Behind Closed Doors
2018 coucou les BCDiens ! J'ai vu que certains d'entre vous revenaient voir de temps en temps notre bon vieux forum, alors je me suis dit que j'allais vous faire un petit coucou.
J'espère que tout le monde va bien et que tout se passe bien dans votre vie ! ♡
J'vous aime fort et j'pense souvent à vous ! — Mizuki ❤️

Partagez | 
 

 This is a meal despairing ~ Zhang Jia Li & Xiao Na Yung

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

GoldStar | Idole

My little secrets
MessageSujet: This is a meal despairing ~ Zhang Jia Li & Xiao Na Yung   Dim 30 Déc - 21:23


Les jours passaient et ma joie n'était toujours pas au rendez-vous, mais je savais qu'elle reviendrait tôt ou tard pour m'assaillir et me forcer à foncer encore une fois, les bras ouverts vers ce que la vie était prête à m'offrir. Je réalisais, en ce moment même, l'un des plus grands rêves que je n'aurais pu avoir et je n'en prenais pas parfaitement conscience vu la déception que je venais de vivre. J'allais survivre, j'étais une combattante et c'était sans doute grâce à ses amies que j'y arriverais. Je m'accoudai contre le comptoir avec un sourire aux lèvres, mon premier depuis des lunes, en m'imaginant toutes les bêtises qu'elles pourraient bien dire simplement pour avoir ce genre de réaction de ma part. Na Yung et Jia Li étaient, en ce moment, mes deux plus grandes raisons de vivre et de continuer. Tandis que moi, j'avais abandonné lâchement, elles étaient venues à ma rescousse - comme toujours - et m'avaient relevé, m'avaient poussé. Je n'oses même pas m'imaginer ce que serais ma vie sans ces deux amours. D'ailleurs, elles étaient où ? Je relevai les yeux en faisant le tour de l'appartement des yeux, mais toujours personne à l'horizon. Elles étaient allés cherché le repas du soir, je crois. 'fin, elles étaient sorti et m'avaient interdit de mettre le pied à l'extérieur. Ouais, elles étaient comme ça. Elles jouaient un peu le rôle de la mère que je n'ai jamais eu et, ça me fait du bien de savoir que j'ai une épaule sur laquelle me reposer quand je suis épuisée.

Décidée à ne pas attendre leur retour dans la cuisine, accoudée sur le comptoir, je me relevai et j'allai me laisser tomber sur le canapé en fermant les yeux. Soudainement, je me sentis submergé par un vague de ressentiment, de regret, de solitude - qui ne dura, heureusement pas. J'écoutais le silence dans lequel l'appartement était plongé, et je me jurai à moi-même d'avoir une belle ribambelle d'enfants, quand le bon moment serait arrivé. Je n'avais que dix-neuf ans après tout. Je n'étais pas prête à ça, du moins, c'était ce que je ne cessais de répéter comme pour me convaincre que c'était la vérité.

La porte s'ouvrit et je l'entendis cogner contre le mur juste derrière. Je relevai la tête en pointant seulement mes yeux au dessus du canapé. « Mais tu ne peux pas faire attention, roh ?! » dis-je en me recalant dans le canapé, un sourire amusé au coin des lèvres. Je remontais tranquillement la pente et je ne me privais pas de leur montrer, qu'elles puissent être fières de ce qu'elles avaient accomplis avec moi. Je me levai d'un bond en enjambant le sofa, passant bien près de me casser la gueule, puis m'arrêtai juste devant les deux Crowned qui avaient les mains pleines. « Vous avez pris quoi, au juste ? J'espère que ça sera bon ! » Je prenais un ton moqueur, mais elles me connaissaient tellement bien que je ne risquais pas d'être déçue de leurs choix. Je voulais reprendre de l'aplomb, j'avais besoin de m'accrocher à quelque chose, même si je me savais trop faible pour simplement oublier ce qui s'était passé. Seulement, il fallait passer à autre chose maintenant, sinon ça serait vivre dans le passé et ça n'était pas ce que je désirais. Je me tirai une chaise à la table et fronçai les sourcils en penchant mon visage dans la ligne de vue de Na Yung. « Qu'est-ce que tu as, toi ? » Autant dire que toutes les trois, on se connaissait comme le fond de notre poche. Ces derniers temps, j'avais été assez narcissique, j'en avais presque même oublié qu'elles aussi, devaient avoir leur problème, pas seulement les miens. Et c'était surtout à ce moment, alors que j'avais décidé de remonter la pente, que je remarquai cette étincelle étrange au fond des yeux de notre aînée.

_________________

MandarinCoréenJaponais.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

GoldStar | Idole

My little secrets
MessageSujet: Re: This is a meal despairing ~ Zhang Jia Li & Xiao Na Yung   Lun 31 Déc - 0:41



Li Hua = #CAE7FA
Na Yung = #FACAEE
Jia Li = #CAFADB

Etre soudé, c’est pour le meilleur et pour le pire. Cette amitié, ce trio que formaient les trois Crowned, existait depuis longtemps. Jia Li avait connu des périodes difficiles dans sa vie. Et rien ne sert de le nier, si elle est encore debout aujourd’hui, c’est grâce à ces deux filles. Li Hua, et Na Yung. Quand elle les regardait parler, ce soir-là, Jia Li avait un sourire béat aux lèvres. Elle se disait que c’était une victoire de plus, un mauvais épisode de passé, une tempête de bravée. Liyu venait de vivre certainement l’une des plus grosses épreuves de sa vie, et elle avait accepté de leur dire la vérité. Du haut de ses 18 ans, Jia Li n’avait pas tout de suite trouvé les mots pour la rassurer, en plus, elle ne s’y connaissait pas beaucoup dans ce sujet-là, l’amour… quelques minutes de plaisir et d’inattention, et voilà que Li Hua s’était retrouvée enceinte de son petit-ami. Bien sûr, avorter n’avait jamais été une décision facile à prendre, et même si Jaylee était loin de vivre la même chose, elle ressentait comme de l’empathie, que ce soit avec Li Hua ou Na Yung. Ce genre de sentiment qui vous fait comprendre même à des kilomètres d’une personne, qu’elle va mal. Au plus haut point. Et qu’elle a besoin de vous.

C’était comme si elle l’avait su.

Alors ce soir-là, elles avaient décidé de manger un morceau ensemble. Histoire de se retrouver après les fêtes passées chacune de leurs côtés. Un avant-goût du réveillon de la St-Sylvestre sûrement. Bref. Les filles s’étaient retrouvées entre elles à l’appartement des Crowned et après avoir bu un verre entre elles, avec pour fond sonore une émission de télé, Nana Et Jaylee décidèrent qu’il était temps de manger. Jia avait faim depuis un moment mais elle n’avait rien dit, son estomac n’avait pas fait de bruit non plus, Dieu soit loué.

Jia Li quitta le canapé en première, profitant de sa nouvelle position pour se dégourdir les jambes et s’étirer par la même occasion.

« Tu nous attends ici, ok ? » elle s’était tournée vers Liyu en souriant avec confiance. Elle avait dit ça avec une pointe d’insistance, comme si elle voulait que son aînée comprenne qu’elle ne voulait pas qu’elle sorte ou qu’elle fuie pendant que les deux seraient parties chercher à manger. Bon, c’est sûr, Lily faisait confiance à Li Hua, les yeux fermés même, et elle savait par-dessus tout que Liyu ne voudrait gâcher cette soirée pour rien au monde.

Jia LI et Na Yung quittèrent donc l’appartement, bien couvertes, histoire de ne pas être reconnaissables auprès de la population. La plus jeune membre avait noué autour de son cou une écharpe en laine blanche bien épaisse pour ne pas attraper un rhume, sachant qu’en plus de ça, elle avait une santé fragile. Elle marchait aux côtés de Nana en direction d’un fast-food, que ce soit un Quick, un Mcdo ou autre. Non les Crowned ne se nourrissent pas qu’avec ce genre de nourriture, loin de là, mais ce soir-là, elles avaient envie de faire entorse au règlement et se lâcher. C’est pourquoi la maknae tira immédiatement sur le bras de Na Yung lorsqu’elle aperçut au coin de la rue un Lotteria, une chaîne de fast-food réputée en Asie pour faire des hamburgers semblables à ceux de McDonald.

Nana ne put rien faire à part se laisser entraîner par la jeune chinoise. « Je sais pas toi, mais j’avais envie d’un repas de la sorte. Ca te va au moins ? » de toute façon maintenant, elles faisaient déjà la queue. Jia Li se cachait derrière sa frange trop longue et sa grosse écharpe qui montait jusqu’à son nez, et le pire, c’est que ça avait marché. Les gens n’avaient rien remarqué, sauf la serveuse, qui voulut s’écrier mais qui se retint lorsque la maknae lui fit un clin d’œil en positionnant doucement l’index devant sa bouche, signe lui demandant de se taire et de faire comme si elle n’avait rien vu. Elles avaient commandé différents menus, et avait pris un menu à Li Hua également, histoire qu’il y ait assez à manger. Nana et Jia se partagèrent la somme, comme convenu, et finirent par quitter les lieux, un sac chacune. Elles pressèrent même le pas, la maknae n’aimait pas se faire remarquer dans les lieux publics.

Elles regagnèrent l’appartement tranquillement, mais dans une entrée fracassante. La porte frappa contre le mur et aussitôt, Jia entendit Liyu s’exclamer en plaisantant : « Mais tu ne peux pas faire attention, roh ?! ». La maknae ricana avant de s’excuser rapidement. Elle avança dans le salon et Liyu arriva vers elles pour les questionner sur ce qu’elles avaient pris. Avec un entrain qui lui était familier, et qui faisait sourire Jia Li. « Vous avez pris quoi, au juste ? J'espère que ça sera bon ! » et alors que la maknae déposa le sac sur le comptoir de la cuisine, elle s’empressa de répondre avec un sourire étiré jusqu’aux oreilles. « Ahah ! Tu vas aimer, t’en fais pas ! » et elle sortit les boîtes et les boissons une à une, venant en aide à Nana. Une fois ça de fait, Jia s’installa sur un chaise, jambes croisés, ramenant vers elle le croque-monsieur qu’elle avait commandé. « Qu'est-ce que tu as, toi ? » là, Jia leva les yeux vers Liyu, puis vers Nana. C’est vrai que la jolie Na Yung ne semblait pas dans son assiette depuis qu’elles s’étaient revues. En effet, Jia Li l’avait remarqué, mais le mieux était peut-être d’en parler une fois toutes les trois réunies. « Allez, raconte. » lança la jeune chinoise d'un ton enjoué mais qui se voulait entraînant et rassurant pour la brune.

_________________

I will be strong ; times I might not...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

GoldStar | Modo & Idole

My little secrets
MessageSujet: Re: This is a meal despairing ~ Zhang Jia Li & Xiao Na Yung   Mer 2 Jan - 21:27



This is a meal despairing



Li Hua, Jia Li & Na Yung

L
'amitié est un mot que beaucoup utilise de nos jours, peut-être trop facilement d'ailleurs. Lorsque nous, êtres humains, entrons à l'école, nous rencontrons des personnes comme nous, du même âge, forcés par leurs parents à suivre un système d'éducation que la plupart détesterons ou fuirons quelque années plus tard. Nous nous lions donc à des individus que nous quitterons, ou avec de la chance, que nous garderons près de nous encore longtemps. Notre mémoire ne nous permet pas de nous souvenir de ces premières années, lorsque l'on réfléchit par rapport à ce laps de temps, nous ne pouvons rien raconter ou alors, les seuls choses que nous connaissons sont des événements rapportés par nos paternels. Notre premier mot, nos premiers pas, notre attitude. Mais bien heureusement, arrivé à un certain âge, nous arrivons à enregistrer dans une petite partie de notre cortex mental tout ce que nous voyons, ce qui nous marque, ce que l'on pourra raconter fièrement à l'avenir, en rigoler ou en pleurer. Dans le cas de Na Yung, tous les souvenirs de ses premières années n'étaient que des pièces rapportées. Le Noël de ses cinq ans marqua l’achèvement de son enfance. Elle dut apprendre à vivre aux côtés de personnes dont elle ne se souvenait pas et dut associer les expressions "papa" et "maman" sur des visages qu'elle ne rencontrait qu'en photos seulement.
Si vous demandiez à son oncle et à sa tante, qui ont eu sa charge après l'accident : est-ce que Na Yung a changé suite à sa perte de mémoire, ils vous répondraient que oui. Elle avait même beaucoup changé. Se montrant beaucoup plus fermée, presque muette alors qu'auparavant, elle avait toujours eu un sourire collé au visage et ne cessait de chanter avec sa mère ; elle s'était forgée une carapace impénétrable. Bien entendu en grandissant et en réapprenant certaines choses, elle avait fini par s'adapter à tout cela et à s'ouvrir un peu plus. Il avait fallu qu'elle prenne conscience et qu'elle accepte qu'elle n'aurait pas la vie de famille que tout enfant désirait -même si elle vivait avec des personnes qui s'occupaient très bien d'elle, et elle dut apprendre à nouveau tout ce qu'on lui avait enseigné durant ses deux années de maternelle.
La seule chose qui avait toujours réussi à la faire réagir était lorsqu'on lui racontait des instants qu'elle avait vécu avant ce fameux 23 décembre 1997. Elle souriait, parlait, s'intéressait réellement. C'était d'ailleurs grâce à une vieille lettre que sa mère avait écrite disant que ce qu'elle préférait le plus sur terre était d'entendre chanter Na Yung, que cette dernière accepta de passer les auditions de la AllStar Entertainment.
Aujourd'hui, la petite fille frêle était devenue une jeune femme forte et indépendante cachant ses faiblesses et ses craintes. Bien qu'elle avait toujours gardé un certain écart envers les autres, elle avait fait des rencontres qu'elle n'oublierait pas de si tôt, en commençant par Yong Nian qui avait été une des premières personnes avec qui elle s'était liée. Un lien qui était toujours d'actualité et qui avait pris de l'importance année après année. Na Yoon était aussi quelqu'un que Nana avait à présent d'ancré en elle, au plus profond, ainsi que Lu Chen qui était un vrai rayon de soleil. Mais, s'il y avait bien deux personnes avec qui elle aimait être chaque jour, c'était bel et bien Li Hua et Jia Li.
Ensemble depuis 2011, non seulement elles partageaient des instants magiques sur scènes ensemble mais en plus elles étaient inséparables en dehors. Lorsque Na Yung se retrouvait avec elles, elle se sentait bien, à l'aise, et elle pouvait se laisser aller comme bon lui semblait sans avoir peur d'être blessée. L'essence même du mot amitié était démontré quand il s'agissait des trois jeunes femmes. Se portant une affection réciproque ainsi qu'un attachement mutuel, elles étaient fortes lorsqu'elles étaient réunies et se soutenaient à chaque instant. En ce mois de décembre, Li Hua avait vécu un des moments se comptant dans les plus marquants de la vie d'une femme : l'avortement. Étant seulement âgée de dix-neuf ans et se trouvant presque à l'apogée de sa carrière, elle avait choisi de ne pas le garder, favorisant sa vie actuelle en tant que membre des Crowned et ne désirant pas gâcher l'avenir de son petit ami en plus du sien.
Et pour être honnête, Na Yung avait été contre ce bébé et n'avait pas hésité à le dire à son amie. Non pas parce qu'elle même ne voulait pas d'enfants, mais principalement car elle avait eu peur pour la jeune femme qu'elle considérait comme une sœur. Peur qu'elle laisse tomber son rêve, peur qu'elle foute sa vie en l'air, peur pour le bébé en lui même aussi.

Nous étions donc la veille du réveillon de la nouvelle année et les trois Crowned étaient rassemblés dans le salon de leur dortoir rigolant, oubliant tout soucis et surtout tentant de changer les idées de Liyu qui commençait à se remettre petit à petit du combat qu'elle entretenait avec elle-même. Un verre à la main, elles discutaient de tout et rien en évitant le sujet presque tabou du mois et avaient laissé la télévision allumée en fond, diffusant divers clips des groupes de la ASE notamment leurs propres clips parfois qu'elles s'amusaient à refaire dans l'appartement. Puis passa un vieux clip d'un groupe chinois que les filles connaissaient très bien : les Man Yue. Sweet Lie était sortie en 2010 mais elle n'en perdait en rien sa valeur à ce jour, toujours autant appréciée. En entendant les premières notes de la chanson, Nana l'avait reconnu tout de suite. Et c'est quand elle entendit une certaine voix qu'elle tourna la tête vers l'écran plasma. Rapide, elle retourna son attention vers ses deux amies qui rigolaient tranquillement et qui n'avaient pas remarqué le petit écart de la plus âgée. Elle se joignit à leur partie de rire comme si de rien était même si au fond, elle était perturbée. Puis, voyant l'heure, Na Yung et Jia Li évoquèrent l'idée de manger. L'aînée partit en vitesse dans sa chambre pour prendre de quoi se couvrir ainsi que son argent et sortit du dortoir en même temps que Jaylee en faisant un sourire à Li Hua avant de fermer la porte.

Habillées chaudement, les deux chanteuses marchaient d'un pas plutôt rapide motivées par leur ventre qui commençait à crier famine ainsi que par le froid qui leur glaçait le sang malgré leurs vêtements d'hiver. Tandis qu'elles parlaient de tout et de rien, évitant les regards curieux qui se posaient sur leur visage, la plus jeune tira d'un coup Nana pour l'emmener dans un Lotteria. L'entrain de Lily fit sourire la sino-coréenne qui ne pipa mot concernant leur menu de ce soir. Ce n'était pas parce qu'elles faisaient partis d'un groupe qu'elles devaient se priver de manger des bons hamburgers, après tout elles étaient humaines elles aussi et surtout gourmandes. Arrivant dans la queue, Jia Li prit enfin l’initiative de demander à son amie si l'idée du repas la dérangeait. D'un geste taquin, Na Yung poussa légèrement sa petite tête en appuyant sur son front et annonça dans un petit rire :
    « Je te remercie de me demander mon avis maintenant que nous sommes dans la queue ! »

L'homme qui était juste devant elles se retourna pour les regarder ayant entendu leur courte conversation mais ne sembla pas les reconnaître. Pas étonnant vu qu'elles avaient prévu le coup avec leurs grosses écharpes qui cachaient déjà la moitié de leur faciès. Bon, Nana n'avait peut-être pas choisi le bon manteau à cause de sa couleur quelque peu originale, pouvant attirer les regards mais à présent, elles étaient déjà prêtes à passer la commande. Na Yung ne porta pas vraiment d'importance à la réaction de la vendeuse qui les avaient reconnu, s'occupant tout simplement de dicter ce qu'elles désiraient.
Après avoir payé la somme due, elles quittèrent le fast-food aussi vite qu'elles y étaient entrées, avec les mains remplies cette fois et prirent le chemin de la GoldStar sans attendre. Liyu les attendait et il ne fallait pas que leur amie perde patience. Quand elles arrivèrent à leur logement, ce fut Jaylee qui ouvrit la porte avec une douceur extrême. Ou pas. Le claquement du battant contre le mur attira l'attention de Li Hua qui était assise dans le canapé et qui n'attendit pas pour faire une remarque à la maknae d'un ton ironique. Cette réflexion fit rire l'intéressée ainsi que Na Yung qui ferma la porte. Jia Li rejoignit leur amie dans le salon avec un grand sourire et lui assura qu'elle allait aimer ce qu'elles avaient ramené. De l'entrée, Nana prit quelque seconde pour les observer. Elle avait l'impression de ne pas avoir vécu cela depuis longtemps, trop longtemps. Le sourire de Jia Li qui la rendait si mignonne et attachante, et l’enthousiasme de Li Hua qui avait le don d'enjoliver la journée de quiconque la croisait. Et les voir là, réunies et de bonne humeur réchauffait le cœur de l'aînée. Cette dernière retira son manteau et le jeta sur le canapé en se dirigeant vers la cuisine pour vider les sacs. Jaylee la rejoignit, l'aida puis s'installa à table afin de croquer dans la nourriture encore chaude. Seulement Liyu la coupa dans son élan, en même temps qu'elle fit sursauter Na Yung en lui demandant qu'est-ce qu'elle avait. Jia Li insista sur la question en encourageant la brunette à raconter ce qu'elle avait.
Qu'est-ce qu'elle avait... La chanteuse des Crowned évita leurs regards et se posa sur une des chaises de la cuisine, près de la benjamine. Elle ne savait pas quoi leurs répondre, ou plutôt comment leurs dire. C'était un sujet plutôt délicat pour elle, et même pour Lily. Elle savait que si elle leurs disait, elles seraient surprises, surtout venant de sa part, mais c'était Li Hua et Jia Li, celles qui connaissaient presque tout d'elle ou du moins les choses les plus importantes et ça en faisait partie. L'aînée saisissait alors son hamburger de ses deux mains et croqua une fois dedans, fixant la table. Elle savait très bien que ses amies étaient suspendues à ses lèvres, mais elle hésitait, réfléchissait. Devait-elle leurs dire cash ? Ou y aller doucement ? La Crowned avala sa bouchée et leva les yeux sur elles deux. Voyant leurs expressions, elle pensa opter pour la seconde option mais ce n'était pas dans sa nature, elle était plus directe que ça. Na Yung, se sentant quelque peu observée, décida enfin à parler :
    « Disons que j'ai perdu une chose qui m'était assez précieux avec quelqu'un que je déteste. Tout ça c'est passé le soir de Noël et je ne m'en souviens pas... »

Gênée. Elle était gênée, voire embarrassée. Chose rare chez elle qui était toujours fière de ce qu'elle faisait et entreprenait. Mais ceci, elle ne l'avait pas vu venir, elle ne l'avait pas contrôlé et ça la mettait hors d'elle. Elle savait qu'elle pouvait se montrer faible devant les deux jeunes filles, mais ça n'enlevait en rien sa gêne. Na Yung se racla la gorge et but un peu de son coca, toujours en évitant leurs regards.

_________________


∞ losing my breath.
we accept the love we think we deserve
I wake up early every morning, and I’m busy all day, I don’t even eat a proper meal, but I do this because I like it. The money may be little but it’s from my own sweat, this isn’t a ring that a boyfriend bought me... If you trust men, what will you do when they leave you?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

GoldStar | Idole

My little secrets
MessageSujet: Re: This is a meal despairing ~ Zhang Jia Li & Xiao Na Yung   Jeu 3 Jan - 7:27


J'avais regardé mes deux meilleures amies de toujours partir sans moi, pour la deux-centième fois au moins depuis que j'étais revenue à l'agence. J'avais passé un superbe séjour à l'hôpital à cause de cette grossesse, mais je reprenais du mieux et c'était bien ça qui était important. J'avais grogné en les voyant partir encore une fois, mais je n'avais rien dit ; c'était d'ailleurs l'une des premières fois. Elles étaient finalement rentrés et je m'étais levée en courant pour aller les accueillir à la porte, en essayant de voir par tous les moyens de voir ce qu'elles avaient achetés. Je me mis sur la pointe des pieds en regardant par dessus leurs épaules et puis, j'abandonnai au bout de quelques minutes. Je verrais bien de toute façon. « Ahah ! Tu vas aimer, t’en fais pas ! » que Jia Li avait dit et je la croyais entièrement.

Elles me connaissaient assez bien pour savoir ce que je voulais manger, non ? Toutes les deux s'étaient approchés de la table en même temps que moi et je regardai les sacs du restaurant en secouant négativement la tête, un sourire amusé au coin des lèvres. Je regardai mes deux amies vider les sacs sans même les aider. J'eus envie de leur lancer qu'elles étaient impossibles. Je ne m'étais pas attendue à tant de mal-bouffe, au fond. J'attendis quelques secondes et je relevai la tête vers Na Yung en me mordant légèrement la lèvre inférieur, puis je lui posai la question qui me brûlait les lèvres depuis leur entré dans l'appartement. Au fond, ça me semblait dater de bien plus longtemps que cela, peut-être cet air je l'avais remarqué ce matin quand on s'était vaguement parlé. Je ne savais plus. Ça ne pris pas plus d'une minute avant que Jia Li n'embarque avec moi contre la pauvre Nana.

« Allez, raconte. » qu'elle avait dit, tandis que je me continuais de la fixer en attendant une réponse de sa part. Il y avait bel et bien quelque chose qui se passait chez elle, sinon elle aurait simplement dit qu'il n'y avait rien, non ? En attendant que l'aînée du trio accepte de prendre la parole, je pris une bouche dans l'hamburger qu'elles m'avaient rapportés. Soit, elle n'avait pas l'intention de dire toute suite ce qu'elle avait sur le coeur et je commençais vraiment à m’inquiéter pour elle. Son silence était pire que tout ce qu'elle pourrait dire, mais elle ne semblait pas le comprendre. J'eus envie de la presser et lui dire de nous raconter, mais j'attendis simplement en mastiquant la bouchée que j'avais prise.

« Disons que j'ai perdu une chose qui m'était assez précieux avec quelqu'un que je déteste. Tout ça c'est passé le soir de Noël et je ne m'en souviens pas... » Je fronçai les sourcils en relevant la tête dans sa direction. Comment est-ce que quelqu'un pourrait être moins claire qu'elle à ce moment-là ? Je me contentai de regarder ma grande soeur avec les sourcils froncés, en ne comprenant absolument rien de ce qu'elle venait de dire. J'acquiesçai en silence, faisant comme si j'avais compris, puis je tournai la tête vers Jia pour voir si elle avait comprit quelque chose au dialogue de Na, mais en regardant son visage, je compris rapidement que je n'étais pas seule à avoir manqué un bout de toute l'histoire.

« Euh .. Na ? Tu te rends compte que .. qu'on ne comprends absolument rien ? Ce que tu dis n'as pas de sens, veux-tu bien nous donner un peu plus de détails, nous dire ce qui se passe, clairement ? » D'ailleurs, elle n'avait pas l'habitude de tourner autour du pot. Elle disait tout comme ça venait, mais pas cette fois, c'était ça qui m'accrocha et qui me signifia que c'était peut-être plus compliqué que ce que j'avais pensé au départ. Il y avait quelque chose et quelque chose de gros qui s'était passé. Assez pour qu'elle n'ait même pas envie de nous en parler, à ses meilleures amies, celles qui étaient supposés tout savoir et être à ses côtés quoi qu'il arrive. Je repris le silence en attendant qu'elle ajoute quelque chose, j’espérais qu'elle le fasse du moins.

_________________

MandarinCoréenJaponais.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

GoldStar | Idole

My little secrets
MessageSujet: Re: This is a meal despairing ~ Zhang Jia Li & Xiao Na Yung   Lun 21 Jan - 0:32

Il est vrai que cette soirée avait été organisée par les filles pour profiter d’un moment toutes les trois. A chaque fois qu’elles se retrouvaient, la soirée virait en confidences. De grosses confidences. Les choses qu’elles ne diront jamais à d’autres, parce qu’elles savaient pertinemment que les conversations tenues ne sortiraient pas de ce cercle d’amitié qu’elles avaient fondé. Jia se sentait légère, soulagée, apaisée, comme si le plus dur était derrière. En regardant Li Hua sourire et manger avec envie, elle ne put s’empêcher d’esquisser un sourire vrai, tout ce qu’il y avait de plus sincère. La joie de Jia Li dépendait à chaque fois de Na Yung ou Li Hua. C’était tellement vrai. Elle s’en rendait compte jour après jour. A chaque fois qu’elle savait que l’une des deux allait mal, elle ne parvenait pas à sourire, encore moins à rire de bon cœur. C’était souvent peine perdue, elle devait les voir, passer du temps avec elles, même si elles étaient dans le même groupe et qu’elles se voyaient déjà assez souvent.

Elles s’installèrent donc à table, prenant chacune sa part de nourriture, sans pour autant cesser de papoter. Liyu avait lancé un tout autre sujet de discussion lorsqu’elle porta un regard insistant sur l’aînée du trio. Jia avait senti aussi une sorte de malaise chez Nana, quelque chose dont il fallait parler. Et qu’elle puisse s’exprimer sans craintes, parce qu’elle était en présence de ses deux anges gardiens, celles qui veillaient toujours sur son bonheur. En fait, oui. Ce trio, c’était de l’amitié pure. Quelque chose qu’on ne peut pas vraiment estimer, tellement c’était parfait. Elles s’entendaient bien, et si litiges il y avait, elles se mettaient d’accord pour en parler calmement. La rancune n’existait pas vraiment au sein de ce trio, Jia n’avait pas souvenir de situation grave entre elles. Et c’était tant mieux. Ca lui permettait de se sentir chez elle, encore mieux que chez son père. Alors, quand Liyu demanda à Na Yung si ça allait, Jia renchérit en lui demandant de raconter, de vider son sac. Et là, un silence un peu trop long au goût de la plus jeune membre du groupe s’installa. Elle piqua quelques frites, ne lâchant pas Nana du regard. L’aînée devait certainement sentir le poids des regards insistants sur elle, mais Jaylee ne pouvait s’en empêcher. Elle commençait à s’inquiéter. Le silence est porteur de sens, après tout.

« Disons que j'ai perdu une chose qui m'était assez précieux avec quelqu'un que je déteste. Tout ça c'est passé le soir de Noël et je ne m'en souviens pas... »

Jia Li arrêta de mâcher ses frites. Elle déglutit avec difficulté, le regard planté sur Nana. Si elle avait bien compris le sous-entendu, Na Yung n’était plus vierge. C’était un cas d’extrême urgence. Jia Li et Na Yung avaient, d’ailleurs, toujours eu ce point commun : la virginité. Alors forcément, cela frappa la benjamine qui but une gorgée de sa boisson. Ses yeux glissèrent sur Li Hua, et les deux jeunes filles partagèrent un court instant d’incompréhension. C’était difficile de croire que Na Yung avait perdu sa virginité dans des circonstances telles que celle-ci… Elle avait peut-être trop bu ?

« Euh .. Na ? Tu te rends compte que .. qu'on ne comprends absolument rien ? Ce que tu dis n'as pas de sens, veux-tu bien nous donner un peu plus de détails, nous dire ce qui se passe, clairement ? »

Jaylee posa son regard déstabilisant sur la brunette embarrassée, qui ne semblait plus savoir quoi dire. Elle cherchait dans son regard une réponse, est-ce qu’elle avait vraiment passé le pas ? Jia Li ne la jugerait sûrement pas pour ça, mais pour l’aider à dire la chose telle qu’elle était, la benjamine du trio finit par lancer à son tour, après un silence de mort.

« Li Hua a raison. Dis-nous, directement, parce que j'suis pas sûre d'avoir compris. » Elle accompagna sa parole d’un geste de ses deux mains, l’incitant à aller plus loin dans ses confessions.

Jia leva un instant les yeux en l’air, pensive. Elle se demandait si elle avait bien compris le message ‘codé’ de Nana. Mais si c’était bel et bien le cas, ce devait être une situation des plus difficiles. Elle serra alors la main de Na Yung, avant de la retirer pour prendre un beignet de poulet qu'elle mangea d'une seule bouchée. Pendant ces minutes qui lui semblaient longues, elle prit le temps d'étudier les dires de Na Yung. Les grands yeux noisettes de la benjamine étaient posés sur la table. Un regard perdu mais pensif à la fois, qui était impénétrable pourtant. Plus elle réfléchissait, plus elle se persuadait qu'elle avait vu juste. Et si poser la question à la principale concernée n'était pas, finalement, le moyen le plus direct et facile pour savoir ce qui la tracassait?

« Tu veux dire que... » commença la plus jeune, avant de regarder Na Yung. Elle avait marqué une pause, mesurant ses mots, veillant à la tournure de sa question. « Ca y est?... Tu as passé le pas...? » Jaylee la dévisageait, mais un sourire au coin de ses lèvres apparut. Pour la rassurer d'avance, peut-être. Elle tenait à ce qu'elle comprenne déjà que ni elle, ni Li Hua, lui en voudrait. Même si son compagnon lors de cette nuit si importante était une de celles qu'elle détestait. Même si elle ne se souvenait de rien. Même si elle se décevait.

_________________

I will be strong ; times I might not...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



My little secrets
MessageSujet: Re: This is a meal despairing ~ Zhang Jia Li & Xiao Na Yung   

Revenir en haut Aller en bas
 

This is a meal despairing ~ Zhang Jia Li & Xiao Na Yung

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

+

 Sujets similaires

-
» Tour de garde. [ShuiLong Zhang]
» Zhang Yu Xin - kiss kiss bang bang
» Zhang Yixing ▬ Lay
» Zhang Yixing (alias LAY) ... I'm a licorne !
» Listing des avatars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors :: China - Beijing :: GoldStar Agency :: GoldStar 女孩 :: Résidences :: Appartement de Crowned-