ses mecs parce qu’elle avait un copain, bien que leur relation soit secrète. Si Sung Wook ne pouvait pas se retenir même en étant en couple avec elle et bien soit, elle ferait pareil.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

BlueStar | Idole

My little secrets
MessageSujet: Re: {Flashback} Et si tu arrêtais un peu de flirter? ft. Ji Sung Wook   Dim 28 Oct - 11:03

    Jamais un cours ne lui avait paru aussi intéressant. Et pour cause, il se retrouvait à faire équipe pour un projet avec l’un des filles les plus jolies de l’école, mais pas la moins intelligente.
    Le projet avancerait tellement vite et ça serait tellement simple qu’il se réjouissait d’avance de travailler avec elle.
    C’était bien connu que Wook était un dragueur, un garçon qui aime particulièrement avoir les faveurs de la gente féminine. Et sa coéquipière ne faisait pas exception. Si elle ne lui avait pas fait de l’œil depuis quelques jours il n’aurait certainement pas été aussi « entreprenant » avec elle. Mais le fait est que Wook est très apprécié du sexe opposé et qu’il veut l’être en permanence. Son passif ne l’aidait en rien, avec son tableau de chasse souvent plus long que tous les garçons de sa classe réunis, il était peu apprécié de ces derniers. Mais au fond il s’en fichait, les filles le savaient, ce n’était un secret pour personne, et elles en redemandaient d’avantage.

    Or depuis quelques temps Wook sortait avec Noa. Une fille adorable, belle et intelligente. Elle avait tout pour lui plaire, et même si elle occupait une certaine place dans son cœur et dans ses pensées, Wook savait aussi que ce n’était pas le grand amour. D’ailleurs qu’est-ce que le grand amour ? Une de ces légendes pour les plus naïfs, un truc niais qui permet de faire croire à ceux qui n’ont pas de but dans leur vie qu’ils en ont un.

    Aujourd’hui encore ils bossaient sur leur projet, et sa partenaire était décidément vraiment intéressante. Elle jouait très clairement de son charme, mettant des tenues toujours plus provocantes. Wook en était sur, elle attendait quelque chose à la fin de ce travail en équipe.
    Au fond ça le faisait rire, et c’était très distrayant de la voir se démenée autant pour un regard du jeune homme. Il avait l’habitude de ces comportements, il avait toujours été plutôt beau gosse depuis sa plus tendre enfance, provocant des réactions et des émeutes pour lui pincer les joues ou juste le voir faire quelque chose de mignon.

    La cloche retentit, marquant la fin du cours. Sa coéquipière prenait son temps, continuant de parler à Wook, souriant toujours plus. Elle était drôle et mignonne c’était un fait, mais si elle continuait de parler autant, Wook allait finir par s’ennuyer. Or un Wook qui s’ennui ce n’est pas bon signe … généralement il comble cet ennui en jouant avec sa proie, pour finir par la lâcher après avoir comblé ses désirs … mais là c’était différent. Wook sortait avec Noa, et même s’ils n’en avaient pas parlé, elle restait sa petite amie.
    A la fin de la discussion avec sa partenaire, Wook entreprit de rejoindre Noa pour aller manger, mais elle lui tourna le dos soudainement pour partir sans lui.

    « Oh non … pas une crise de jalousie … » pensa le jeune homme.
    Il n’avait rien fait avec sa partenaire, hormis quelques sourires, des discussions … il n’avait rien à se reprocher.
    Il soupira avant de rattraper la jeune japonaise.
    Il l’attrapa par le bras la forçant ainsi à se stopper pour lui faire face. Elle avait le regard noir, amer, et l’expression sérieuse, déterminée. Mais déterminée à quoi ?

    « Je peux savoir pourquoi tu ne m’as pas attendu ? »
    Noa détourna le regard.
    Voyant que son geste avait attiré l’attention des élèves qui passaient par là, il relâcha son bras pour rester face à elle.
    Lui aussi avait le regard sérieux. Après tout il n’avait rien fait de mal.
    « Tu peux m’expliquer ce qui ne va pas ? »

_________________

 Coréen Japonais Mandarin

" Please don't ... don't say goodbye ... "
I'll always be there for you :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RedStar | Idole

My little secrets
MessageSujet: Re: {Flashback} Et si tu arrêtais un peu de flirter? ft. Ji Sung Wook   Mer 31 Oct - 0:53

Aussitôt qu’il l’avait regardé, Noa avait détourné le regard. Elle avait ajusté son sac sur son épaule et elle s’était retournée. La jeune femme avait quitté la classe sans lui dire un mot, sans un sourire. Elle avait beau être une fille gentille et aimable à l’habitude, elle avait tout de même une limite. Il n’y avait pas que le fait que son petit ami draguait ouvertement alors qu’elle se trouvait là qui la fâchait : le fait qu’elle doive travaille avec idiote l’enrageait encore plus. Sung Wook avait l’air de bien s’amuser avec sa coéquipière alors qu’elle devait supporter cette fille sans cervelle et cela l’agaçait au plus haut point. Elle ne pouvait pas supporter ce genre de fille niaise, or elle n’avait pas le choix puisque ce projet comptait pour une bonne partie de la session. En plus qu’elle devait le faire en bonne partie toute seule pour être certaine d’avoir une bonne note. Ça la frustrait énormément. Et donc, il valait mieux pas tomber sur une Noa en colère, car ce n’était pas souvent beau à voir. Il fallait laisser le temps à la frustration de retomber, sinon elle allait vous faire payez de lui avoir parlé. C’était aussi simple que ça. Les membres de son groupe en savaient quelque chose. Avec Sung Wook, elle n’avait pas vraiment eu de crise de colère auparavant. Il l’avait presque toujours vu sous son meilleur jour, mais il semblerait qu’aujourd’hui serait le jour où il la voyait véritablement fâchée.

En fait, elle était plus que fâchée, elle était carrément insultée que son petit copain ose draguer une autre fille devant elle. Ce n’était pas de la jalousie, car elle n’avait rien à envier à cette pimbêche. Son copain ne pouvait pas s’empêcher de draguer d’autres filles même s’il était en couple. L’a prenait-il pour une idiote? S’il jouait ce jeu, elle pouvait très bien y jouer elle aussi. Ce ne serait pas un problème pour la jeune femme. On lui attrapa alors le bras et Noa se doutait bien que c’était son copain et cela ne l’a réjouissait pas des tonnes. Elle se retourna pour lui face. Elle avait le regard sévère et aucun sourire ou signe de joie ne traversèrent son visage. La Japonaise n’avait pas envie de le voir. Pas en ce moment. Ce n’était pas la première fois qu’elle le surprenait en train de draguer et bien qu’elle se doutait que ça allait arriver, cela l’avait quand même peiné. À chaque fois, elle l’avait pardonné. Et c’était probablement ce qui serait arrivé s’il l’avait laissé partir, mais il avait décidé de la retenir à ses risques et périls. Peut-être était une bonne chose en même temps. Elle allait enfin pouvoir lui révéler ce qu’elle avait sur le cœur. Sung Wook lui demanda alors pourquoi elle ne l’avait pas entendu et Noa détourna le regard.

« J’en avais pas envie. » Grommela-t-elle.

Elle pouvait bien faire une crise de temps en temps. Ce n’est pas comme si Noa était une copine exigeante. Au contraire, elle laissait tout passer. Sung Wook n’était pas très expressif, il ne lui disait presque jamais « je t’aime », il ne la collait presque jamais, il ne lui prenait jamais la main. Noa se demandait souvent s’il sortait avec elle seulement pour lui faire plaisir. Elle se posait encore cette question qu’elle s’était posée lorsqu’elle lui avait révélé ces sentiments. L’empêchait-elle d’être heureux? Noa l’aimait, mais parfois, cette relation la déprimait. Elle n’osait pas lui dire parce qu’elle était heureuse avec lui et qu’elle adorait passer du temps en sa compagnie. Voyant qu’ils attiraient le regard des passants, Sung Wook lui lâcha le bras. Il valait mieux ne pas attirer les soupçons. Ils n’avaient révélé à personne qu’ils étaient en couple alors s’ils étaient trop proches, les rumeurs allaient partir en flèche. Noa avait presque envie de l’embrasser pour révéler à tout le monde qu’elle était sa petite copine et ainsi éviter qu’il se fasse encore draguer. Elle ne le fit toutefois pas car elle craignait que Sung Wook la repousse pour sauver sa réputation. C’était idiot de croire ça, mais elle était presque certaine qu’il le ferait. L’aimait-il vraiment? Cette question continuait de la déchirer…

« Oh, rien. À part draguer ta coéquipière devant les yeux de ta copine. » Souffla-t-elle afin que personne n’entende.

De toute façon, les autres étudiants passaient à côté d’eux sans leur porter attention. Et rendu à ce point, Noa s’en fichait bien de révéler leur relation puisqu’elle n’existerait peut-être plus après cette conversation.

« Va la rejoindre si elle te plaît tant que ça. Vas-y, couche avec elle. Elle en meurt d’envie de toute façon. Et puis, ce n’est pas comme si tu avais quelqu’un pour te retenir hein. »

Et sur ces paroles crues, Noa se retourna et le laissa planter là. Il valait mieux qu’elle se calme avant qu’elle ne dise d’autres conneries, mais elle ne pouvait pas s’en empêcher. Les mots sortaient de sa bouche sans qu’elle puisse les retenir.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

BlueStar | Idole

My little secrets
MessageSujet: Re: {Flashback} Et si tu arrêtais un peu de flirter? ft. Ji Sung Wook   Lun 12 Nov - 11:14

    Elle était de mauvaise humeur. Pourtant, Wook ne comprenait pas. Il n’avait rien fait, outre le fait de parler et de rire avec sa partenaire plutôt aguicheuse, il n’avait en aucun cas quelque chose à se reprocher.
    Pouvait-il seulement se blâmer d’être entré dans le jeu de la jeune fille sans jamais dépasser les limites ?
    Noa lui avait suggéré sur un ton froid d’aller la rejoindre, même de coucher avec elle …Coucher avec elle ? Cette fille qui donnerait son corps à n’importe quel mec … très peu pour lui.
    Voir Noa autant sur les nerfs, l’énervait à son tour. De plus les réflexions qu’elle lui avait fait plus tôt l’avaient plus qu’offensé.
    Certes il aimait la présence féminine, certes il donnait l’impression de draguer sans cesse, mais au fond il avait promis à Noa d’être son petit copain, chose qu’il n’avait jamais fait auparavant.

    Devant les élèves qui passaient, il restait de marbre, il essayait de rester calme et de ne pas exploser suite aux accusations de sa petite amie.
    Il ne voulait pas que sa relation avec la japonaise se sache. Il voulait pouvoir être un garçon normal, et surtout il voulait toujours donner l’impression d’être libre et garder son image de Don Juan.
    Il savait que les garçons l’enviaient pour ça, et les filles se mettaient presque en ligne pour lui plaire. Il voulait vraiment garder cette image … mais cela signifiait aussi renoncer à Noa, et peut être même la perdre définitivement.

    Elle s’était retournée pour le laisser là. Elle allait partir, en colère.
    Il ne voulait pas s’écraser, il ne voulait pas céder …
    « NOA ! »
    La jeune fille s’était stoppée net après que Wook ai crié son prénom.
    Il l’avait rejoint rapidement, attrapant d’une main le coup de la jeune fille. Et devant les quelques élèves qui passaient il s’était emparé de ses lèvres.
    Il lui avait donné un baiser plutôt passionné, surtout parce qu’il était en colère, en colère que malgré son côté dragueur elle ne lui fasse pas confiance. Il lui avait promis, et il tenait toujours parole : il n’irait pas voir ailleurs, encore moins pour se soulager avec une fille au hasard.
    Certes il n’avait jamais rien tenté à ce niveau avec Noa, mais il ne voulait pas, il n’avait pas envie de forcer les choses pour seulement assouvir ses besoins.
    Il voulait juste se « reposer » de courir avec ses proies, il voulait profiter d’expérimenter une relation « stable ».

    Il n’était pas très tendre, ni vraiment attentionné, mais c’était tout simplement parce qu’il n’avait pas l’habitude.
    Lorsqu’il se détacha de la jeune fille, il était toujours en colère, et plongea ses yeux noirs dans ceux de la japonaise.
    « Tu veux que je couches avec elle ? Si je le fais maintenant je passerais pour le gros enfoiré, alors arrête un peu d’être jalouse et fais moi confiance ! »

    Il savait que les quelques élèves qui se trouvaient là iraient répandre la nouvelle plus vite que la peste.
    D’ici à peine quelques heures, l’école toute entière serait au courant de leur relation. Au fond, il s’en fichait, tant qu’on le laissait tranquille.
    Il laissa Noa en plein milieu du couloir, seule et abasourdie de la réaction de son petit ami.
    Wook lui partit en direction d’une salle de classe vide. A cette heure ci, tout le monde serait entrain de déjeuner, il aurait donc peu de chance de tomber sur quelqu’un.

    Dans la salle de cours, il alla s’asseoir près d’une fenêtre, regardant le ciel pour se calmer.
    Il savait qu’il n’aurait pas dû s’emporter autant, mais il espérait qu’avec la révélation de leur couple, Noa lui ferait un peu plus confiance et arrêterait d’être jalouse de toutes les filles avec qui il discute.
    Il avait passé tout son temps à draguer, il lui faudrait un peu de temps pour que ce côté de lui s’efface peu à peu.
    Et puis il n’avait jamais trompé Noa depuis qu’ils étaient ensemble. Il aurait pu pourtant, au vu du nombre de filles qui l’avaient abordé…

    C’est l’entrée de quelqu’un dans la salle qui le fit interrompre le fil de ses pensées.
    Il pensait que c’était Noa, or quand il tourna la tête il vit l’un des garçons de sa classe. Il voulut ne pas y prêter attention, mais ce dernier commença à lui parler, le félicitant d’avoir trouvé un « aussi bon coup ».
    Cette dernière phrase eut pour effet de mettre Wook hors de lui.
    Il rejoignit rapidement le garçon en question et lui attrapa le col.

    « Ne t’avise plus jamais de reparler d’elle de cette manière ! »
    Le regard noir, il le relâcha et entreprit de trouver Noa.

_________________

 Coréen Japonais Mandarin

" Please don't ... don't say goodbye ... "
I'll always be there for you :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RedStar | Idole

My little secrets
MessageSujet: Re: {Flashback} Et si tu arrêtais un peu de flirter? ft. Ji Sung Wook   Ven 23 Nov - 4:01

Aussitôt retournée, Noa avait regretté ce qu’elle avait dit à son copain. C’était idiot d’être jalouse comme ça –parce que même si elle ne voulait pas se l’avouer, c’était définitivement de la jalousie – et elle savait que Sungwook ne devrait pas avoir à supporter ça. Elle aimait Sungwook, avec ses qualités et ses défauts. Elle savait qu’il ne la tromperait jamais et elle savait très bien qu’il avait toujours été un dragueur. Sungwook avait toujours été populaire, peu importe où il se trouvait. Que ce soit la Corée, le Japon ou la Chine… Ça ne faisait pas exception ici. Noa savait qu’en sortant avec lui, elle aurait à vivre avec ce genre de situation. Surtout qu’ils avaient décidé de garder leur relation secrète. Franchement, elle ne voulait pas lui dire tout ça. C’était pour cette raison qu’à l’habituel, elle se taisait et laisser le temps faire son œuvre. Elle finissait par retrouver son calme et redevait l’habituel Noa. Aujourd’hui, elle n’avait pas pu. La colère était trop intense pour qu’elle puisse l’ignorer. La Japonaise n’avait pas pu s’éloigner de Sungwook ou l’éviter, alors elle avait explosé. La jeune femme n’avait jamais vraiment montré ce côté d’elle à Sungwook et avec raison. Elle pouvait se révéler détestable quand elle le voulait : elle était têtue et elle pouvait se révéler assez méchante. Elle parlait sans réfléchir et ses paroles ne reflétaient pas toujours ses pensées. C’était ce qui arrivé à ce moment même. Noa ne pensait pas que Sungwook avait envie de coucher avec cette fille. Elle lui faisait confiance. Seulement, elle en avait marre de voir Sungwook draguer ouvertement. Peut-être que selon lui, ce n’était pas de la drague, mais aux yeux de Noa, ce l’était. Il embarquait dans le jeu de séduction des filles et ça l’énervait. Noa, quand elle se faisait draguer, elle refusait rapidement les avances. Les gens pensaient qu’elle devait être dure à contenter, mais la vérité c’était qu’elle avait un copain. Et qu’elle l’aimait plus que tout.

Peut-être qu’elle devrait s’excuser? Non, sûrement pas. Après tout, c’était à lui de réalisait qu’il la blessait. Elle en avait marre de passer pour l’idiote dans tout ça. Peut-être que Sungwook se plaisait bien comme ça. Il avait une copine secrètement et il pouvait continuer de draguer les autres filles. La prenait-il pour une potiche? Soudainement, le coréen cria son nom et Noa se stoppa net. Elle entendit des bruits de pas, puis on lui agrippa le bras et Noa se retourna. Elle n’eut pas le temps de rien dire, ni de rien faire. Sungwook plaqua ses lèvres contre les siennes et l’embrassa passionnément. Noa sentit son cœur faire un bond dans sa poitrine. Pourquoi faisait-il ça? Il lui avait toujours dit qu’il ne voulait pas perdre sa réputation… Ils devaient garder leur relation secrète, alors pourquoi l’embrassait-il en plein corridor? Pas que ça lui déplaisait, au contraire. Elle aurait voulu prolonger le baiser et elle fut presque déçue lorsqu’il s’éloigna d’elle. La Japonaise le regarda, surprise, alors qu’il plongea son regard dans le sien. Il lui cracha presque ses paroles en pleine face et lorsqu’il s’éloigna Noa le regarda partir sans rien faire, trop sous le choc. Elle ne s’attendait pas à ça. Loin de là. Elle s’en voulait d’avoir pensé plus tôt que Sungwook l’aurait repoussé si elle, elle l’avait embrassé. Elle se semblait mal d’avoir agi ainsi. Son copain était fâché et elle le savait. La jeune femme décida alors de bouger un peu, car elle entendait déjà les murmures des gens qui se trouvaient là. D’ici une heure, les gens penseraient qu’elle s’était fait plaquer par Sungwook. Les rumeurs courent vite et elles se déforment encore plus vite. Noa soupire. Qu’est-ce qui se passait?
Noa décida de quitter le corridor et le regard de tous. Elle se réfugia dans la salle de bain des filles pour se calmer un peu. À partir de maintenant, tout le monde allait être au courant de leur relation. Ils n’auraient plus besoin de se cacher. Enfin, si relation il y avait toujours. Sungwook semblait vraiment fâché. Noa se sentait vraiment mal d’avoir été jalouse ainsi, mais elle aimerait aussi que Sungwook la comprenne. Elle ne voulait pas que son couple soit détruit par sa faute. Elle aimait Sungwook. Énormément. Elle quitta la salle de bain et marcha la tête haute. Elle se mit donc à la recherche du Coréen. Ce ne fut pas bien long qu’elle le trouva à l’intérieur d’une salle de classe en compagnie d’un autre type. Elle s’apprêtait à entrer quand elle entendit l’homme lui dire que Sungwook avait fait un bon coup. Elle fronça les sourcils. Avait-elle cette réputation ou il était un idiot? C’est alors que Sungwook se leva et lui attrapa le col avant de lui dire de ne pas parler d’elle de cette manière. Il le lâcha et quitta la pièce pour se retrouver nez à nez avec Noa. La jeune femme baissa la tête, incapable de le fixer dans les yeux. Qu’est-ce qu’elle pouvait dire? Elle glissa sa main dans la sienne.

« Sungwook… Je suis désolée. » Murmura-t-elle. Elle lève les yeux.

C’était tout ce qu’elle arrivait à lui dire. Elle était vraiment désolée. Elle n’avait pas à être jalouse et elle le savait très bien.

« Je te fais confiance. Je te jure. Simplement… » Elle hésita quelques secondes avant de plonger son regard dans le sien. « Je sais que tu as ce côté dragueur et que les filles te courent toutes après sans que tu n’y fasses rien, mais… j’ai peur que tu trouves quelqu’un de mieux que moi. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

BlueStar | Idole

My little secrets
MessageSujet: Re: {Flashback} Et si tu arrêtais un peu de flirter? ft. Ji Sung Wook   Mar 4 Déc - 19:42

    En sortant il se retrouva nez à nez avec Noa. La jeune japonaise, baissa les yeux et se confondit en excuses. Il sentit sa main se glisser dans la sienne, alors qu’elle ajouta timidement.
    « Je te fais confiance. Je te jure. Simplement… Je sais que tu as ce côté dragueur et que les filles te courent toutes après sans que tu n’y fasses rien, mais… j’ai peur que tu trouves quelqu’un de mieux que moi. »

    Confiance ? C’était une drôle de façon de lui faire confiance …
    Depuis le début de leur relation, Wook avait dû faire attention à son comportement avec le sexe opposé, limitant ainsi tout échange avec les filles de son entourage.
    Elle n’avait pourtant jamais rien dit, mais il n’empêchait qu’elle lui faisait ressentir son sentiment d’insécurité et de manque de confiance en lui.
    Il ne draguait pas, du moins il n’avait pas envie de jouer à ça en ce moment.
    Après tout, en choisissant d’être avec Noa, il avait aussi choisit d’être « sage ».

    Mais l’attitude de la japonaise lui pinça le cœur. Il avait peut être un peu trop élevé la voix…
    Ses gestes avaient peut être été un peu trop brusque aussi …

    « C’est bon maintenant ! »
    Avec un égo comme le sien, c’est tout ce que le coréen avait trouvé à dire.
    Elle avait les yeux brillants, les larmes menaçant de coulé à tout moment, et même si la sensation de culpabilité commençait à l’envahir, il était hors de question pour le jeune homme de céder maintenant.
    Sans lui adresser un regard compatissant, il l’entraina vers la cantine, après tout ils n’avaient pas encore eu le temps de manger.
    Il la sentait gênée et triste, marchant à côté de lui, main dans la main.

    Leur passage déclancha des murmures de la part des autres élèves, rien d’étonnant puisque Wook avait l’image de l’éternel dragueur.
    Quant à Noa, elle avait l’image de la jeune fille timide, le genre de fille qui ne finirait absolument pas avec Wook.
    Et pourtant …
    Même si Wook était apprécié de la gente féminine, ses homonymes eux le trouvaient soir irresponsable, soit héroique.
    Dans les deux sens, on ne pouvait imaginer les deux jeunes gens partager une relation amoureuse.

    Wook sentait les regards s’attarder sur lui et Noa, les murmures s’intensifiant alors qu’il s’affichait avec sa petite amie.
    Il se raidit quelque peu alors qu’il se rendait compte de la situation : plus rien ne serait jamais pareil maintenant.

    En arrivant à la cantine, ils allèrent prendre de quoi remplir leurs estomac et s’assièrent à une table à l’écart.
    Noa n’avait pas encore osé ouvrir la bouche, et Wook se sentait de plus en plus mal.
    Après quelques minutes tendues, Wook se décidé à parler.

    « Noa … »
    Il avait dit son prénom dans un souffle, comme si le simple fait de le prononcer lui demandait un effort exceptionnel.
    Il prit une profonde inspiration et continua sur sa lancée, après tout il fallait qu’il admette ses torts.

    « Je suis désolé. »
    La jeune japonaise releva la tête vers lui, le regard étonné. Wook rassembla son courage et mit sa fierté de côté pour continuer son explication.
    « Je sais que je n’aurais pas dû m’énerver contre toi … je m’en excuse. »

    Le coréen fit abstraction des regards indiscrets et se concentra totalement sur Noa.
    « Je ne regrette pas mes paroles. »
    La japonaise s’arrêta dans son geste et le regarda fixement.
    « Je ne veux pas que tu sois jalouse. Je sais que c’est dur pour toi, mais je suis comme ça, c’est dans ma nature. »

    Son ton était dur, mais après tout, il venait de s’excuser et c’était bien assez pour lui.
    Même s’il n’éprouvait pas des sentiments clairs pour elle, il ne voulait pas non plus la perdre. Un sentiment égoiste certes, mais Noa restait l’une de ses plus proches amies.

    La jeune fille semblait tétanisée, et ne disait rien, préferant regarder son assiette. Au fond il ne lui en voulait pas de réagir de cette façon, mais même un son aurait été le bienvenue.
    « Noa … tu as perdu ta langue ? »

    Il vit ses joues virer au rouge. L’attente commençait à lui peser, elle restait muette.
    Wook finit alors rapidement son assiette et se leva, laissant Noa seule à table et il sortit de la cantine. Il ne comprenait pas pourquoi elle agissait ainsi, et ne comprenait pas non plus ses actes.
    Il finit par se diriger vers la salle de cours ou ils avaient passé la matinée. Elle était vide à l’heure qu’il est, au moins il y serait tranquille.

    Quelques minutes plus tard, il entendit la porte s’ouvrir, et c’est une Noa encore gênée qui y entra.

_________________

 Coréen Japonais Mandarin

" Please don't ... don't say goodbye ... "
I'll always be there for you :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



My little secrets
MessageSujet: Re: {Flashback} Et si tu arrêtais un peu de flirter? ft. Ji Sung Wook   

Revenir en haut Aller en bas
 

{Flashback} Et si tu arrêtais un peu de flirter? ft. Ji Sung Wook

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

+

 Sujets similaires

-
» Pourquoi la PNH arrête-t-elle des bouzins quand des bandits occupent la rue ?
» Arréter une diarrhée
» [Mairie] Béziers: arrêtés municipaux en application
» Arrêter le temps...
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors :: China - Beijing :: Autres Lieux :: Ecoles-