Behind Closed Doors

Partagez | 
 

 Visite surprise! ft. Li Chuang Kai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

RedStar | Idole

My little secrets
MessageSujet: Visite surprise! ft. Li Chuang Kai   Mar 4 Sep - 0:17

L’avion amorçait tranquillement sa descente. Noa ne tenait plus en place sur son siège tellement elle avait hâte d’atterrir. Elle regarda par le hublot et laissa tomber un « wooaah » bien senti. Le paysage était toujours magnifique à cette hauteur. La Chine était un pays si magnifique à voir et la jeune femme ne pouvait s’empêcher d’être en admiration devant tant de beauté. C’est en regardant le monde de si haut qu’on comprend que notre simple petite existence ne vaut pas grand-chose. Le monde est si grand et si vaste et il y a tant d’êtres humains sur la planète. Quand on y pense, c’est presque effrayant. Noa resta sans voix quelques instants, ses yeux parcourant la vue qui s’offrait à elle. On aurait presque dit un enfant dont c’était le premier voyage en avion. Or, Noa avait 19 ans et ce n’était définitivement pas la première fois qu’elle utilisait ce moyen de transport. Rien à faire, la beauté du paysage lui coupait toujours le souffle. Les voyages où elle n’était pas du côté hublot la rendaient toujours un peu triste. Heureusement, les membres de son groupe la laissaient souvent prendre cette place, pour son plus grand bonheur. Aujourd’hui, il n’y avait pas que le magnifique paysage qui l’enthousiasmait… Ai❥Jun allait promouvoir en Chine pour quatre mois. Noa adorait promouvoir dans des pays étrangers même si elle adorait le Japon plus que tout. Toutefois, il y avait toujours quelque chose d’excitant à l’idée de promouvoir dans un pays étranger. Elles étaient moins connues entre autres. C’était un défi de réussir à devenir un groupe encore plus connu qu’il ne l’était déjà. Le groupe était déjà très populaire dans son pays natal ce qui ne pouvait que lui faire plaisir. Il y avait quelque chose de plus qui faisait en sorte que Noa était très heureuse de venir en Chine…

L’avion se posa sur le sol et continua de rouler pendant quelques minutes avant de finalement s’arrêter. Comme à l’habitude, c’était le brouhaha à la sortie. Tout le monde voulait quitter l’engin le plus rapidement possible. Noa n’était pas pressée. Enfin si, elle avait hâte de quitter l’aéroport au complet, mais elle savait que ça ne servait à rien de se bousculer. Une fois sorties de l’avion, les filles du groupe passèrent les douanes, puis ce fut l’accueil par les fans à l’aéroport. À chaque fois que des admirateurs du groupe les attendaient, la jeune femme était très touchée. Ils prenaient le temps de se déplacer pour les voir. Noa salua les fans et accepta le plus de cadeaux possible. Franchement, elle se sentait choyé que les gens apprécient le groupe comme ça. Et recevoir des lettres des fans, c’était particulièrement agréable. Heureusement qu’elle avait prévu le coup et qu’elle s’était bien habillée. Elle portait une jolie robe blanche avec une veste beige foncé ainsi que de jolies chaussures à talons de la même couleur. La Japonaise salua une dernière fois les fans avant d’entrer dans la voiture qui emmènerait Ai❥Jun à leur appartement. Une fois la porte de l’appartement refermé, Noa s’étira. Elle avait hâte qu’ils arrivent à l’appartement pour qu’elle puisse se dégourdir un peu les jambes. Le voyage en avion n’avait pas été si long et Noa avait passé son temps à écouter de la musique tout en regardant le paysage. Le voyage en voiture dura un peu plus d’une demi-heure et Noa en profita donc pour essayer de dormir, mais en vain. Elle avait beaucoup trop hâte d’aller le rejoindre.

Finalement, les membres du groupe arrivèrent à l’appartement où elles habitaient en Chine. C’était assez grand pour que toutes les filles soient à l’aise, même si elle devait être au moins deux par chambre. Cela ne dérangeait aucunement Noa qui s’entendait bien avec toutes les filles du groupe. Bon, elle avait eu des problèmes avec quelques-unes auparavant – dont la leader – mais ça c’était arrangé. La jeune femme alla porter sa valise et ses sacs dans sa chambre. Elle passa deux minutes à la salle de bain afin de s’assurer que son maquillage était encore en bon état et que ces cheveux n’étaient pas trop ébouriffés. Puisque tout était correct, Noa quitta la salle de bain, prit son sac à main et fila hors du dortoir. Certaines filles avaient des choses à faire, mais elle avait la chance d’être libre pour le reste de la journée. Il était encore tôt dans la journée et bien qu’elle soit un peu sur le décalage horaire, elle était encore pleine d’énergie. Dehors, elle enfila ses lunettes de soleil et prit un taxi pour se rendre au dortoir de son ami. Aujourd’hui, elle le revoyait après quelques mois sans se voir. Les messages et les appels, c’était bien, mais ce n’était pas comme le voir en chair et en os. Le voyage ne dura pas très longtemps, car il habitait quand même proche. Arrivée à destination, Noa paya le chauffeur et sortit de la voiture en vitesse. La simple distance qui la séparait du dortoir du jeune homme lui sembla une éternité. Enfin, elle était devant cette porte. Elle cogna deux coups. Puis attendit et cogna de nouveau. Mais ils faisaient quoi dans ce dortoir? Il devait bien y avoir quelqu’un! Elle n’avait pas appelé pour savoir s’il était là, alors peut-être qu’il n’y était pas. Peut-être qu’il répétait ou qu’il avait un rendez-vous… Tout à coup, elle entendit des bruits dans l’appartement. La porte s’ouvrit. C’était lui. Li Chuang Kai.

Elles n’avaient pas encore débuté en Chine. Il ne restait que quelques jours avant que le groupe débute officiellement. Chaque fille de Ai❥Jun s’entrainait fort pour y arriver. Ce soir-là, Noa était restée seule pour s’entraîner un peu plus tard. Même Mizuki voulait se reposer. Et il était arrivé. Chuang Kai, avec son grand sourire idiot, l’avait dérangé. Bien que plutôt fâchée au départ, elle s’était vite adoucie. Impossible de ne pas apprécier ce mec. Il était beaucoup plus sociable qu’elle. Drôle, amusant, souriant. Ça avait tout de suite cliqué entre eux. Ils avaient parlé et rigolé jusqu’aux petites heures de la nuit jusqu’à ce qu’ils se rendent compte qu’il se faisait tard et qu’ils devaient rentrer. Ils étaient devenus de bons amis. Cela faisait plus d’un an. C’était une des personnes qu’elle aimait le plus. Il avait le don de lui remonter le moral et même si Noa le taquinait souvent, il était toujours à ses côtés. Promouvoir en Chine était un pur bonheur… grâce à lui.

Il venait de se lever à en voir par sa tronche. Il avait les cheveux tout ébouriffés et il avait l’air complètement endormi. Limite, il avait encore l’impression de dormir. Le Chinois n’eut pas le temps de voir qui était là, car Noa lui sauta dans les bras aussitôt en criant son nom. Puis, elle le relâcha et lui sourit.

« Surprise! Je suis revenue en Chine! »

La jeune femme ne lui avait pas dit un mot sur son retour en Chine. Peut-être l’avait-il lu sur internet, mais bon. Reste qu’elle voulait lui faire une surprise, alors elle espérait que ce soit réussi.

« Qu’est-ce que tu fais à dormir? Il est onze heures! Tu devrais déjà être levé. Fainéant! »

Il savait qu’elle blaguait. C’était toujours comme ça entre eux. Et elle espérait que ça ne changerait jamais. De toute façon, Noa était toujours comme ça. Elle donnait l’impression d’être méchante – bien qu’elle pouvait réellement l’être – mais ce n’était que des blagues. Jamais elle ne ferait du mal à ceux qu’elle aime.

« Tu ne m’invites pas à rentrer? »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin | Indie C

My little secrets
MessageSujet: Re: Visite surprise! ft. Li Chuang Kai   Mer 19 Sep - 19:46

Tu nages dans une piscine, tout content de pouvoir profiter de l'été et de vacances bien mérité. Kyu est avec toi, tu ne sais pas trop où vous êtes, mais en tout cas, c'est super cool. Ton ami est bien trop occupé à faire la bronzette – heureusement pour lui, il est blanc comme un cachet – et tu t'amuses à l'arroser un peu depuis la piscine avant d'aller faire des longueurs. Tu sors de la piscine pour te précipiter vers le bout de celle-ci et faire le plus gros plongeon du monde – ton but ultime est de tremper ton meilleur ami – lorsque tu sens ton corps basculer.

Tu tombe assis sur une chaise – c'est assez violent comme choc, ton royal fessier n'apprécie pas beaucoup – à côté de ton meilleur ami. Vous êtes dans un bar, le même bar que celui dans lequel vous vous êtes connus, et la pinte de bierre devant tes yeux te fait des yeux doux. Et... wait, elle te fait vraiment des yeux doux. Une paire d'yeux sur la pinte de boisson papillone des cils et te murmure d'une voix suave « bois moiiii ♥ », et tu ne peux résister à la tentation. Bientôt, 10 pintes, plus papillonnantes les unes que les autres essaient d'attirer ton attention, mais apparemment ça n'a pas l'air de choquer ton ami coréen, qui rit en buvant sa propre pinte. Bientôt, tu sens l'ivresse t'envahir, et comme à ton habitude, lorsque tu regardes la personne à côté de toi – qui n'est autre que Kyuhyun – ses lèvres paraissent comme une extrêmement bonne idée. Oh oui, très bonne. Mais après une autre gorgée. Tu prends l'une des pintes qui te fait du charme et tu en bois une gorgée, encore plus heureux que 10 secondes plus tôt, si c'est possible.

Mais bon, c'est pas tout ça, mais les lèvres de Kyuhyun devraient déjà être tiennes, et elles n'attendent sûrement que ça. Mais lorsque tu te retournes de nouveau, c'est Noa qui se tient là, les yeux brillants, te regardant avec son sourire habituel. Ses lèvres sont encore plus attirantes que celles de Kyuhyun et tu n'y tiens plus alors tu plonges et embrasse ces lèvres roses qui s'offrent à toi. Votre baiser est plus intense que ceux que tu as jamais échangé, et tu te perds à enrouler tes bras autour de sa taille tandis qu'elle passa sa main dans tes cheveux. Tu te sens on ne peut plus léger, de pouvoir embrasser ces lèvres que tu as tant rêvé d'embrasser. Eh.... stop, tu serais pas dans un rêve là par hasard ? Déboussolé, tu te décolles de la jeune fille alors que vous alliez passer à des choses plus sérieuses. Elle, elle te regarde en pleurant – depuis quand elle pleure d'ailleurs ?? - et se met à te reprocher de nombreuses choses en te traitant d'idiot. Et elle commence à te frapper la poitrine, en ponctuant ses coups de « Idiot, idiot, tu n'es qu'un idiot ». Ca fait mal, mais c'est surtout que... ta poitrine fait quand même un bruit super bizarre quand elle te tape dessus... Ca fait... comme le bruit de quelqu'un qui frappe à la porte... EH ??

Tu ne comprends pas trop quoi, ni comment, ou pourquoi, mais tu te retrouves transpirant et les yeux grands ouverts dans ton lit. Des coups sont frappés contre la porte d'entrée, pas très fort, mais assez pour te réveiller. Tu clignes des yeux une bonne dizaine de fois avant de tourner la tête vers ton réveil. Il indique 11h du matin. QUOI ? 11H ? et on ose venir vous déranger ? C'est pas comme si vous aviez eu une dure soirée hier soir, et que vous n'aviez rien de la journée, mais si, alors tu es passablement mécontent, mais tu sais que tu dois aller ouvrir. Les yeux à peine ouverts, tu tâtonnes pour aller ouvrir la porte de ta chambre et te diriger vers l'entrée. Tu te cognes le doigt de pied dans le meuble à côté de ta porte, et tu évites de justesse de dire tous les gros mots de ton vocabulaire chinois, de peur de réveiller ton roommate, qui se serait encore plus moqué de toi, et tu vas ouvrir la porte en sautillant sur ton pied valide.

Tu ouvres la porte. Et là, tu manques de te ramasser en arrière. Parce qu'on te saute dessus, et que tu manques de te manger la marche qui est juste derrière toi. Mais bon, une fille te saute dessus, tu vas pas l'envoyer bouler alors tu la serres contre toi, jusqu'à ce qu'elle s'écarte. Tu dois être trop dans les vapes – encore sous le choc de ton rêve un peu trop chelou à ton goût – pour reconnaître la voix. Quand elle s'écarte, tu prends appui contre la porte, parce que tu parais cool quand tu fais ce genre de choses – et il faut être cool face à une fille. Mais quand elle te parle, tu relèves tes yeux endormis vers elle. « Surprise! Je suis revenue en Chine! »

Oh ! Mais c'est Noa ! Tu es heureux de la voir et lui adresse un grand sourire, et tout d'un coup, un flashback de ton rêve te reviens en esprit, et tu déglutis. Tu regardes ses lèvres et manque de te casser la figure, glisssant contre la porte... Oui, vraiment, t'es pas très doué, mais t'essaies de te reprendre comme tu peux. Se concentrer sur autre chose que ses lèvres. Non mais quelle idée de rêver d'elle, et surtout de l'embrasser comme ça. Bon, ok t'étais bourré, mais quand même. Noa, non, quand même pas. Tu as du juste avoir l'air endormi – tant mieux – parce que ton amie enchaîne.

« Qu’est-ce que tu fais à dormir? Il est onze heures! Tu devrais déjà être levé. Fainéant! » 

Tu fais une des grimaces dont tu as le secret, profondément outré par ce qu'elle vient de te dire. « Quoi ?? C'est pas parce que tu es du genre lève-tôt que je dois aussi l'être, ça va pas de venir me chercher à 11h du matin ? J'étais... profondément endormi ! » tu dis d'un air dramatique, un poil troublé parce que t'allais lui dire que tu rêvais. Mais lui dire quoi : « Eh, tu sais pas quoi ? On s'est roulés une pelle dans mon rêve cette nuit, et puis après, tu m'as traité de tous les noms de piafs pendant un moment, en me tapant sur la poitrine ? ». Ouais, débile. T'es ptête idiot, mais t'es pas con non plus. Tu te frottes les yeux pour te réveiller un peu plus et te gratte l'estomac, remontant un peu ton t-shirt au dessus du nombril pour soulager tes démangeaisons avant de lui adresser un grand sourire. « Tu aurais du me dire que tu venais, j'aurais été plus présentable ! J'aurais mis mon réveil à 10h45 ! »

Tu éclates de rire et t'approches d'elle pour la prendre dans tes bras. Ne pas repenser au rêve, ne pas repenser au rêve. Oh non mais c'est pas possible, si en plus, tu te mets à fantasmer sur tes amies proches, tu es pas sorti de l'auberge. Ptête que tu devrais regarder un porno ce soir, ça te permettra d'oublier un peu ce rêve... Mmh, bonne idée. Tu proposeras à Yu... quoi qu'il est trop jeune, et l'idée de se masturber en groupe te plaît pas trop. Berk. Non, merci, tu préfères faire ton business tout seul.

EH, mais wait, pourquoi t'es en train de penser à te masturber alors que tu es encore en train de serrer ton amie dans tes bras ??? Ca va pas, non ? Tu te recules, l'air un peu troublé, mais tu recommences à sourire tout de suite en voyant qu'elle te sourit. Elle t'as manqué. Tu passes la main dans ses cheveux et les ébouriffe. Tu sais qu'elle déteste ça, et ça te fait encore plus rire de le faire juste pour la taquiner.

« Tu ne m’invites pas à rentrer? »

Ah oui, tiens, c'est pas con. Vous êtes sur le palier. Mais attends, c'est peut-être pas une bonne idée de la faire rentrer... si ? Et si un des gars sort nu ? Oh... elle a déjà vu un garçon en caleçon... non ? Et puis personne n'a l'air particulièrement réveillé... si ? Oh, et puis tant pis, c'est elle qui demande, tu ne fais qu'exécuter !

« Après toi » tu dis en t'écartant du passage pour la laisser passer. « Mais c'est à tes risques et périls, le risque étant de voir des hommes en caleçon ! »

Tu la suis dans le salon, elle a l'air bien téméraire tiens, et elle regarde votre nouvel appartement. La dernière fois qu'elle est venue, c'était dans le dortoir des trainees. Mais aujourd'hui, vous avez déjà votre appartement... Même si ce n'est que par enchaînement de conséquences : vous êtes censés être dans un dortoir d'indie, mais comme vous êtes les seuls indies chinois... et bien, le territoire vous appartient. Mais tant mieux, hein, tant mieux.

« Si tu veux à boire, tu peux aller regarder dans le frigo si quelque chose te dit, j'vais me changer et je t'emmenes manger dehors, ça te va ? »

Tu lui adresses un très grand sourire, vraiment très heureux de la voir, et tu ne vois pas qu'elle semble un peu troublée par le bordel ambiant qui règne dans la pièce, et comme elle approuve, tu souris encore plus, et te diriges vers la salle de bain en enlevant ton t-shirt, sous les yeux abasourdis de la jeune fille, mais ça, tu l'as pas vu. Tu prends la douche la plus rapide de ta vie et repasse quelques minutes plus tard dans le couloir, juste en caleçon. Tu adresses un grand sourire au passage à ton amie et rentre en trombe dans la chambre, allumant la lumière. Ton colocataire grogne mais tu rigoles en lui envoyant ton t-shirt de pyjama dessus pour l'embêter avant d'attraper quelques vêtements et les enfiler rapidement. Tu attrapes une casquette, une sacoche et des lunettes que tu trouves funkys, avant de revenir dans le salon - tout en voulant donner un coup de pied pour bouger la masse qu'est ton colocataire dans son lit, mais finalement tu t'es fait mal contre le lit en voulant repartir – l'air tout content.

« On y va ? »

_________________


(c) hogod
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RedStar | Idole

My little secrets
MessageSujet: Re: Visite surprise! ft. Li Chuang Kai   Ven 21 Sep - 18:50

Noa attendait en face de la porte, un large sourire sur le visage. Elle était enfin arrivée et elle allait enfin le voir. La jeune femme n’avait pas pu dormir de la nuit tant elle était excitée de venir en Chine. Ne serait-ce que pour revoir Kai. Elle avait hâte de le revoir. Très hâte même. C’était quand la dernière fois qu’elle l’avait vu? La dernière fois que son groupe avait sortie un single en Chine probablement. Elle ne s’en rappelait plus tellement en fait. Le temps passait si vite qu’elle en perdait la notion. Elle était si occupée qu’elle ne voyait pas le temps défilé sous ses yeux. Il lui semblait que ça faisait une éternité qu’elle n’avait pas vu Kai. Trop longtemps. Noa était si occupé qu’elle n’avait même pas le temps de l’appeler. Elle lui envoyait des messages de temps en temps, mais c’était tout. Enfin, de temps en temps, c’était quand même très souvent parce qu’elle s’ennuyait de lui tout de même. Elle ne savait pas vraiment pourquoi en fait. La jeune femme avait beaucoup d’amis masculins, ne serait-ce que SungWook ou DaeHyun. Pourtant, elle leur envoyait des messages, mais pas autant qu’elle pouvait en envoyer au Chinois. Elle était très proche des deux garçons, mais c’était tout de même Kai qu’elle voyait le plus souvent. Remarque, ce n’était pas de sa faute si son groupe ne sortait pas de single en Corée. Noa était tout de même bien heureuse d’avoir la possibilité de voir Kai lorsqu’elle venait en Chine. Ça lui faisait toujours du bien de le voir. La jeune femme était souvent sérieuse et travaillait très fort pour devenir populaire. Lorsqu’elle avait du temps libre, elle le passait à s’entraîner. Lorsqu’elle était en compagnie du Chinois, il la faisait toujours rire. Il était un idiot, mais c’était ce qui faisait son charme. Si naïf que c’en était amusant. Et puis, il avait le don de lui redonner confiance lorsqu’elle n’en avait plus, de la faire sourire lorsqu’elle voulait pleurer. Il chassait les idées noires de ses pensées. Il était si optimiste qu’il avait déteint sur Noa. Elle avait tendance à voir le négatif de la chose; il voyait le positif. Et ça lui faisait du bien.

La porte s’ouvrit et Noa reconnut aussitôt son ami. Sans hésiter une seconde, elle lui sauta dessus pour lui faire un câlin. Quelques secondes plus tard, elle le lâche et lui déclara qu’elle est revenue en Chine. Il semble trop endormi pour réagir correctement, mais il finit par comprendre que c’est elle, qu’elle est bien là. Il sourit alors et Noa lui sourit à son tour. Elle était vraiment heureuse de le revoir. Et le voir tout endormi comme ça, c’était marrant. Elle se sentait déjà mieux. Il a tellement l’air dans les vapes qu’elle ne peut pas s’empêcher de l’agacer un peu. Il répond aussitôt et Noa ne peut pas s’empêcher de ricaner à ses paroles et son air faussement dramatique.

« Ça n’aurait pas été une surprise si je te l’avais dit. Tu n’es pas content? » Demande-t-elle d’un air faussement fâché, une moue sur le visage et les poings sur les hanches.

Il éclata de rire et Noa mêla son rire au sien. Soudainement, Kai s’approcha et l’a prend dans ses bras. Son cœur bondit dans sa poitrine et son sourire s’élargit. Elle est si contente de le revoir. Il lui a vraiment manqué. Lorsqu’il s’éloigna d’elle, elle continua de sourire parce qu’elle ne pouvait pas s’en empêcher en sa présence. Le Chinois passa sa main dans ses cheveux pour la taquiner et Noa fit encore une mine fâchée avant se de replacer les cheveux. Elle voulait être jolie devant lui et elle avait passé des heures à choisir sa tenue, à faire son maquillage et à coiffer ses cheveux. Ne pouvait-il pas apprécier ses efforts? C’était Li Chuang Kai. Il n’avait probablement rien remarqué. Elle lui demanda alors pourquoi il ne l’invitait pas à rentrer. L’entrée, c’était bien, mais elle avait bien envie de voir le nouveau dortoir de son ami. Heureusement qu’on lui avait donné la nouvelle adresse tout de même. Le jeune homme la laisse finalement entrer, s’écartant du passage, et émit un commentaire qui la fit rire. Des hommes en caleçons? Il n’y avait franchement rien de mal là-dedans. Noa s’avança jusqu’au salon et regarda la pièce avec un air intéressé. La jeune femme était déjà allée dans le dortoir qu’il habitait lorsqu’il était trainee, mais maintenant qu’il était un indie, son dortoir s’était nettement amélioré. Elle se rappelait très bien lorsqu’il lui avait annoncé la bonne nouvelle. La jeune femme avait sauté de joie pour lui. C’était la première fois qu’elle le revoyait depuis. Elle était fière de lui et elle espérait que son groupe ait beaucoup de succès. C’était certain qu’elle allait l’encourager de son mieux. Chuang Kai lui proposa alors de se servir si elle voulait quelque chose à voir et qu’il allait l’emmener manger quelque part. Ce n’était pas si mal comme plan. Elle lui sourit alors avant de hocher la tête, enthousiaste. Peu importe ce qu’il faisait, elle s’en fichait bien au fond. Il se dirige alors vers la salle de bain en enlevant son gilet, geste qui surprit Noa. Elle ricana alors que la porte de la salle de bain se refermait. La Japonaise retourna alors son attention sur le bordel ambiant de la pièce. C’était bien beau cet appartement, mais pour une maniaque de la propreté comme Noa, ça avait quelque chose d’agaçant. Il était certain qu’elle allait revenir et le forcer à nettoyer un peu. Il fallait qu’il vive dans un environnement propre s’il ne voulait pas être malade. La jeune femme en profita alors pour inspecter le contenu du frigo. Il ne semblait pas y avoir grand-chose. Est-ce qu’il se nourrissait correctement au moins? Elle allait définitivement devoir repasser pour le remplir un peu. Une vraie mère poule oui. En fait, elle voulait juste l’aider. Il avait sûrement un nouveau rythme de vie puisqu’il n’était plus trainee et ça prend un certain temps d’adaptation. Noa s’en souvenait très bien elle-même. Lorsqu’elle avait débuté avec son groupe, elle avait tendance à oublier de manger et après ça, s’empiffrer de gâteaux, chips et autres sucreries. Heureusement, elle avait finir par s’adapter et à se remettre à manger correctement. Le Chinois la sortit alors de ses pensées lorsqu’il sortit de la salle de bain en ayant comme seul vêtement un caleçon.

« Arrête de te montrer, je vais finir par penser que tu as la grosse tête, » lui lança-t-elle alors qu’il rentrait dans sa chambre.

Elle ricana légèrement, ferma la porte du frigo et attendit à l’entrée qu’il sorte de nouveau de sa chambre ce qui ne prit qu’une minute ou deux. Il était vachement rapide dis donc !

« Non, je préfère rester ici. » Elle lui fit un large sourire idiot. « Je blague. Bien sûr que oui! »

Ils sortirent donc de l’appartement, puis de l'immeuble. C’était une belle journée tout de même. Il y avait un bon vent frais, mais le soleil compensait. Définitivement une bonne journée à passer en compagnie de son amie. La jeune femme sortit ses lunettes de soleil de sa bourse et les mit sur son nez. Elle n’avait pas le syndrome de la popularité – au Japon peut-être, mais pas en Chine – seulement, elle avait le soleil droit dans les yeux.

« Où est-ce que tu m’emmènes? » Demanda-t-elle, curieuse.
Ils marchaient côte à côte. Noa ne savait pas si le restaurant était proche ou s’il allait prendre le métro ou même le taxi. Peu importe, elle aimait bien marcher dehors à ces côtés. Elle jeta alors un regard à sa main et se surprit à penser qu’elle aimerait bien prendre sa main dans la sienne et marcher tranquillement comme ça. Elle rougit alors à cette pensée. Pourquoi voulait-elle prendre sa main? Ce n’était que les couples qui faisaient ça et Chuang Kai n’était qu’un ami après tout.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin | Indie C

My little secrets
MessageSujet: Re: Visite surprise! ft. Li Chuang Kai   Ven 19 Oct - 17:36

Si elle te lance que tu as la grosse tête, c’est parce qu’elle rêve de ton corps tout mouillé qui vient de passer sous ses yeux. Bah oui, c’est sûr, qui ne rêverait pas d’un tel corps. Surtout les filles, elles doivent toute être folles de toi, haha. Mais tu ne veux rien entendre, non non. Tu viens à peine de débuter, tu ne vas pas en plus commencer à te mettre dans des scandales avec des filles. Tu sais qu’elles veulent toute ton corps, mais non, ce corps est réservé à ta seule et très chère amante : ta guitare. Tant de nuits passées avec elle, à la caresser, à l’écouter faire du bruit sous tes doigts la frôlant et la pinçant. Tant de journées ou elle reste côllée à toi, te donnant un coup sur la tête à chaque fois que tu te baisses et que tu manques d’attention pour elle. Ah. Ta guitare. Ta seule et fidèle petite amie, ça c’est sûr. Mais pour le moment, tu dois emmener ton amie manger, le plus loin possible de l’appartement. C’est sûr, ta guitare va être jalouse sinon. Comment ça les objets ne parlent pas ? Ta guitare, elle a une âme et elle n’hésitera pas à « malencontreusement tomber » sur ses opposantes parce qu’elle a été « mal rangée ». Oh oui, tu crains sa fureur. Et même si ce n’est qu’un objet, il vaut mieux éviter toute confrontation. Et emmener Noa loin d’ici, et loin des gars en caleçon. D’ailleurs, tu refermes super rapidement la porte derrière toi parce que Chang Ming est en caleçon et qu’il est étendu dans son lit comme un Jésus sur sa croix… Mais en beaucoup moins catholique. Ce serait pêché d’observer sa virilité ou ses fesses, et ce même si elles sont aussi arrondies que l’arche de Noé.

Lorsque tu lui proposes de sortir, elle te dit non. Non ? Eh ?? Elle veut pas sortir ? Est-ce qu’elle a vu les fesses de Chang Ming ou elle a décidé de rester ici pour reluquer les jeunes hommes qui vivent dans ce dortoir ?? En tant qu’aîné et leader, c’est ton devoir de préserver les membres de ton groupe de toute sorte de danger… Même si c’est un danger pervers d’une amie qui t’es très chere. C’est bizarre quand même, depuis quand elle est devenue aussi perverse ? Elle t’a dit de te rhabiller, et pourtant, elle veut rester ici ? Elle est tombée sur la tête ? Elle a perdu la mémoire ?? Mais bien vite, elle éclate de rire en t’assurant plaisanter et rassuré, pour les fesses de Chang Ming autant que pour la santé mentale de ton amie, tu la suis pour sortir de l’appartement.
Vous êtes enfin dehors, et elle met ses lunettes sur son nez. Tu as un petit mouvement de dépit, parce que tu aimes bien ses grands yeux, tu as presque l’impression de te perdre lorsque tu la regardes dans les yeux. C’est assez marrant en fait, des fois vous vous regardez, et toi tu la regardes dans les yeux, et tu as une espèce de chatouillis dans la poitrine, et tu sais pas trop pourquoi, mais en tout cas, c’est toujours drôle comme sentiment, c’est comme si tes organes te chatouillaient de l’intérieur. Tu te demandes si tes poumons ont des doigts longs pour te faire des guilis de la sorte. Enfin bref, tu t’égares, encore une fois. En gros, t’aimes ses yeux, mais elle vient de les cacher, alors t’es un peu déçu, mais c’est pas grave, tu lui lances quand même un grand sourire.

« Où est-ce que tu m’emmènes? » Elle te demande. Tiens, c’est vrai ça… où est ce que tu l’emmenes en fait ? Dans ta tête, tu ouvres un catalogue de lieux que tu connais qui pourraient être sympa. Tu élimines tous ceux qui sont trop fréquentés parce que ton amie est bien plus connue que toi, et tu essaies de trouver tout ce qui est dans le périmètre, parce que c’est mieux si vous avez pas à prendre de taxi. Deux idées finissent par t’arriver. Un restaurant local pas très loin d’ici, ou bien un restaurant japonais, assez peu cher, dans un quartier un peu plus éloigné. Tu pars pour le deuxième choix parce qu’il est plus chic. T’es pas le plus fute fute des garçons, mais tu traites pas tes amis n’importe comment. Surtout ceux qui sont aussi importants. Tu t’apprêtes à lui répondre quand tu vois qu’elle regarde ta main et qu’elle détourne les yeux, rougissant. Eh ?? T’as quelque chose sur la main ?? Tu lèves soudainement ta main, enlevant tes lunettes de soleil pour l’observer : tu t’es mis quelque chose dessus ? Tes doigts sont bizarres ? Ta main pue ?? Tu comprends pas trop, et tu commences à t’interroger sur ce qu’il se passe avant de te rappeler de ce que tu voulais faire avant : peut-être qu’après tout, elle trouve tes doigts si immenses et gracieux qu’elle en rougit de les regarder si attentivement. Hahaha, tes doigts font cet effet à tout le monde.

Tu lui adresses un immense sourire pour capter son attention et lui sort « On va prendre le taxi, je t’emmene au restau japonais ! Ca fait trop longtemps que j’ai pas mangé là-bas !! » Le plus grand sourire pour l’amadouer, tu ris un peu et lui frotte les cheveux avant de regarder autour de toi. Rien dans la rue, pas l’ombre d’un taxi. Tu as l’impression d’être cavalier seul, sans possibilité de changer de cheval. Oh mais attends, tiens un cheval jaune qui s’avance dans la rue ! VITE, à la conquête de ce cheval qui vous emmènera à cette terre promise qu’est le restaurant japonais !! Tu t’élances vers le trottoir et gesticule grandement pour attirer l’attention du véhicule… qui te passe à côté sans s’arrêter. Tu entends la jeune fille rire à côté de toi, et tu la regardes, d’un air dramatiquement outré.

« Tu ris de moi ? Oh mais tu vas regretter, je vais te montrer, je vais réussir à avoir un taxi ! Et si j’en ai un, je te laisserais toute seule !! »

Et tu t’agites à chaque fois qu’une voiture jaune passe à côté de toi, pour essayer de l’avoir, mais elles sont toutes remplies. Après avoir gesticulé pendant 5 minutes, tu commences à fatiguer. T’es pas un sportif toi, t’es un instrumentiste, un Guitariste, un ARTISTE ! Oui oui !! Tu regardes Noa qui a toujours l’air amusée, et tu te demandes si elle peut pas t’aider. C’est une fille, elle a des charmes que tu ne peux pas utiliser parce que toi… ben t’as pas de seins.

« Tu devrais montrer ton décoleté… » tu marmones. Mais aussitôt, tu te figes parce qu’elle a l’air de t’avoir entendu, enfin ses yeux ont l’air de dire « tu veux mourir ? » alors tu fais le plus grand sourire que tu as en réserve pour te faire pardonner en changeant précipitemment de sujet : ptête que sa mémoire rapide va oublier ce que tu viens de dire, hein ?

« Ce que je disais, c’est que y’a un restaurant chinois sinon, pas très loin, qui est cool aussi. Ca te dit ? » Et sans attendre sa réponse, tu attrapes sa main pour l’entraîner avec toi. Ouais il était trop tôt pour parler de seins, alors il vaut mieux bloquer ses mains, qu’elle ai pas d’idées de castration ou quoi… Aish, pourquoi il fallait qu’elle entende ce que tu dises. Tu espères qu’elle va vite oublier. Ou tu te défendras à coup de baguette. On ne te volera pas ta dignité comme ça !! Foi de Chuang Kai.

_________________


(c) hogod
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RedStar | Idole

My little secrets
MessageSujet: Re: Visite surprise! ft. Li Chuang Kai   Sam 27 Oct - 15:59

Noa se demandait bien où son ami va bien pouvoir l’emmener. En fait, elle se fichait bien de l’endroit, tant qu’ils sont ensemble, elle allait être heureuse. Chuang Kai avait toujours le don de l’amuser et de la faire rire. Avec lui, elle oubliait tous ses tracas et c’est presque comme si elle oubliait qu’elle était une idole. Elle pouvait être elle-même et faire la gamine si elle en avait envie. Elle savait que ce n’était pas Chuang Kai qui allait la juger. Surtout que ce dernier avait tendance à être encore plus gamin qu’elle-même. Mais c’était un trait de la personnalité du chinois qu’elle adorait. Bref, ils venaient tout juste de sortir dehors et marchaient tranquillement lorsqu’elle lui demanda où ils allaient. Il y avait un tas d’endroits où ils pouvaient aller, mais elle était certaine que son ami allait choisir un bon endroit. Après tout, il habitait ici alors il connaissait sûrement des endroits bien où il pourrait aller. Alors qu’il marchait sans destination apparente, Noa se surprit à regarder la main de son ami et à souhaiter la prendre dans la sienne. Mais pourquoi pensait-elle ça? Franchement, il n’y avait que les couples qui faisaient ça et Chuang Kai était loin d’être son amoureux. Ce serait étrange qu’il soit son petit copain après tout. C’était un bon ami, rien d’autre. La jeune femme rougit en se rendant compte que c’était stupide et cela ne passa pas inaperçu aux yeux du jeune homme qui regarda soudainement sa main. La honte. Noa détourna le visage et regarda aux alentours pour faire comme si de rien était. Ah et puis pourquoi il avait remarqué qu’elle regardait sa main hein? Il était beaucoup trop observateur ce mec! Le jeune homme lui lança alors qu’il l’emmène dans un restaurant japonais. Le sourire qu’il lui lança la fit sourire. Il semble aussi content qu’elle de passer du temps ensemble et cela réjouit la jeune femme. Elle n’osa pas lui dire qu’elle mange toujours japonais à l’habitude et qu’elle serait bien contente de découvrir un nouveau plat chinois, mais elle ne dit rien. Après tout, de la nourriture reste de la nourriture et tant qu’elle mangeait, elle serait contentée. Il avait tellement l’air content de sa décision que Noa lui sourit à son tour. C’est qu’il doit être super ce restaurant. Il lui ébouriffe alors les cheveux et Noa fit la moue. Elle détestait qu’on lui joue dans les cheveux, c’est vraiment une horreur pour elle et Chuang Kai le savait. Pourtant, il s’amusait toujours à le faire même si elle avait horreur de ça. C’était bien la seule personne qu’elle n’éclatait pas en morceau pour avoir osé détruire sa coiffure. Noa lui lance un regard mauvais avant de replacer ces cheveux en se regardant dans la vitrine d’un commerce. Puis, elle se retourna pour voir Chuang Kai qui tentait en vain d’attraper un taxi. Il balançait ces bras de tous les côtés pour attirer l’attention d’un chauffeur, mais voilà qu’il semblait plus leur faire peur. La jeune femme éclata de rire en le voyant faire.

« Essaye toujours ! C’est ta punition pour m’avoir ébouriffé les cheveux! » Répliqua-t-elle en lui tirant la langue.

Pour un bon cinq minutes, le jeune homme s’agita à chaque fois qu’une voiture jaune s’avance et Noa ne pouvait s’empêcher de rire à chaque fois. Il avait vraiment l’air débile, mais elle trouvait ça mignon en même temps. Elle n’oserait jamais faire ça parce qu’elle avait trop peur pour sa réputation. Elle n’oubliait tout de même pas qu’elle était une idole même si ici elle pouvait se promener dans les rues sans trop se faire remarquer. C’est alors qu’il marmonna qu’elle devrait montrer son décolleté et Noa le regarda avec la bouche grande ouverte. Mais pour qui il se prend celui-là? Venant d’un autre garçon, peut-être que ça aurait fâché Noa, mais comme c’était son ami, elle savait qu’il plaisantait. Elle fit tout de même semblant d’être outrée par sa remarque.

« Répète-moi ce que tu as dit, je ne suis pas certaine d’avoir entendu correctement! » Dit-elle en se mettant les poings sur les hanches et en gonflant ses joues.

Chuang Kai décida alors de changer de sujet pour éviter que la Japonaise le frappe à coup de sac à main. Il proposa alors un restaurant chinois non loin d’ici et Noa haussa les épaules. Au fond, elle s’en fichait bien tant qu’elle pouvait être avec lui. Oui bon, elle se répétait un peu, mais c’était la vérité. Sinon, elle aurait elle-même choisi l’endroit et elle y serait allé tout de seule. Avant même qu’elle puisse dire quoi que ce soit, le Chinois lui attrapa la main et l’entraîne avec lui. Noa se sentit alors rougir à son contact. Avait-il deviné qu’elle voulait prendre sa main tout à l’heure? Non, sûrement pas. Ça devait être un hasard. Noa sentit son cœur battre à tout rompre dans sa poitrine et alors qu’il l’entrainait dans les rues de la ville, Noa observa le visage de son ami : son nez fin, ses yeux noirs et ses cheveux de la même couleur. Elle était tellement concentrée qu’elle ne regardait plus ce qu’elle faisait et ce qui devait arriver arriva. La jeune femme perdit pied et s’étala de tout son long sur le trottoir. Sa main avait lâché la sienne dans la chute et heureusement, car ça aurait été quand même bizarre qu’elle soit comme pendu à sa main alors qu’elle avait le visage carrément collé par terre. La honte. Elle n’osa pas bouger pendant quelques secondes, totalement embarrassées. Elle venait de tomber en pleine rue et en plus, elle restait plantée là. Elle devait franchement avoir l’air bizarre. Limite, la jeune femme avait envie de se mettre à pleurer comme une gamine, mais elle se retint. Elle finit par se relever et secoua ses vêtements. Il devait bien s’être marré en le voyant tomber comme ça. Elle avait les mains toutes écorchées, car c’était ses dernières qui avaient amorti sa chute. Ça faisait un peu mal, mais elle ne dit rien. Elle irait se nettoyer les mains dans les toilettes du restaurant.

« Tout compte fait, on aurait dû prendre un taxi. » Grommela-t-elle.

Ils reprirent le chemin et heureusement, ils étaient tout près. Noa devait absolument trouver un sujet de conversation pour l’empêcher de lui parler de sa rencontre phénoménale avec le trottoir.

« Félicitation pour ton début officiel! Je ne te l’avais pas encore dit en face, alors voilà. Tu dois être content. »

Bah c’était con. Évidemment qu’il devait être content. Enfin, l’important c’était qu’ils changent de sujet tout simplement.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



My little secrets
MessageSujet: Re: Visite surprise! ft. Li Chuang Kai   

Revenir en haut Aller en bas
 

Visite surprise! ft. Li Chuang Kai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

+

 Sujets similaires

-
» Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan]
» Visite surprise [PV les locataires de la chambre]
» Visite surprise (Pv Bruno)
» Visite surprise | Lilianna et Trystan
» Une petite visite surprise. [Seth et Emeraude]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors :: China - Beijing :: GoldStar Agency :: GoldStar 男孩 :: Résidences :: Dortoirs des Indies-